Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 10:02

Bacchus de Syrie
4. siècle

Se reporter à la notice Sergius et Bacchus de Syrie

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie B
commenter cet article
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 10:00

Sergius et Bacchus de Syrie
4. siècle

Sergius et Bacchus étaient deux jeunes officiers chrétiens qui avaient toute la confiance de l’empereur (Maximien, 250-310, ou Maximin Daia, 308-313), en Syrie.
Et comme cela arrive souvent dans les relations humaines, les collègues furent jaloux de cette estime : ils les dénoncèrent pour leur foi.
L’empereur les amena au temple de Zeus pour sacrifier, mais ils refusèrent d’y entrer. Furieux, l’empereur leur fit enfiler un vêtement de femme et les fit déambuler dans la ville pour les humilier.
N’aboutissant à aucun résultat, il les envoya à Antiochus, qui commandait des troupes sur les bords de l’Euphrate : c’était Sergius qui avait obtenu cette place pour Antiochus.
Ce dernier les fit jeter en prison et les invita à sacrifier. Devant leur refus, il fit flageller Bacchus avec une telle violence qu’il expira bientôt. C’était à Soura (ville disparue).
Le lendemain, Antiochus s’acharna sur Sergius, qui refusait aussi de sacrifier aux dieux païens. On le chaussa d’espadrilles garnies de clous et on le fit courir sur une quinzaine de kilomètres, jusqu’à Tetrapyrgia (auj. Qseyras Sêlé). On y fit une halte : mystérieusement, les plaies de Sergius se trouvèrent guéries. Antiochus fit décapiter Sergius à l’étape suivante, Resafa (Syrie C).
La date de ce double martyre semble se situer vers 305.
Le culte et la tombe de Bacchus ne furent pas très honorés, peut-être à cause du nom même du Martyr. La tombe de Sergius, en revanche, devint si célèbre et si fréquentée, que la ville de Rosafa devint Sergiopolis, une ville magnifique. Aujourd’hui il n’en reste que des ruines.
Le Martyrologe Romain mentionne saints Sergius et Bacchus au 7 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie S
commenter cet article
6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 18:57

Sagaris de Laodicée
† 170

L’évêque Sagaris subit le martyre à Laodicée sous Servilius Paulus, proconsul d’Asie.
C’était vers 170.
En faire un disciple de saint Paul équivaudrait à le faire vivre pendant quelque cent-trente années, ce qui n’est pas très raisonnable.
En revanche, on sait que peu avant 170 il y eut un débat important à Laodicée au sujet de la date de Pâque ; Sagaris était de ceux qui préféraient célébrer Pâques au 14 nisan et qu’on appelait pour cela les quatordécimans (du latin quatuordecim, quatorze).
Le Martyrologe Romain mentionne saint Sagaris de Laodicée au 6 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie S
commenter cet article
6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 18:57


Foy d’Agen
† 4. siècle

Sainte Foy fut tellement célèbre qu’il est presque impossible de la nommer autrement que par son nom traditionnel, plutôt que par son nom latin, Fides.
Elle était d’une famille noble d’Agen. Belle et vertueuse, elle fut torturée et martyrisée, nous dit-on, sous Dioclétien ; certains préféreraient la placer sous Dèce, un siècle plus tôt.
S’étant moquée des dieux païens, Foy fut étendue longtemps sur un gril, sous lequel on alluma le feu. Indignées par ce cruel traitement, des personnes présentes se convertirent - et furent martyrisées sur place.
Sur le refus de Foy d’apostasier et de sacrifier à des idoles, elle fut décapitée.
Un saint Caprais aurait été décapité en même temps.
Sainte Foy fut ainsi la première martyre d’Agen, peut-être vers 303.
La basilique Sainte-Foy d’Agen fut presque totalement détruite en 1892 pour l’aménagement d’un boulevard.
Les reliques de sainte Foy se trouvent à Conques, où des miracles étonnants se produisirent. Il y eut tant de délivrances de prisonniers, que les chaînes, apportées en ex-voto suffirent à la fabrication de portes et de grilles.
Le Martyrologe Romain mentionne sainte Foy d’Agen au 6 octobre.

 

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie F
commenter cet article
6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 18:56

Renatus de Sorrento
† 450

L’on dit que Renatus fut le premier évêque de Sorrento (Naples, Campanie, Italie SW). Il en fut peut-être le second. Certains aussi vont jusqu’à douter qu’il fût évêque.
S’il fut évêque, ce fut de 424 à 450, soit durant un quart de siècle.
Beaucoup plus tard, on l’assimila à un autre Renatus, d’Angers, dont l’histoire semble un peu rocambolesque. 
Ce Renatus serait né grâce aux prières de l’évêque d’Angers, s.Maurille (v. 13 septembre) ; Renatus tomba malade et mourut avant de recevoir le baptême. Maurille, se reprochant cette mort, chercha à disparaître et, durant la traversée de la Manche, jeta à l’eau les clefs du trésor de la cathédrale, jurant qu’il ne rentrerait que si Dieu lui faisait retrouver ces clefs. 
Bien des années plus tard, des pêcheurs prirent un gros poisson qui avait dans son ventre les fameuses clefs. Par un concours de circonstances vraiment incroyables, on retrouva Maurille en Grande-Bretagne et on lui montra les clefs. Il revint en triomphe à Angers. 
Là, il rappela à la vie le petit garçon, qu’il baptisa avec le nom de Renatus, re-né.
Ce Renatus aurait succédé à Maurille comme évêque d’Angers (mais la liste épiscopale de ce diocèse ne comporte pas ce nom).
Les Angevins, s’installant à Sorrento au treizième siècle, prétendirent que leur Renatus, devenu vieux, se retira en ermite en Campanie et, finalement, devint évêque de Sorrento. On le fêtait au 12 novembre, mais la fête a été supprimée.
De Renatus de Sorrento, on peut donc retenir seulement ce qui a été dit au début de cette notice.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Renatus de Sorrento au 6 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie R
commenter cet article
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 08:45

Charitina de Korycos
† 304

Charitina était la servante d’un certain Claudius, à Korycos (auj. Kız Kalesi, Turquie S).
Lors de la persécution de Dioclétien, un fonctionnaire nommé Domitius convoqua cette Charitina. Son maître pleurait son départ. Elle le consola en ces termes : Ne pleure pas ! j’offre mon corps pour mes péchés et les tiens. Et Claudius lui répondit : Souviens-toi de moi auprès du roi céleste (cf. Lc 23:42).
Domitius fit raser les cheveux de cette pieuse vierge, puis la fit jeter dans la mer avec une grosse pierre au cou : elle en sortit cependant et vint se présenter à lui. Mais Domitius, au lieu de se convertir devant un tel prodige, enragea davantage : il lui fit arracher les dents, couper les pieds et les mains. Charitina mourut dans ces supplices.
C’était vers 304.
Le Martyrologe Romain mentionne sainte Charitina de Korycos au 4 octobre.

 

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie C
commenter cet article
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 08:44

Mamlacha de Perse
† 343

L’ancien Martyrologe mentionnait au 20 novembre s.Narsès et ses Compagnons. Nous retrouverons s.Narsès au 10 novembre. Quant aux Compagnons, qui étaient une vingtaine, ils ont été réduits à la seule Mamlacha.
Le nom de cette dernière pourrait s’écrire Mamelchtha.
Cette vierge était de la région de Garamée (rive gauche du Tigre, act. Iran-Irak N)) et fut amenée devant le roi de Perse Sapor II (340-379).
Certains Martyrs, dont Narsès, furent décapités, d’autres lapidés - parfois par des Chrétiens contraints par le roi d’exécuter cette triste besogne.
Narsès fut exécuté en 343, les autres, dont Mamlacha, dans les années suivantes.
Le Martyrologe Romain mentionne sainte Mamlacha de Perse au 5 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie M
commenter cet article
4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 21:49

Petronius de Bologne
† 450

Le père de Petronius portait lui-même le nom de Petronius. C’était un homme instruit et qui occupa, au début du cinquième siècle, la haute fonction de préfet du prétoire des Gaules. On lui attribue même un traité De l’Ordination de l’Evêque (qui d’ailleurs est peut-être de Petronius fils).
Le fils d’un tel personnage avait devant lui la perspective d’une carrière brillante. Mais au terme de ses études, qui se déroulèrent dans une ambiance toute monastique (peut-être même à Lérins), Petronius embrassa l’état ecclésiastique.
En 431, il fut élu huitième évêque de Bologne.
Un récit bien différent apparut au douzième siècle, faisant de Petronius un parent de l’empereur Théodose II, un percepteur des impôts, envoyé à Rome en mission auprès du pape Célestin qui, après un songe, le consacra évêque pour le siège de Bologne.
Promu évêque, Petronius s’occupa activement et efficacement de sa ville, que les invasions barbares avaient laissée en piteux état. Il en fit agrandir l’enceinte, il fit construire tout un quartier à l’image de Jérusalem avec des églises et une sorte de monastère où il menait la vie commune avec ses clercs.
Petronius mourut en 450, après un épiscopat de dix-neuf ans.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Petronius de Bologne au 4 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie P
commenter cet article
3 octobre 2017 2 03 /10 /octobre /2017 20:37

Candida de Rome
?

Candida est une Martyre romaine.
On en avait fait l’épouse du martyr Artemius (v. 6 juin), chose qu’on ne saurait cautionner sans preuve.
Le Martyrologe Romain mentionne sainte Candida de Rome au 3 octobre.

 

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie C
commenter cet article
3 octobre 2017 2 03 /10 /octobre /2017 20:37

Lucius d’Alexandrie
3.-4. siècles

Se reporter à la notice Faustus d’Alexandrie et Huit Compagnons

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie L
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens