Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2017 6 28 /10 /octobre /2017 21:54

Zenobius d’Antioche
4. siècle

Zenobius était un excellent médecin, et prêtre de l’Eglise de Sidon (act. Saïda, Liban).
Lors de la dernière persécution, vers 303-305, il aurait été auprès des Chrétiens persécutés pour les encourager à demeurer fermes dans la Foi. A son tour, il fut amené à témoigner de sa foi, fut torturé et finalement mourut à Antioche de Syrie.
On peut, sans risque d’erreur grave, situer ce martyre vers 305.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Zenobius d’Antioche au 29 octobre.

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2017 6 28 /10 /octobre /2017 21:54

Honoratus de Verceil
† 415

Honoratus était un discple de s.Eusèbe de Verceil (Piémont, Italie NW, v. 2 août).
En 355, il accompagna ce dernier dans son exil, qui dura six ans. On a dit qu’Eusèbe fut exilé et prisonnier en Palestine, puis en Cappadoce, enfin en Egypte.
A son retour, Eusèbe reprit son diocèse et eut pour successeur Limenius, puis Honoratus lui-même.  C’est s.Ambroise (v. 7 décembre) qui prépara cette élection, en 396. Honoratus fut donc le troisième évêque de Verceil.
Le 4 avril 397, Honoratus était au chevet de s.Ambroise mourant, à qui il donna le Viatique.
Honoratus mourut le 29 octobre 415.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Honoratus de Verceil au 29 octobre.

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2017 6 28 /10 /octobre /2017 21:53

Abraham de Beth-Kiduna
† 366

Les parents de cet Abraham étaient d’une grande famille d’Edesse d’Osroène (auj. Şanlıurfa en Turquie).
Ils le fiancèrent dès son enfance et le contraignirent plus tard à se marier. Mais sept jours après le mariage, il s’échappa furtivement et alla se cacher non loin de la ville dans une cabane isolée.
Il vécut ainsi pendant dix ans dans de continuelles austérités.
L’évêque d’Edesse avait besoin d’un saint prêtre pour évangéliser Beth-Kiduna et ordonna prêtre Abraham. Celui-ci dut s’incliner.
Il commença par bâtir une église à Beth-Kiduna ; il alla un jour dans le temple païen pour y briser les statues d’idoles, ce pour quoi il dut souffrir beaucoup de tourments de la part des habitants.
Mais la patience d’Abraham eut raison de l’aveuglement des gens, qui se convertirent et reçurent le baptême. Alors Abraham se retira secrètement et regagna sa petite cellule.
Il n’en sortit à nouveau que pour aller trouver sa nièce Maria (ou Myriam). Celle-ci se prostituait. Abraham l’attira à la conversion et l’installa dans une solitude du désert : la pécheresse y vécut désormais dans de dures pénitences.
Abraham mourut à soixante-dix ans, en 366 ; il en avait passé cinquante dans sa petite cellule.

Coïncidence remarquable : sept siècles plus tard mourut en ce jour Abraham de Rostov (v. plus bas).
Le Martyrologe Romain mentionne saint Abraham de Beth-Kiduna au 29 octobre.

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2017 5 27 /10 /octobre /2017 18:53

Genesius de Thiers
† fin 3. siècle

Genesius serait venu de Mycènes (Péloponnèse NE, Grèce) en Arles, avec sa pieuse mère, Genesia.
S’il était vraiment grec, il faudrait écrire Genesios. En français, on a Genès.
Dans cette ville gauloise d’Arles, Genesius fréquenta s.Trophime (v. 29 décembre).
Quand survint la menace de la persécution, Genesius fut divinement averti (en songe ?) d’aller se réfugier dans la région des Arvernes. Genesia cependant revint en Arles.
Genesius subit le martyre à Thiers. Disons tout de suite que cela ne veut pas dire que le Bon Dieu n’ait pas protégé Genesius après lui avoir dit de partir vers le Massif Central ; Dieu savait que les persécuteurs rejoindraient son Héros, mais Il voulait qu’il mourût là, et non en Arles, pour des raisons que nous n’avons pas à Lui demander.
Quelques temps après son martyre, Genesius se manifesta en songe à un laboureur qui avait perdu ses bœufs, et lui dit : Je suis Genesius, mon tombeau est ici ; j’ai reçu le martyre quand je portais encore mon aube blanche.
Cette aube blanche signifie que Genesius venait d’être baptisé ; la tradition nous dit qu’il reçut le sacrement à dix-huit ans.
Le Martyr aida bien sûr le laboureur à retrouver ses bœufs.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Genesius de Thiers au 28 octobre.

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2017 5 27 /10 /octobre /2017 18:51

Ferrutius de Mayence
† 300

Après avoir été un soldat, Ferrutius aurait préféré être un soldat du Christ et quitta l’armée.
Il aurait été torturé et enfermé plusieurs mois en prison, où il mourut.
Il serait mort vers 300.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Ferrutius de Mayence au 28 octobre.

 

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2017 5 27 /10 /octobre /2017 18:50

Fidelis de Côme
3.-4. siècle

Fidelis pourrait avoir été un disciple de s.Materne de Milan (v. 18 juillet).
Il aurait pu être un soldat, à Milan. Comme tel, il aurait suggéré à s.Alexandre, rescapé de la Légion Thébéenne, de se réfugier à Côme (v. 26 août).
S.Materne envoya Fidelis prêcher le Christ dans la région de Côme (curieuse habitude du français, qui ajoute un accent circonflexe sur le nom de cette ville).
Il parvint à Samolaco, au nord du lac de Côme, où il reçut la palme du martyre, entre 286 et 305.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Fidelis de Côme au 28 octobre.

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2017 5 27 /10 /octobre /2017 18:49

Sabina, Christeta d’Ávila
† 303

Lire la notice Vincentius, Sabina, Christeta d’Ávila

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2017 5 27 /10 /octobre /2017 18:48

Sabina d’Ávila
† 303

Lire la notice Vincentius, Sabina, Christeta d’Ávila

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2017 4 26 /10 /octobre /2017 18:32

Thraseas d’Euménie
† 170

C’est d’une façon indirecte qu’on connaît l’existence de Thraseas.
Il fut évêque d’Euménie, près de Smyrne (Phrygie, act. Izmir, à l’extrême ouest de la Turquie, sur la Mer Egée).
On apprit qu’il fut martyr.
L’évêque d’Ephèse, Polycrate, écrivant au pape Victor (v. 28 juillet), parle de Thraseas comme l’une des lumières d’Asie, ajoutant qu’il s’endormit à Smyrne.
Cette dernière expression laisse entendre que Thraseas fut martyrisé à (ou tout près de) Smyrne, mais l’auteur de la lettre ne donne pas de détails sur ce martyre.
La date peut se situer entre 170 et 180.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Thraseas d’Euménie au 27 octobre.

 

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2017 4 26 /10 /octobre /2017 18:32

Namatius de Clermont
† 460

Il est regrettable qu’on confonde ce Namatius de Clermont avec celui de Vienne, qui mourut un siècle plus tard (v. 17 novembre).
Avant d’être évêque, Namatius avait vécu dans le mariage.
Namatius (ou Namacius) fut appelé à être évêque du siège de Clermont, dont il fut le neuvième titulaire.
A Namatius remonte l’origine de la cathédrale de Clermont, dont s.Grégoire de Tours (v. 17 novembre) nous décrit ces détails : elle fait cent cinquante pieds de long, soixante de large, cinquante de haut… Elle a quarante-deux fenêtres, soixante-dix colonnes, huit portes. Le sanctuaire fut achevé en douze années, au terme desquelles Namatius fit venir de Bologne des reliques des saints Vital et Agricola (v. 4 novembre).
Au moment où ces reliques arrivèrent en vue de Clermont et que Namatius allait à leur rencontre pour les escorter jusqu’à la cathédrale, une pluie diluvienne s’abattit sur le peuple et la campagne, mais pas sur les reliques et le clergé.
Grégoire de Tours écrivit aussi que la sainte épouse de Naumatius fit construire elle aussi une église, dédiée à s.Etienne (v. 26 décembre), en-dehors des murs.
Après un épiscopat d’une vingtaine d’années, Namatius s’éteignit vers 460 et fut inhumé dans l’église Saint-Etienne.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Namatius de Clermont au 27 octobre.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens