Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 20:08

Alexander de Rome
?

Se référer à la notice Victor, Felix, Alexander et Papias de Rome

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 20:07

Felix de Rome
?

Se référer à la notice Victor, Felix, Alexander et Papias de Rome

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 20:04


Victor, Felix, Alexander et Papias de Rome
?

On commémore ces quatre Martyrs ensemble, sans connaître mieux leur identité, leur vie, leur martyre. La période de leur mort est simplement inconnue.
Victor était peut-être un évêque : aurait-il été arrêté dans sa province et amené à Rome ? Certains ont pensé l’identifier avec le pape s.Victor 1er (v. 28 juillet).
Leurs corps furent ensevelis à Rome, sur la voie Nomentane, au lieu-dit «près de la Chèvre».
Le Martyrologe Romain mentionne les saints Victor, Felix, Alexander et Papias de Rome au 16 septembre.

 

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 20:03

Nynia d’Ecosse
† 432

De cet évêque écossais assez peu connu, on s’en remettra utilement au jugement de s.Bède (v. 26 mai) :
Les Pictes du Sud avaient abandonné l’erreur de l’idolâtrie et reçu la foi en la vérité par la prédication de l’évêque Nynia, très révérend et très saint ; c’était un homme de la nation des Bretons, qui avait fait des études régulières à Rome sur la foi et les mystères de la vérité. 
Son siège épiscopal, remarquable par une église dédiée à saint Martin évêque, où Nynia lui-même repose avec plusieurs saints, est maintenant aux mains des Angles. Ce lieu, contigu à la province de Bernicie, est appelé par le peuple ‘Ad candidam casam’ {Près de la Maison Blanche}, car il fit une église de pierre, ce qui est insolite chez les Bretons.
Il serait mort vers 432.
Le nom lui-même de Nynia a reçu une multitude de variantes : Nynia, Nyniga, Ringan, Lingan, Roman, Trinyon, Trinian, Triman, Truinnein, Truyons. En latin : Ninianus, bien sûr, mais aussi Nennius, Nemnius, Nemnivus. Il y aurait certainement des formes celtiques ou irlandaises. Ces nombreuses variantes peuvent attester la grande diffusion du culte envers s. Nynia.
Il existe aussi un Livre des Miracles de s.Nynia, dont apparemment on ne peut disposer du texte.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Nynia d’Ecosse au 16 septembre.

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 20:34

Nicomedes de Rome
2. siècle

Il s’agirait ici d’un prêtre romain des tout premiers temps du christianisme.
On l’arrêta et on voulait le forcer à sacrifier aux idoles païennes. Sa franche réponse fut : Je ne sacrifie qu’au Dieu tout-puissant qui règne dans le ciel.
Il fut alors déchiré à coups de fouets, de ces fouets romains à lanières de cuir triangulaires, très coupantes, auxquelles on attachait en outre de petits plombs ou des osselets pointus. C’est le supplice qu’on infligea à Notre-Seigneur lors de sa Flagellation.
Les auteurs sont partagés pour situer Nicomède ; on a préconisé même le premier siècle. Il semble qu’on ne puisse se prononcer.
Une basilique a été élevée sur la tombe de Nicomède au septième siècle. 
Le Martyrologe Romain mentionne saint Nicomedes de Rome au 15 septembre.

 

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 20:33

Valerianus de Tournus
2. siècle

Valerianus aurait fait partie d’une cinquantaine de prisonniers chrétiens de Lyon, et qui aurait été délivré miraculeusement par un ange en même temps que Marcellus (v. 4 septembre).
Certes, les mystères de la Providence sont insondables. Mais on pourrait quand même poser cette question : si le Bon Dieu avait besoin de Marcellus et Valerianus pour évangéliser la région de Bourgogne, en libérant les cinquante prisonniers, la moisson aurait été plus abondante…
Après le martyre de Marcellus, Valerianus fut signalé au préfet Priscus lors de son passage à Tournus.
Arrêté et conduit à Priscus, Valerianus fut sommé d’adorer des statues païennes, ce qu’il refusa de faire, en objectant combien les mœurs des dieux et des déesses étaient scandaleusement dissolues.
Furieux, Priscus fit suspendre Valerianus pour le faire déchirer avec des ongles de fer. Valerianus continuait à proclamer sa foi ; il fut décapité.
Comme pour Marcellus, on place ce martyre vers la fin du deuxième siècle.
Une nouvelle église Saint-Valérien fut construite à Tournus au onzième siècle ; les Huguenots la saccagèrent en 1562 et brûlèrent les reliques du Martyr ; en 1797, elle fut désaffectée et vendue. On se demande comment un tel monument historique (inscrit en 1927) a pu servir de cinéma…
Le Martyrologe Romain mentionne saint Valerianus de Tournus au 15 septembre.

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 20:32

Gordianus de Tomes
4. siècle

Se reporter à la notice Strato, Valerius, Macrobius et Gordianus de Tomes

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 20:32

Macrobius de Tomes
4. siècle

Se reporter à la notice Strato, Valerius, Macrobius et Gordianus de Tomes

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 20:30

Valerius de Tomes
4. siècle

Se reporter à la notice Strato, Valerius, Macrobius et Gordianus de Tomes

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 20:28

Strato, Valerius, Macrobius et Gordianus de Tomes
4. siècle

On a déjà rencontrés plusieurs groupes de Martyrs à Tomes (Scythie, act. Constanța, Roumanie), au 2 janvier et au 27 août.
En voici un autre, sur lequel on n’est pas vraiment bien documenté.
L’empereur Licinius (†325) régna sur la partie orientale de l’empire et résidait à Nicomédie (act. İzmit, grande banlieue d’Istanbul, Turquie NO). C’est peut-être là qu’on lui amena Macrobius et Gordianus.
Macrobius et Gordianus auraient été exilés d’Asie sur l’ordre de Licinius, et martyrisés en même temps que Strato et Valerius à Tomes.
Le Martyrologe Romain mentionne Strato, Valerius, Macrobius et Gordianus de Tomes au 15 septembre.

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens