Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 23:00

 Manuel Torras Sais

1915-1936

 

Manuel vit le jour le 12 février 1915 à Malón (Saragosse, Espagne).

Il entra au collège des Clarétains de Barbastro et fut ensuite envoyé à Cervera, Vic, Solsona, de nouveau à Cervera et Barbastro.

 

Voir ici la notice Clarétains martyrs à Barbastro

 

Manuel Torras Sais

1915-1936

 

Manuel vit le jour le 12 février 1915 à Malón (Saragosse, Espagne).

Il entra au collège des Clarétains de Barbastro et fut ensuite envoyé à Cervera, Vic, Solsona, de nouveau à Cervera et Barbastro.

 

Voir ici la notice Clarétains martyrs à Barbastro

 

Dans la «prison», un milicien originaire du même pays, lui offrit de le faire libérer. Manuel répondit : Si c’est pareil pour tout le monde, oui ; mais l’autre : Ah ça, non, je joue ma vie !

Peu avant de mourir, Manuel signa une lettre commune écrite par les Martyrs clarétains à la Congrégation, ajoutant ces mots : Vive Jésus-Christ Roi !

Il reçut la palme du martyre à Barbastro le 13 août 1936, le plus jeune de la communauté, à vingt-et-un ans et six mois.

Il fut béatifié en 1992.

Peu avant de mourir, il signa une lettre commune écrite par les Martyrs clarétains à la Congrégation, ajoutant ces mots : Vive Jésus-Christ Roi !

Il reçut la palme du martyre à Barbastro le 13 août 1936, le plus jeune de la communauté, à vingt-et-un ans et six mois.

Il fut béatifié en 1992. 

Manuel Torras Sais

1915-1936

 

Manuel vit le jour le 12 février 1915 à Malón (Saragosse, Espagne).

Il entra au collège des Clarétains de Barbastro et fut ensuite envoyé à Cervera, Vic, Solsona, de nouveau à Cervera et Barbastro.

 

Voir ici la notice Clarétains martyrs à Barbastro

 

Dans la «prison», un milicien originaire du même pays, lui offrit de le faire libérer. Manuel répondit : Si c’est pareil pour tout le monde, oui ; mais l’autre : Ah ça, non, je joue ma vie !

Peu avant de mourir, Manuel signa une lettre commune écrite par les Martyrs clarétains à la Congrégation, ajoutant ces mots : Vive Jésus-Christ Roi !

Il reçut la palme du martyre à Barbastro le 13 août 1936, le plus jeune de la communauté, à vingt-et-un ans et six mois.

Il fut béatifié en 1992.

Partager cet article

Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 23:00

Juan Agramunt Riera

1907–1936

 

Il vit le jour le 14 février 1907 à Almazora (Castellón, Espagne).

En 1922, il entra au noviciat des Pères des Ecoles Pies (piaristes) à Albarracín, prit le nom de Juan des Sacrés-Cœurs et fut ordonné prêtre en 1930.

Il exerça son activité sacerdotale à Gandía, Albacete et Castellón de la Plana.

En juillet 1936, il se réfugia d’abord dans sa famille, mais fut arrêté à la fin du mois et retenu en prison.

Il fut exécuté dans la nuit du 13 au 14 août 1936 au lieu-dit Pla de Museros (Almazora) : juste avant, il s’agenouilla devant les miliciens et leur dit qu’il leur pardonnait de tout son cœur.

L’expression dans la nuit a été interprétée par les uns comme le 13 peu avant minuit (ainsi le Martyrologe) et par les autres comme peu après minuit, donc le 14.

Juan Agramunt Riera fut béatifié en 1995.

Partager cet article

Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 23:00

Josep Brengaret Pujol

1913-1936

 

Josep vit le jour le 18 janvier 1913 à Sant Jordi des Valls (Gerona, Espagne).

Il entra au collège des Clarétains de Cervera, fit la profession et fut ensuite envoyé à Barbastro, Vic, Solsona, de nouveau Cervera et Barbastro.

Josep n’était pas encore prêtre en juillet 1936, n’ayant pas encore atteint vingt-quatre ans.

 

Voir ici la notice Clarétains martyrs à Barbastro

 

Peu avant de mourir, il signa une lettre commune écrite par les Martyrs clarétains à la Congrégation, ajoutant ces mots : Vive Jésus-Christ Rédempteur ! Vive le Cœur de Marie !

Il reçut la palme du martyre à Barbastro le 13 août 1936, parmi les plus jeunes de la communauté : il avait vingt-trois ans.

Il fut béatifié en 1992.

Partager cet article

Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 23:00

Francisco Mallo Sánchez

1916-1936

Francisco vit le jour le 16 août 1916 à Santa Marina del Rey (León, Espagne) et fut baptisé le jour-même.

Il entra chez les Frères des Ecoles Chrétiennes en 1929, au noviciat mineur de Fortianell, puis au noviciat, où il reçut l’habit et prit le nom de Francisco Alfredo, lors de la profession en 1932.

Après le scholasticat à Fonserannes (Béziers, Hérault, France), il exerça son ministère à Palamós, dès 1933.

Le 21 juillet 1936, toute la communauté dut se dissoudre. Hilarion Eugenio, avec Francisco Alfredo, se réfugièrent chez un prêtre du pays.

Le 12 août, des miliciens vinrent fouiller la maison. Ils voulaient emmener le prêtre, mais les suppliques de sa mère semblèrent émouvoir les miliciens, qui partirent en conseillant seulement aux deux Frères de quitter le pays dès que possible.

Le lendemain, sur ordre du Comité, ils prirent l’autobus. Un habitant demanda au maire où ils pouvaient bien aller. Réponse : A la mort ! Ça vous fera deux ennemis en moins !

Effectivement, les miliciens suivirent l’autobus, le dépassèrent et l’arrêtèrent, intimant aux deux Frères l’ordre de descendre, tandis que l’autobus continuait sa route.

On fit marcher les deux Frères à trois-cents mètres de là, dans un petit bois de Revols de Torrent, où on les fusilla, le 13 août 1936. Francisco allait avoir vingt ans.

Les corps restèrent là sans sépulture quelques jours, jusqu’au passage d’une brave femme qui avertit le Comité : on vint brûler les cadavres, dont les cendres furent enterrées sur place. Plus tard, par recoupements, on sut les retrouver pour les exhumer.

Frère Francisco a été béatifié en 2007.

Partager cet article

Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 23:00

Hilario Llorente Martín

1911-1936

 

Hilario vit le jour le 14 janvier 1911 à Vadocondes (Burgos, Espagne).

Il entra au collège des Clarétains de Alagón et fut ensuite envoyé à Cervera, Vic, Solsona, de nouveau à Cervera, et Barbastro.

Il était du même âge que son Confrère Pedro García, et n’avait pas non plus reçu les saints Ordres.

 

Voir ici la notice Clarétains martyrs à Barbastro

 

Peu avant de mourir, il signa une lettre commune écrite par les Martyrs clarétains à la Congrégation, ajoutant ces mots : Vive le Cœur Immaculé de Marie !

Il reçut la palme du martyre à Barbastro le 13 août 1936, parmi les plus jeunes de la communauté : il avait vingt-cinq ans.

Il fut béatifié en 1992.

Partager cet article

Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 23:00

Modesto García Martí

1880-1936

 

Il vit le jour le 17 janvier 1880 à Albocácer (Castellón), troisième des sept enfants de Francisco et Joaquina, qui le firent baptiser le 19 janvier.

Après ses études au Séminaire Séraphique de Massamagrell (Valencia), il y prit l’habit en 1896, professa en 1897, avec le nom de Modesto de Albocácer, et fit les vœux perpétuels en 1900.

Il fit la philosophie à Orihuela, la théologie à Massamagrell et fut ordonné prêtre en 1903.

Il fut longtemps missionnaire en Colombie.

De retour en Espagne, il prêcha des retraites et confessa ; c’étaient ses activités préférées. Il fut nommé gardien à Ollería (Valencia).

En 1936, il fallut abandonner le couvent, qui fut entièrement détruit par les flammes ; il se réfugia avec son frère prêtre, Miguel, dans leur pays chez leur sœur.

Les miliciens les arrêtèrent le 13 août 1936, les firent marcher pendant un quart d’heure et les abattirent dans un endroit écarté.

Quand on put recueillir les restes du père Modesto, on s’aperçut que son crâne était traversé par un énorme clou.

La cause à laquelle appartient don Miguel n’a pas encore abouti à la béatification.

Le père Modesto, lui, fut béatifié en 2001.

Partager cet article

Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 23:00

Xavier Lluís Bandrés Jiménez

1912-1936

 

Xavier Lluís vit le jour le 1er décembre 1912 à Sangüesa (Navarre, Espagne).

Il entra au collège des Clarétains de Alagón (Saragosse), fit la profession et fut ensuite envoyé à Cervera, Vic, Solsona, Cervera et Barbastro.

C’est son oncle, Vidal Bandrés, missionnaire en Colombie, qui composa une Chanson du Missionnaire Clarétain si fameuse à Barbastro.

Xavier Líuis n’était pas encore prêtre en juillet 1936, n’ayant pas encore atteint vingt-quatre ans.

 

Voir ici la notice Clarétains martyrs à Barbastro

 

Il reçut la palme du martyre à Barbastro le 13 août 1936, parmi les plus jeunes de la communauté : il avait vingt-trois ans.

Il fut béatifié en 1992.

Partager cet article

Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 23:00

Pedro García Bernal

1911-1936

 

Pedro vit le jour le 27 avril 1911 à Santa Cruz de la Salceda (Burgos, Espagne).

Il entra au collège des Clarétains de Alagón et fut ensuite envoyé à Cervera, Vic, Solsona, et Barbastro.

Il avait fait la profession en 1928 et terminé ses études sacerdotales, mais il devait encore faire le service militaire, de sorte qu’on ne lui avait pas donné les saints Ordres.

 

Voir ici la notice Clarétains martyrs à Barbastro

 

Peu avant de mourir, il signa une lettre commune écrite par les Martyrs clarétains à la Congrégation, ajoutant ces mots : Vive les Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie !

Il reçut la palme du martyre à Barbastro le 13 août 1936, parmi les plus jeunes de la communauté : il avait vingt-cinq ans.

Il fut béatifié en 1992.

Partager cet article

Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 23:00

 

Pierre Gabilhaud

1747-1794

 

Pierre était né le 26 juillet 1747 à Point-Saint-Martin (Haute-Vienne).

Prêtre du diocèse de Limoges, il était curé de Saint-Christophe.

Déporté de Haute-Vienne avec tant d’autres prêtres de France, il fut entassé avec eux à bord du Deux-Associés, aux pontons de Rochefort. Le bateau était normalement destiné à la Guyane, mais ne partit jamais et les prêtres vécurent dans les cales du bâtiment, dans des conditions hygiéniques inimaginables.

Il avait été hébergé dans le petit hôpital, mais fut ramené trop tôt à bord, et rechuta bientôt.

Ne pouvant se faire transporter de nouveau dans la barque destinée à recevoir les malades, il voulut, après avoir reçu le sacrement de la Réconciliation, rester auprès de son confesseur pour parler des choses de Dieu et de la Vie éternelle.

Il mourut ensuite sur l’Ile d’Aix (où l’on se débarrassait des moribonds avant de les y enterrer), le 13 août 1794, et fut béatifié en 1995. 

Partager cet article

Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 23:00

Mateo Despóns Tena

1884-1936

 

Mateo vint au monde le 5 avril 1884 à San Mateo (Maestrazgo, Castellón, Espagne).

Il entra dans la Fraternité des Prêtres Ouvriers Diocésains du Sacré-Cœur de Jésus et fut ordonné prêtre.

 

Il reçut la palme du martyre à Maestrazgo le 13 août 1936 et fut béatifié en 2013.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens