Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2018 2 09 /01 /janvier /2018 21:28

Pascuál Roda Díaz
1908-1937

Pascuál vit le jour le 30 mars 1908 à Almería, de parents bons chrétiens.
Après de très bonnes études primaires, il passa la licence de Droit à l’Université de Grenade, en 1927, à dix-neuf ans !
Il fut conquis par la dévotion envers le Saint-Sacrement et la très Sainte Vierge. Il fit partie du Tiers-Ordre franciscain, mais aussi de Pieuses Unions sous le patronage des Saints jésuites Stanislas Kostka et Louis de Gonzague (v. 15 août et 21 juin).
Sa santé s’altéra très tôt : il souffrit de graves douleurs à l’estomac, mais il restait serein : Si je meurs, je passerai de cette vie à une meilleure, mais je ne mourrai pas. Il fut touché aussi par la faim, lorsque son père mourut prématurément.
En 1936, le Vendredi Saint, il eut l’audace d’organiser avec ses compagnons une procession avec la sainte image du Christ. Dans l’ambiance de cette période, c’était même risqué. De fait, le 25 juillet, il fut un des premiers arrêtés et jetés en prison. Il y resta six mois.
Le 10 janvier 1937, on l’emmena au lieu-dit Viator, proche d’Almería, où il fut abattu de huit balles tirées dans la tête.
Pascuál a été béatifié en 2017.
Le nom du bienheureux Pascuál Roda Díaz sera mentionné dans le Martyrologe Romain au 10 janvier.

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2018 1 08 /01 /janvier /2018 08:10

Titus Zeman
1915-1969

Titus Zeman naquit le 4 janvier 1915 à Vajnory (Slovaquie).
Dès 1925, il eut la conviction qu’il serait prêtre et acheva ses études chez les Salésiens à Šaštín.
En 1931, il commença le noviciat et fit les premiers vœux en 1932 ; en 1938, il fit la profession solennelle à Rome.
Toujours à Rome, il suivit les cours de théologie à l’Université Grégorienne, ainsi qu’à Chieri. C’est à Turin qu’il fut ordonné prêtre, en 1940.
De 1940 à 1950, il exerça le saint ministère sacerdotal dans son pays natal, comme aumônier et catéchiste.
A partir de 1950, le régime communiste interdit les ordres religieux, dont les membres furent envoyés en camps de concentration. Le p.Titus travailla clandestinement et réussit à faire passer en deux fois plus de soixante confrères à Turin, leur permettant ainsi d’achever leur formation en Italie, loin de la persécution.
En avril 1951, une troisième tentative lui fut fatale : découvert et arrêté avec ceux qu’il guidait, il fut condamné comme traître à la nation ; il risquait la peine de mort, mais fut condamné «seulement» à vingt-cinq années de prison. En 1964, il obtint la liberté conditionnelle, mais restait très affaibli à la suite des mauvais traitements subis en prison. En 1968, on lui accorda de célébrer des offices religieux.
Mais la santé du p.Titus était désormais compromise : suite à un arrêt cardiaque, il succomba le 8 janvier 1969, à Bratislava. Il n’avait que cinquante-quatre ans.
Le père Titus Zeman, martyr slovaque,  fut béatifié en 2017.
Titus Zeman sera commémoré le 8 janvier dans le Martyrologe Romain.

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2017 7 31 /12 /décembre /2017 23:08

Carmen Godoy Calvache de Coromina
1888-1937

Née le 12 septembre 1888 à Adra, Almería, elle fut baptisée trois jours plus tard.
Elle avait une sœur mariée qui, avant de mourir, lui fit promettre d’épouser son mari. En 1916, elle épousa donc Antonio María Coromina Bignati. Deux de leurs quatre enfants moururent en bas âge.
En 1924, alors qu’elle était enceinte du quatrième enfant, Antonio mourut. 
Carmen gérait une petite entreprise ; elle payait régulièrement et avec justice ses employés. Elle mettait à profit son patrimoine pour les œuvres de charité. Elle aidait par tous les moyens son curé, don Luis Eduardo López Gascón (v. 13 septembre). En 1932 déjà, les républicains mirent le feu à l’église paroissiale : Carmen fit une campagne pour réunir les fonds nécessaires à la reconstruction du sanctuaire.
A la suite de cette campagne, elle fut menacée et obligée de se réfugier à Madrid. 
Mais en août 1936, elle fut arrêtée, internée à l’Hôpital de la Princesse, puis ramenée à Adra, son pays. On la mit aux arrêts dans sa propre maison, nue, et ne pouvant boire que de l’urine. On voulait lui extorquer la liste de tous les généreux donateurs qui l’avaient soutenue. Sa réponse fut nette : Ma valise est prête pour l’Eternité. Faites de moi et de mes fils ce que vous voulez, mais la liste, je ne vous la donne pas.
Elle subit d’autres tortures pendant le reste de l’année : elle fut violée, frappée, amputée d’un sein. On assassina aussi son propre frère et on enferma sa tante dans un hôpital psychiâtrique.
La nuit du 31 décembre, on l’emmena à Albufera, lui donnant des coups de bêche sur la tête. Finalement on l’enterra vivante.
Martyrisée le 1. janvier 1937 à Albufera de Adra, elle fut béatifiée en 2017, en même temps que le curé d’Adra.
Le nom de la bienheureuse Carmen Godoy Calvache sera mentionné dans le Martyrologe Romain au 1. janvier.

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 23:10

Hilaria de Rome
?

Se reporter à la notice Rome (Sept Vierges Martyres)

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 23:09

Saturnina de Rome
?

Se reporter à la notice Rome (Sept Vierges Martyres) 

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 23:08

Serotina de Rome
?

Se reporter à la notice Rome (Sept Vierges Martyres) 

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 23:07

Dominanda de Rome
?

Se reporter à la notice Rome (Sept Vierges Martyres) 

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 23:06

Rogata de Rome
?

Se reporter à la notice Rome (Sept Vierges Martyres) 

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 23:06

Paulina de Rome
?

Se reporter à la notice Rome (Sept Vierges Martyres) 

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 23:03

Donata de Rome
?

Se reporter à la notice  Rome (Sept Vierges Martyres)

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens