Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 18:10

Sisoès le Grand

340-429

 

Sisoès était égyptien et a pu naître vers 340.

Il passa plusieurs années dans la solitude du désert de Scété, sous la direction d’un certain abbé Hor.

Puis il rejoignit l’ermitage de s.Antoine, après la mort de ce dernier (v. 17 janvier), près du mont Colzim (Quzlum, Al-Bahr-al-Ahmar). Il devait y rester près de soixante-dix ans.

Comme beaucoup d’ermites du désert, il s’imposa de grandes mortifications, qu’il abandonna quand il comprit qu’elles étaient souvent source d’orgueil ; mais il conserva l’habitude de ne manger qu’un jour sur deux.

On a conservé de lui des apophtegmes (conseils, sentences), comme ceux-ci : 

- pour vivre fidèlement sans être tenté de fuir sa cellule : Mange ton pain avec du sel et de l’eau, tu n’auras pas besoin de feu, ni de courir au loin.

- à un autre solitaire qui voulait se venger d’un affront : Mon Dieu, ne t’occupe pas de tes serviteurs, puisqu’ils sont certains de devoir se venger eux-mêmes (le visiteur comprit et demanda pardon).

Sisoès fut un jour pillé par les Sarrasins, qui lui prirent le peu qu’il avait. En cette occasion, il conseilla à son disciple (qui s’appelait Abraham), de ne jamais tuer un voleur, de s’en remettre à la Providence, d’accepter toute épreuve comme une punition des péchés, de recevoir toute faveur comme venant de la miséricorde de Dieu.

A la fin de sa vie, Sisoès dut quitter le désert à cause de ses infirmités. Il se retira dans la proche ville de Clysma, où il mourut vers 429, probablement nonagénaire.

On le surnomma le vase d’élection du désert.

Saint Sisoès le Grand est commémoré le 6 juillet dans le Martyrologe Romain.

 

 

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie S
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 18:09

Palladius d’Ecosse

† 432

 

Il s’agirait ici d’un diacre de Rome.

En 431, investi de l’épiscopat, il vint en Grande-Bretagne et en Irlande. Ceci dément que s.Patrice (v. 17 mars) ait été le premier évangélisateur de l’Irlande. Palladius l’a précédé, mais de quelques années seulement.

En 432, Palladius voulut venir à Rome pour rencontrer le nouveau pape, Sixte III, mais il mourut en chemin, quand il était encore en Angleterre.

Il avait aussi le grand désir de revoir à Auxerre s.Germain (v. 31 juillet), avec qui il était très lié. En apprenant sa mort, s.Germain sacra évêque Patrice, qui partit alors en Irlande pour continuer la mission de Palladius.

Saint Palladius d’Ecosse est commémoré le 6 juillet dans le Martyrologe Romain.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie P
commenter cet article
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 21:45

Cyprilla de Libye

† 305

 

Le 4 juillet, durant la persécution de Dioclétien, avait été martyrisé l’évêque Theodoros de Cyrène (Libye NE, act. Al Jabal al Akhdar), qui cependant n’est pas nommé dans le Martyrologe.

Le lendemain, ce fut le tour de cette sainte femme, Cyprilla.

On lui imposa dans la main des charbons ardents avec de l’encens pour offrir aux dieux ; mais elle resta immobile, le bras tendu, de peur qu’en agitant sa main elle donnât l’impression qu’elle avait offert l’encens aux divinités païennes. 

Ensuite, on lui déchira le corps avec des fouets ou des onglets de fer, et c’est ainsi qu’elle rendit l’esprit, un 5 juillet, vers 305.

Sainte Cyprilla de Libye est commémorée le 5 juillet dans le Martyrologe Romain.

 

 

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie C
commenter cet article
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 21:44

Dometios de Quros

?

 

Quros est le nom d’une montagne du Kurdistan.

Dometios - s’il s’agit bien de lui, car les légendes font des confusions - était un ermite qu’on venait visiter dans sa grotte.

Un Juif se présenta un jour devant la porte, invoquant le Saint pour guérir de sa sciatique et de son incrédulité, car il n’arrivait pas encore à croire à l’Incarnation du Verbe éternel. Il repartit, guéri des deux maladies. Par la suite, d’autres malades obtinrent à leur tour la guérison de leur sciatique. 

Saint Dometios de Quros est commémoré le 5 juillet dans le Martyrologe Romain.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie D
commenter cet article
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 21:44

Athanasios de Jérusalem

† 451

 

Athanasios était un diacre de l’église Sainte-Anastasie (ou de la Sainte Résurrection) à Jérusalem.

Peu après le concile de Chalcédoine (451), un certain Theodosios, agitateur qui se faisait passer pour un moine, ameuta un groupe d’eutychiens, diablement acharnés contre la doctrine proclamée à Chalcédoine.

Athanasios chercha à les convaincre d’erreur et à les faire revenir dans le bercail de la Vérité, en vain ; les hommes de Theodosios le tirèrent hors de l’église, le traînèrent dans les rues de la ville, lui assenèrent beaucoup de coups de fouet, pour finalement l’achever à l’épée (et peut-être même le livrer aux chiens).

Ce pouvait être en 451 ou 452.

Saint Athanasios de Jérusalem est commémoré le 5 juillet dans le Martyrologe Romain.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 13:23

Joseph Boissel

1909-1969

 

Joseph Boissel naquit le 20 décembre 1909 à La Tiolais (Le Loroux, Ille-et-Vilaine), de parents agriculteurs qui le firent baptiser le jour-même.

En 1923, son père mourut et Joseph entra chez les Oblats de Marie Immaculée (OMI) à Jersey (Angleterre) pour ses études secondaires, à l’île de Berder (Morbihan) pour le noviciat, à Liège (Belgique) pour la philosophie, à La Brosse-Montceaux (Seine-et-Marne) pour la théologie.

Il n’avait pas de dons particuliers pour l’étude, on le jugea même peu intelligent, mais les supérieurs surent voir le fond réel de Joseph : appliqué, très dévoué, droit et franc, très attaché à sa vocation. En plus, il excellait à couper les cheveux des confrères.

En 1931, il fit les vœux perpétuels.

En 1937, il fut ordonné prêtre et envoyé dans la toute nouvelle mission du Laos.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, Joseph fut mobilisé au Laos même ; en 1945, les Japonais entreprirent d’arrêter et parfois même d’exécuter les ressortissants français. Joseph Boissel fut interné au camp de Vinh (Tonkin), où il souffrit de mauvais traitements. 

En 1946, il put reprendre courageusement la mission de Nong Ét, complètement abattue. C’est que le père Boissel avait une force colossale, qui étonnait les gens du pays.

En 1949, après une petite année de détente en France, car sa santé était bien ébranlée (et il avait perdu l’usage d’un œil), il fut nommé à Paksane, où l’on établissait un séminaire.

A partir de 1952, la situation en Indochine bouleversa la stabilité du Laos, et quand fut proclamée  l’indépendance du Laos, commença l’atroce guerre civile entre les factions neutralistes, royalistes et communistes.

En 1957, le père Leroy (v. 18 avril) le remplaça pendant quelques «vacances» en France : il alla en pèlerinage à Lourdes, Ars et Rome.

Au retour, le père Boissel fut nommé à Paksane et s’occupa de plusieurs localités. On le vit particulièrement attaché aux malades, aux enfants et aux vieillards.

Mais la guérilla s’intensifia toujours plus. Coup d’état en 1960. Le pays sert de base arrière aux communistes. Un jour que la guérilla s’était avancée tout près du village où se trouvait le père Boissel, il partit sur son cheval, tenant d’une main la bride, de l’autre le ciboire des saintes Hosties, et arriva ainsi à Paksane. Le cheval fit ensuite place à une 2CV, puis à une jeep.

D’autres missionnaires furent tués, le père Boissel ne pouvait presque plus se déplacer. Le 5 juillet 1969, cependant, avec deux Religieuses, il chercha à gagner Hat Lêt, mais des soldats du Viêt Minh l’abattirent dans une embuscade (les deux Religieuses furent grièvement blessées).

Le père Joseph Boissel reçut ainsi la palme du martyre le 5 juillet 1969 à Hat Lêt (Bolikhamxay, Laos).

Il a été béatifié le 10 décembre 2016.

Son dies natalis sera le 5 juillet dans le Martyrologe Romain.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie J
commenter cet article
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 16:23

Iucundianus en Afrique

† ?

 

Iucundianus est un martyr attesté en Afrique, mais on n’en connaît pas l’époque.

Il aurait été jeté en mer.

Saint Iucundianus en Afrique est commémoré le 4 juillet dans le Martyrologe Romain.

 

 

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie I
commenter cet article
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 16:22

Florentius de Cahors

† 5e siècle

 

Les premiers évêques qui gouvernèrent le secteur de Cahors, furent Martial de Limoges et Saturnin de Toulouse (v. 30 juin et 29 novembre).

Les trois premiers évêques proprement-dits de ce diocèse furent Genulphe (? 16 janvier), Sebaste et Florentius ; ce dernier est le plus sûrement attesté, en particulier par une lettre de s.Paulinus de Nole (v. 22 juin) qui, en le remerciant de sa lettre, ne tarit pas d’éloges pour ce saint évêque.

Florentius mourut fort probablement au début du 5e siècle.

Saint Florentius de Cahors est commémoré le 4 juillet dans le Martyrologe Romain.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie F
commenter cet article
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 10:15

Anatolios de Laodicée

† 280

 

Anatolios était d’Alexandrie (Egypte). Dans cette ville, il occupait des charges très importantes.

Sa culture était immense et s’étendait à l’arithmétique, la géométrie, l’astronomie, la physique, la dialectique, la rhétorique. Il y enseigna la philosophie d’Aristote.

C’est sans doute de cette époque que datent ses ouvrages, parmi lesquels dix livres sur l’arithmétique.

Vers 263, les Romains mirent le siège à tout un quartier d’Alexandrie, le quartier de Bruchium. Anatolios s’interposa et obtint que les non-combattants pourraient sortir de ce quartier sans être inquiétés. Dans ces pourparlers, il eut pour soutien son ami Eusèbe, qui par la suite devint évêque à Laodicée (de Syrie, act. Lattaquié).

Anatolios, lui, se rendit en Palestine. Là, l’évêque de Césarée le prit comme évêque coadjuteur : Anatolios devait lui succéder.

Mais Anatolios étant maintenant évêque, il dut se rendre à un concile d’Antioche, vers 268. Or, à son passage à Laodicée, les habitants le retinrent pour succéder à leur évêque Eusèbe, qui venait de mourir.

Il devait y rester une dizaine d’années et mourir vers 280.

Saint Anatolios de Laodicée est commémoré le 3 juillet dans le Martyrologe Romain.

 

 

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 10:14

Mocianus de Mésie

† 4e siècle

 

Se reporter à la notice Marcus et Mocianus de Mésie

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie M
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens