Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 19:00

Saturnin de Toulouse
† 250

Deux Saturninus sont fêtés le même jour. Celui de Toulouse fut communément appelé par la suite Sernin.
Il fut le premier évêque de Toulouse.
Il y avait sur le Capitole de Toulouse des oracles qu’on venait consulter. Un jour que Saturnin passait devant l’endroit, les oracles se turent, subjugués par la présence du saint évêque. Saturnin était en compagnie de deux prêtres, qui s’enfuirent comme les apôtres à Gethsémani (cf. Mc 14:50).
On dénonça Saturnin, on l’arrêta. On voulut le contraindre à sacrifier un taureau aux idoles, mais Saturnin refusa : comment aurait-il peur de ces démons, qui se taisaient devant lui ?
On attacha alors Saturnin aux pattes du taureau, on excita la bête, qui se mit à dévaler les marches du Capitole. La tête de Saturnin se brisa sur les marches, l’évêque eut tous les membres disloqués.
Ce pouvait être en 250.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Saturnin de Toulouse au 29 novembre.

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 18:59


Philomenos d’Ancyre
† 275

Philomenos aurait été martyrisé à Ancyre (Galatie, auj. Ankara, Turquie), sous Aurélien († 275).
Après qu’on l’ait jeté dans le feu, on lui enfonça des clous dans les mains, dans les pieds et dans la tête.
Ce Martyr du troisième siècle n’est pas le saint archimandrite que l’Eglise orthodoxe a récemment canonisé et placé également au 29 novembre.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Philomenos d’Ancyre au 29 novembre.

 

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 18:59

Illuminata de Todi
? 4. siècle

De sainte Illuminata, on dit qu’on ne sait rien.
C’était peut-être une vierge qui, de Ravenne, vint habiter à Todi (Onbrie, Italie C).
Recourons à la «légende». 
Cette jeune fille serait née à Palazzolo (Ravenne), de parents païens. Elle s’appelait Cæsarea.
S’étant convertie au christianisme - ici, on ne dit pas de quelle façon, grâce à quel prédicateur - elle prit le nom d’Illuminata
Dans un premier temps, son père la dénonça au préfet de Ravenne, qui la mit en prison : mais un ange vint la libérer. Elle gagna Bettona et Martana (Ombrie).
Les parents d’Illuminata se convertirent alors, et rejoignirent leur fille. Celle-ci opérait déjà des miracles.
Cette fois-ci, le préfet de Martana la fit arrêter. Elle obtint de mourir avec ses parents, le 29 novembre 303. Cette assertion semble signifier qu’ils furent tous trois martyrisés le même jour, mais on ne nous dit pas de quelle façon.
L’actuel Martyrologe la situe au quatrième siècle.
Des savants ont proposé d’identifier Illuminata avec Felicissima de Todi ou Firmina de Pérouse (v. 26 mai et 24 novembre). Mais la similitude des récits n’impose pas forcément la similitude des personnes.
Le Martyrologe Romain mentionne sainte Illuminata de Todi au 29 novembre.

 

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 18:58

Saturninus de Rome
† 303 ?

Saturninus était originaire de Carthage, où il aurait déjà subi la torture du chevalet vers 250.
On ne connaît pas sa profession, ni le motif de son voyage à Rome. Le fait est qu’à Rome il fut arrêté.
Il aurait été employé à la construction des thermes de Dioclétien, malgré son «grand âge». Il fut mis en prison avec un diacre, Sisinnius, et tous deux amenèrent au baptême plusieurs païens. Sommés de sacrifier aux dieux païens, Saturninus s’écria Que le Seigneur brise les dieux des nations ! et le trépied d’airain s’écroula comme de la boue.
Ils auraient été battus avec des nerfs de bœuf, des fouets garnis de plombs et des scorpions, puis brûlés sur tout le corps, enfin décapités.
Le pape s.Damase, cependant, parle plutôt des ongles de fer, avec lesquels le bourreau Gratianus déchira le corps des Héros. Mais c’est Gratianus qui céda à la grâce et se convertit, voyant la constance de Saturninus.
Ce pouvait être au début de la persécution de Dioclétien, vers 303.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Saturninus de Rome au 29 novembre.

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 10:18

Irenarchos de Sébaste
298

Nous sommes à Sébaste (Arménie, auj. Sivas, Turquie), où vivait Irenarchos durant le règne de Dioclétien.
Initialement, il eut à s’occuper des Chrétiens prisonniers. Un jour qu’il se trouvait devant sept femmes qu’on torturait, il fut frappé de la constance de celles-ci qui, malgré leur grande faiblesse, continuaient à confesser le Christ, pour la grande confusion du persécuteur.
D’un coup, Irenarchos fut illuminé par la grâce et confessa hardiment sa foi au Christ.
On le tortura avec le feu, puis on le décapita, en même temps que les sept femmes dont il fut question ci-dessus.
Ce devait être en 298.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Irenarchos de Sébaste au 28 novembre.

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 10:17


Florentianus de Midila
5. siècle

Se reporter à la notice Afrique (Onze Evêques d’)

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 10:17

Hortulanus de Bennefa
5. siècle

Se reporter à la notice Afrique (Onze Evêques d’)

Florentianus de Midila.

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 10:16

Habetdeum de Teudala
5. siècle

Se reporter à la notice Afrique (Onze Evêques d’)
 

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 10:15

Felix de Hadrumète
5. siècle

Se reporter à la notice Afrique (Onze Evêques d’)
 

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 10:12

Vicis de Sabrata
5. siècle

Se reporter à la notice Afrique (Onze Evêques d’)
 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens