Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 00:00

Michaël Takeshita

1594-1619

 

Voir quelques détails supplémentaires dans la notice Thomas Koteda Kyūmi 

Michaël Takeshita était né vers 1594 à Nagasaki (Japon).

Il appartenait à la Confrérie du Rosaire et, en tant que trésorier, portait le surnom de Tacaro.

Il fut décapité avec les dix autres le 27 novembre 1619 et béatifié en 1867.

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 00:00

Romanus Motoyama Myotarō

?-1619

 

Voir quelques détails supplémentaires dans la notice Thomas Koteda Kyūmi 

Romanus Motoyama Myotarō était né à Ōmura (Nagasaki, Japon). On lui adjoint aussi les appellatifs (surnoms ?) de Matsuoka ou Miōta.

Il appartenait à la Confrérie du Rosaire.

Il fut décapité avec les dix autres le 27 novembre 1619 et béatifié en 1867.

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 00:00

Antonius Kimura

1596-1619

 

Voir quelques détails supplémentaires dans la notice Thomas Koteda Kyūmi 

 

Antonius Kimura était né vers 1596 à Hirado (ou Firando, Japon). Il était cousin du lieutenant-gouverneur de Nagasaki, mais aussi des martyrs Sebastianus Kimura (v.10 septembre) et Leonardus Kimura (v.18 novembre).

Il appartenait à la Confrérie du Rosaire.

Le gouverneur aurait bien voulu l’épargner, mais voyant ses efforts inutiles, il conclut : Son pouls bat trop fort et présage la mort, car il ne peut se ralentir. Qu’il meure donc avec les autres.

Avec ses vingt-trois ans, il était un des plus jeunes de ce groupe.

Il fut décapité avec les dix autres le 27 novembre 1619 et béatifié en 1867.

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 00:00

Matthias Nakano

?-1619

 

Voir quelques détails supplémentaires dans la notice Thomas Koteda Kyūmi 

Matthias Nakano était né à Ōmura (Nagasaki, Japon). 

Il appartenait à la Confrérie du Rosaire.

Il fut décapité avec les dix autres le 27 novembre 1619 et béatifié en 1867.

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 00:00

Fergal (Virgilius) de Salzbourg

700-784

 

Irlandais d’origine, Feirgil (ou Fergal), né vers 700, descendait de l’antique roi Niall Noígíallach.

Il reçut peut-être sa formation à l’abbaye de Iona et devintę supérieur de l’abbaye d’Aghaboe (Achadh bou). On l’y surnommait le Géomètre ou l’Astronome, en raison de ses amples connaissances.

Il entreprit le pèlerinage en Terre Sainte, mais, arrivé en France, il rencontra Pépin de Bref, qui le garda près de lui pendant deux ans.

Fergal, devenu Virgilius en Europe, fut invité en Bavière par le duc Odilo et arriva à Salzburg vers 743. Il y fonda le monastère de Chiemsee et prit la direction du monastère Saint-Pierre, fondé par saint Rupert (v. 27 mars).

En 745, mourut l’évêque de Salzburg, et Fergal assuma la direction (administrative) du diocèse, organisant la vie chrétienne du clergé et des diocésains. N’ayant pas les pouvoirs épiscopaux, il fit appel à un autre évêque itinérant, lui aussi irlandais d’origine, un certain Dubdachrich, latinisé en  Dobdagrecus.

Mais c’était sans compter sur la vigilance d’un autre Anglais, Wynfreth ou Wynfrith, mieux connu comme Bonifatius (v. 5 juin), archevêque à Mayence, et qui avait justement fondé le diocèse de Salzburg. 

Surtout, ô nouveauté ! Virgilius avait osé avancer que la terre était ronde et que, peut-être, il existait une autre planète habitée ! Et s’il y avait une autre race d’êtres vivants en-dehors de la terre, ils ne descendaient pas d’Adam, et n’étaient donc pas sauvés par le sacrifice du Christ ! 

C’en était trop. Cédant peut-être à une première réaction à chaud, Bonifatius protesta et en appela plusieurs fois au pape, qui aurait annoncé une enquête ; en réalité, Bonifatius mourut martyr en 754, et Virgilius reçut l’épiscopat l’année suivante (ou peut-être seulement en 766).

Le désir de Virgilius était de porter l’Evangile aux populations encore ignorantes. Peut-être en avait-il reçut la mission par une révélation céleste, peut-être aussi que le pape avait fait appel à l’Irlande pour envoyer d’autres missionnaires en Germanie et compléter ainsi le travail de Bonifatius. 

Ayant ainsi administré saintement son diocèse et reconstruit une nouvelle cathédrale, Virgilius mourut le 27 novembre 784. Quatre siècles plus tard, on découvrit son corps et des miracles se produisirent.

Virgilius fut canonisé en 1233.

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 00:00

Matthias Kozasa

?-1619

 

Voir quelques détails supplémentaires dans la notice Thomas Koteda Kyūmi 

Matthias Kozasa était né à Ōmura (Nagasaki, Japon).

Il appartenait à la Confrérie du Rosaire.

Il fut décapité avec les dix autres le 27 novembre 1619 et béatifié en 1867.

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 00:00

Giovanni Amici de Fossa

1420-1503

 

Giovanni vit le jour vers 1420 à Fossa (L’Aquila, Italie C), de noble famille.

Petit garçon encore, en 1426, il entendit prêcher Giovanni de Capestrano (v. 23 octobre).

Durant ses études à l’université de Pérouse, où il reçut le doctorat en droit, il fut très frappé par le premier miracle posthume de Bernardino de Sienne (v. 20 mai) ; la parole de Giacomo de la Marche (v. Domenico Gangale, 28 novembre) acheva de le convaincre. La Providence avait vraiment mis sur la route de Giovanni l’esprit franciscain. Il reçut l’habit en 1445, et prit le nom de Bernardino.

Le noviciat se fit à Gubbio, et la profession en 1446 à Stroncone.

Giovanni-Bernardino fut un prédicateur zélé, enflammé, qui parcourut l’Ombrie.

En 1454, 1457 et 1472, il fut nommé vicaire pour la province des Abruzzes.

Entre temps, en 1464, il fut vicaire pour la province de Bosnie-Dalmatie, ce qui lui fit dire que pendant trois ans, il fut entre l’enclume et trois marteaux (ceux de Bosnie, de Ragusa et des autres Dalmates). Et en 1467, il fut procureur à Rome.

Par deux fois, il fut élu pour être évêque de L’Aquila, charge qu’il refusa humblement.

En 1475, il déposa toute charge et se retira au couvent de L’Aquila. Il eut encore une mission importante : en 1495, il convainquit Charles VIII de France de respecter la région de L’Aquila, épargnant ainsi aux gens la désastreuse occupation des terres par les troupes françaises.

Bernardino a laissé pas mal d’écrits, tout particulièrement une Chronique extrêmement documentée jusqu’en 1469. On y voit par exemple quelles difficultés il eut à surmonter pour aplanir les mésententes entre la branche des Observants et celle des Conventuels.

Il s’éteignit au couvent de San Giuliano (L’Aquila) le 27 novembre 1503.

Le culte dont il faisait l’objet fut confirmé en 1828.

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 15:24

Lluís Estruch Vives

1918-1936

 

Lluís naquit le 6 avril 1918 à Igualada (Barcelone, Catalogne, Espagne).

Il entra chez les Capucins, à Manresa et, en 1933, reçut l’habit et prit le nom de Eudald.

Il allait se préparer au sacerdoce avec les études habituelles de philosophie et de théologie ; il en était à la deuxième année de philosophie, quand éclata la révolution de 1936.

Avec tous les autres Religieux du couvent, il abandonna celui-ci dès le 20 juillet et se cacha quelques jours. Les trains ayant repris leur activité, il gagna le foyer familial d’Igualada.

Il se procura un livret d’ouvrier et alla travailler dans une usine de munitions, pouvant ainsi aider financièrement sa famille.

La situation se compliqua dès que ses collègues de travail comprirent qu’il était religieux. Ils le dénoncèrent.

Dans la nuit du 31 octobre 1936, trois hommes armés vinrent au domicile : ils venaient chercher Lluís «juste pour un contrôle au Comité» (un contrôle, à minuit !) et il serait revenu juste après.

«Juste après», il fut au contraire conduit au cimetière de La Pobla de Claramunt, entre Igualada et Barcelone, et fusillé. Des passants en retrouvèrent le cadavre le lendemain.

Le frère Eudald fut martyrisé à l’âge de dix-huit ans, le 1er novembre 1936, fête de tous les Saints, et fut béatifié en 2015.

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 13:38

Jesús Miquel Girbau

1897-1936

 

Jesús naquit le 24 mars 1897, veille de l’Annonciation, et pour cela porta le nom de Celui qui fut conçu par Marie, notre Sauveur Jésus-Christ.

Il naquit à Palafrugell (Girona, Catalogne, Espagne).

Entré en 1912 chez les Capucins à Arenys de Mar, il y reçut l’habit et le nom de Timoteu.

Après la profession solennelle en 1916, il reçut le sacerdoce en 1919.

Etant à Sarrià, il devait, par décision du chapitre, se rendre à un autre couvent, mais il put seulement sortir de Barcelone et rejoindre Olot.

Son refuge fut cependant vite découvert. On le convoqua, on le conduisit en prison, d’où on l’emmena avec onze autres prisonniers, pour les fusiller aux environs d’Olot, le 31 octobre 1936.

Le père Timoteu fut béatifié en 2015.

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 12:17

Joan Vilá Colomé

1880-1936

 

Joan Vilá Colomé était né le 19 novembre 1880 à Calella de la Costa (Barcelone, Catalogne, Espagne).

Il reçut l’habit capucin en 1898 à Arenys de Mar, prit le nom de Josep, fit la profession et fut ordonné prêtre le jour de la fête de saint Joseph, 19 mars 1904.

Après divers postes en différents couvents, il se trouva dans celui de Notre-Dame-de Pompéi à Barcelone au moment de la guerre civile de 1936.

Il dut se cacher au domicile d’une famille qu’il connaissait. Quelqu’un le dénonça ; un milicien lui demanda s’il était moine et il répondit : Je suis le père José de Calella.

Le père Josep fut martyrisé à Barcelone le 9 septembre 1936, et béatifié en 2015.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens