Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 22:10

Drosis d’Antioche de Syrie
2. siècle

Drosis, une vierge d’Antioche de Syrie (auj. Antakya), mourut brûlée vive.
Elle eut peut-être des Compagnons, trois pour la précision, dont on ignore absolument les noms.
Il se peut que ce martyre ait eu lieu plus tard, au troisième ou au quatrième siècle.
Le Martyrologe Romain mentionne sainte Drosis au 14 décembre.

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 22:10


Isidoros d’Alexandrie
† 250

Lire la notice Heron, Ater, Isidoros et Dioscoros d’Alexandrie

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 22:09

Ater d’Alexandrie
† 250

Lire la notice Heron, Ater, Isidoros et Dioscoros d’Alexandrie

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 22:07


Heron, Ater, Isidoros et Dioscoros d’Alexandrie
† 250

Nous disposons pour ces quatre Martyrs du témoignage de leur propre évêque, Dionysios († 264, v. 8 avril), dont le texte permet de corriger deux petites erreurs du Martyrologe : 
Heron, Ater et Isidore, Egyptiens, et avec eux un enfant de quinze ans environ, Dioscore, furent livrés. 
Et d’abord le juge s’efforça de séduire l’adolescent par ses paroles, comme facile à tromper, et de le contraindre par des tortures, comme facile à faire céder, mais Dioscoros n’obéit ni ne céda.
Quant aux autres, il les fit déchirer d’une manière très sauvage et, comme ils résistaient, il les livra également au feu.
Parce que Dioscore s’était illustré en public et qu’il avait répondu très sagement à ses questions en particulier, le juge étonné le renvoya, disant qu’il lui accordait à cause de son âge un délai pour changer d’avis. 
Et maintenant Dioscoros, très digne de Dieu, est avec nous, étant demeuré pour une lutte plus prolongée et une récompense plus substantielle.

Le texte du Martyrologe mentionne Ateus au lieu de Ater ; douze au lieu de quinze ans pour Dioscoros.
Si l’Evêque écrit qu’ils étaient Egyptiens, c’est qu’ils étaient sans aucun doute indigènes, de langue copte, et non habitants d’Alexandrie, cette grande ville cosmopolite où l’on parlait grec. Peut-être que leurs noms devraient donc s’orthographier différemment.
Leur martyre eut lieu en 250, quatorze ans avant la mort de l’évêque Dionysios.
Le Martyrologe Romain mentionne saints Heron, Ater, Isidoros et Dioscoros d’Alexandrie au 14 décembre.

 

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 22:06

Callinicus de Césarée de Bithynie
† 250

Lire la notice Leucius, Thyrsus et Callinicus de Césarée de Bithynie

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 22:05

Thyrsus de Césarée de Bithynie
† 250

Lire la notice Leucius, Thyrsus et Callinicus de Césarée de Bithynie

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 22:02

Leucius, Thyrsus et Callinicus de Césarée de Bithynie
† 250

Lors de la persécution de Dèce, un fonctionnaire arriva à Césarée de Bithynie (act. Turquie NO) pour y faire appliquer l’édit qui frappait les Chrétiens.
Leucius, qui était un citoyen d’un certain rang, vint ouvertement reprocher au fonctionnaire son attitude. Il subit alors une série de tourments, et fut décapité.
Thyrsus avait admiré le courage de Leucius, et vint reprocher au même sa sévérité : sans jugement, il fut livré sur place aux bourreaux ; mais ceux-ci ne réussissaient pas à le faire taire et Dieu le rendait d’autant plus fort que les tortures l’affaiblissaient ; on le conduisit à Apollonie (auj. Aboulioun), distante d’une cinquantaine de kilomètres de Césarée.
Là, un prêtre des idoles se convertit instantanément devant le courage de Thyrsus, ainsi qu’une quinzaine de confrères. Ce prêtre s’appelait Callinicus (Kallinikos).
C’est alors que succomba Thyrsus, à la suite des nombreux tourments infligés.
Ces trois Martyrs ne sont donc pas morts le même jour, mais ils sont liés dans un même contexte.
Le Martyrologe Romain mentionne saints Leucius, Thyrsus et Callinicus de Césarée de Bithynie au 14 décembre.

 

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 22:01

Ares, Promus et Elias d’Ascalon
† 308

Ces trois Martyrs n’étaient pas nommés dans le précédent Martyrologe.
Ils venaient d’Egypte, et voulaient gagner la Cilicie (Asie Mineure) pour aller assister et encourager les victimes de la persécution de l’empereur Maximin.
A Césarée (Palestine), ils furent arrêtés. On leur creva les yeux, on leur coupa les pieds.
Conduits à Ascalon (act. Ashkelon, Israël), ils subirent le martyre, Ares par le feu, Promus et Elias par la décapitation.
C’était en 308 ou 309.
Le Martyrologe Romain mentionne saints Ares, Promus et Elias d’Ascalon au 14 décembre.

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 22:01

Pompeius de Pavie
† 350

On a rencontré au 9 décembre s.Syrus, le premier évêque de Pavie, que l’on croit bien faire de situer au quatrième siècle.
Pompeius fut son successeur immédiat.
Son épiscopat dura peu d’années, dit une chronique, ce qui peut vouloir dire tout de même une dizaine ou une quinzaine d’années, car les évêques restaient parfois trente, quarante, cinquante ans sur le même siège.
Pompeius mourut apparemment vers le milieu du quatrième siècle.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Pompeius de Pavie au 14 décembre.

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 22:00

Iucundus de Reims
† 407

Lire la notice Nicasius de Reims

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 9000 notices de Bienheureux et Saints. Ont été successivement illustrés : - Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. - Tous les Saints et Bienheureux reconnus, depuis les débuts de l'Eglise jusqu'aux derniers récemment proclamés. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Les textes sont maintenant mis à jour selon le nouveau texte de la Nova Vulgata (ed. 2005). Nous avons aussi le Lectionnaire latin pour toutes les fêtes du Sanctoral, sans renvois, également mis à jour selon le texte de la Nova Vulgata. Bienvenue à nos Lecteurs, à nos abonnés, avec lesquels nous entamerons volontiers des échanges. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens