Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

AVRIL

 

01 AVRIL

 

I.

S Ctésiphon, évêque à Vierze.

II.

S Méliton, évêque à Sardes, dont l’homélie sur la Pâque, récemment reconstituée à partir de fragments, est la plus ancienne homélie connue sur le mystère pascal.

III.

S Venantius, évêque à Salone et martyr à Rome, avec des compagnons : Anastase, Maur, Paulinien, Asterius, Septimius, Antiochianus et Gaianus. 

?

S Venantius, évêque à Rimini et martyr, dont le corps fut transporté à Goslar.

IV.

Stes Agapè et Chionia, deux sœurs, dont les noms signifient amour et pureté, et qui furent brûlées vives à Thessalonique pour avoir caché les Livres Saints chez elles et refusé de manger des viandes offertes aux dieux païens ; leur sœur Irène (= paix) mourut le 5 avril).

S Prudence, évêque à Atino et martyr.

V.

Ste Marie l’Egyptienne, pécheresse convertie à Jérusalem et solitaire pendant près de cinquante ans. 

VII.

S Valéri (Valery), auvergnat, abbé à Luxeuil puis à Leuconnay, où l’abbaye prit son nom plus tard ; il ressuscita un pendu.

S Berchond, évêque à Amiens, ami de s. Valéri (cf. ci-dessus).

S Leuconius, évêque à Troyes. 

S Dodolin, évêque à Vienne.

IX.

S Jean IV, évêque à Naples, qu’on a appelé “le Scribe”.

X.

Ste Marcelle, bergère à Chauriat.

XII.

B Lanzon, “le plus parfait religieux de son siècle”, bénédictin à Cluny puis prieur à Londres. 

S Celse (Cellach), évêque à Armagh.

S Hugues, évêque à Grenoble pendant un demi-siècle ; il lutta contre la simonie et le concubinage des prêtres, reçut s. Bruno auquel il donna les territoires de la Grande Chartreuse, et fut canonisé deux ans après sa mort. 

B Hugues de Bonnevaux, neveu du précédent, cistercien en Bourgogne et abbé à Bonnevaux ; il réussit à réconcilier l’empereur et le pape.

XIII.

S Gilebrighde, évêque à Caithness où il construisit la cathédrale.

XV.

S Nuno Alvares Pereira, connétable du Portugal, frère carme à soixante-deux ans, très marial ; il mourut au moment où on lui lisait le passage de la Passion : "Voici ta mère" ; canonisé en 2009 (le 1er novembre au Martyrologe).

XVI.

B John Bretton, père de famille anglais, martyr pendu à York.

XVII.

Bse Zofia Czeska Maciejowska, veuve polonaise, fondatrice des Sœurs de la Présentation de la Sainte Vierge Marie, pour l'éducation des filles, béatifiée en 2013.

XIX.

Bse Sim Yi-gui Barbara, jeune fille laïque coréenne martyre, enterrée vivante, un jour inconnu du mois d’avril, béatifiée en 2014.

B Lodovico Pavoni, prêtre à Brescia, fondateur de la Congrégation des Fils de Marie Immaculée pour la formation chrétienne des jeunes les plus pauvres, béatifié en 2002.

B Yun Bong-mun Iosephus, laïc coréen martyr, par pendaison, béatifié en 2014.

XX.

B Karl Ier d’Autriche (1887-1922), empereur d’Autriche-Hongrie, qui finit misérablement ses jours en exil après la première guerre mondiale ; avec son épouse Zita ils eurent huit enfants ; béatifié en 2004. 

Bx José Anacleto González Flores (*1888), juriste, José Dionisio Luis Padilla Gómez (*1899), les deux frères Jorge Ramón (*1899) et Ramón Vicente (*1905) Vargas González, laïcs mexicains martyrs en 1927 (le Vendredi Saint) et béatifiés en 2005.

B Giuseppe Girotti (1905-1945), prêtre dominicain italien, martyr à Dachau, béatifié en 2013.

 

02 AVRIL

 

IV.

S Polycarpe, martyr à Alexandrie.

S Apphien, martyr à Césarée de Palestine ; quand son corps fut jeté en mer, il fut rapporté à l’entrée de la ville.

Ste Théodora (Théodosie), martyre de dix-huit ans à Césarée de Palestine.

V.

S Urbain, évêque à Langres ; par ses miracles, il protégea la culture : on  l’invoque contre le mauvais temps et on le représente avec une grappe de raisin ; il vaudrait mieux ne pas le confondre avec s. Urbain pape (25 mai), qui a les mêmes “prérogatives”.

S Abonde, évêque à Côme, d’origine grecque.

VI.

S Victor, évêque à Capoue, auteur d’un ouvrage sur la Pâque (approuvé par un concile à Orléans) et d’une “Harmonie évangélique”.

S Nicet (Nizier), évêque à Lyon, d’une chasteté exemplaire ; jeune, il fut guéri d’une tumeur au visage par l’intercession de s. Martin.

Ste Musa, vierge romaine, à qui la Sainte Vierge annonça la mort un mois auparavant.

VII.

S Eustase, abbé à Luxeuil.

Ss Longis et Agneflète, moine et moniale près du Mans ; Agneflète, qui ne voulait pas se marier, fut protégée par Longis ; les calomnies ne purent rien contre ces vies innocentes. 

VIII.

Ste Floberde, vierge à Amilly-en-Brie.

IX.

S Tite, thaumaturge grec, abbé à Constantinople.

Ste Ebba la Jeune, abbesse et martyre à Coldingham ; pour enlever aux envahisseurs danois toute tentation, elle se coupa au rasoir le nez et la lèvre supérieure ; les autres moniales en firent autant ; horrifiés, les danois mirent le feu au monastère.

XVI.

S Francesco de Paola, calabrais, ermite à 14 ans et thaumaturge, fondateur de l’ordre des Minimes. 

S John Payne, prêtre anglais martyr à Chelmsford.

XVII.

B Diego Luis de San Vitores, jésuite, et S Pedro Calungsod, catéchiste de 17 ans, martyrs sur l’île de Guam, torturés et jetés à la mer, béatifiés le premier en 1985, le second en 2000 ; Pedro est ensuite canonisé en 2012.

XIX.

B Giovanni Croci (Leopoldo de Gaiche), franciscain en Ombrie.

S Đaminh Vũ Đình Tước, prêtre dominicain tonquinois, martyr canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

Bse Elisabetta Vendramini, fondatrice à Padoue des Sœurs élisabettaines du Tiers Ordre de Saint-François, béatifiée en 1990.

S Francisco Coll y Guitart, dominicain espagnol catalan, fondateur des Dominicaines de l’Annonciation ; injustement expulsé du couvent, il continua de prêcher le Nom du Christ dans la province ; béatifié en 1979, canonisé en 2009.

XX.

B Vilmos Apor (1892-1945), évêque à Györ, abattu dans son évêché où il voulut protéger des femmes menacées par les soldats russes ; béatifié en 1997.

B Mykolai Tcharneckyj (1884-1959), rédemptoriste, évêque en Ukraine, martyr, béatifié en 2001.

Bse Laura Alvarado Cardozo (María de Saint-Joseph, 1875-1967), vénézuélienne, fondatrice des Sœurs Augustines récolettes du Cœur de Jésus pour l’assistance médicale aux pauvres, béatifiée en 1995.

S Jean-Paul II, pape (1978-2005), d’origine polonaise, ancien évêque à Cracovie ; il subit un grave attentat sur la place Saint-Pierre le 13 mai 1981 ; il eut un des plus longs pontificats de l’histoire ; béatifié en 2011, canonisé en 2014, il est fêté au 22 octobre, jour anniversaire de son intronisation. 

 

 

03 AVRIL

 

II.

S Sixte Ier, pape (115-125), romain, martyr sous Adrien, son nom est au Canon de la Messe (à moins que ce soit celui de s. Sixte II, plus connu, cf. 7 août) ; il serait à l’origine du chant du Sanctus à la messe.

IV.

S Urbique, évêque à Clermont ; il était marié et sa femme dut le quitter pour qu’il fût sacré ; ils pouvaient se rencontrer rarement pour prier, mais Urbique un jour céda et s’imposa une rude pénitence tout le reste de ses jours. 

S Ulpien, jeune martyr à Tyr, jeté à la mer, cousu dans un sac avec un aspic et un chien.

S Donat, martyr à Nicomédie.

?

Ss Chrestus et Pappus, martyrs à Tomes, avec probablement les saints Evagrius et Bénignus. 

S Agathemère, martyr en Mysie.

V.

S Jean Ier, évêque à Naples, décédé pendant qu’il célébrait la nuit de Pâques ; s. Paulin lui était apparu le Jeudi Saint pour l’inviter aux noces éternelles. 

IX.

S Nicétas, de Césarée de Bithynie, abbé au Mont Olympe, très maltraité par les iconoclastes. 

S Joseph l’Hymnographe, sicilien, moine basilien à Constantinople, gardien des vases sacrés de l’église Sainte-Sophie.

X.

S Thienton, abbé et martyr avec six moines à Wissembrun, victimes de barbares hongrois. 

XIII.

S Richard, dominicain anglais, évêque à Chichester.

B Gandolfo Sacchi de Binasco, franciscain lombard, contemporain de s. François, ermite en Sicile ; il fit taire les hirondelles qui trissaient trop fort pendant qu’il prêchait.

B Giovanni, prêtre en Piceno, un des premiers compagnons de s. François. 

Bx Conrad de Saxe et Etienne de Hongrie, franciscains martyrs en Kurdistan.

XVII.

Bx Robert Middleton, jésuite, et Thurstan Hunt, prêtres anglais martyrs, béatifiés en 1987.

XVIII.    

B Pak Chwi-deuk Laurentius, laïc coréen martyr, par pendaison, béatifié en 2014.

XIX.

S Luigi Scrosoppi, prêtre de Udine, fondateur de l'Institut de la Providence, pour la formation humaine et chrétienne des jeunes filles, de la Maison de la Providence pour les anciennes élèves sans travail, de l'Œuvre pour les sourds-muets et de l'Institut des Sœurs de la Providence ; à la suite de la guérison miraculeuse d'un jeune congolais malade du sida, il fut béatifié en 1981 et canonisé en 2001. 

XX.

Bx Ezequiel (*1876) et José Salvador (*1880) Huerta Gutiérrez, deux frères laïcs mexicains martyrs en 1927 et béatifiés en 2005.

B Juan Otazua y Madariaga (de Jésus et Marie, 1895-1937), prêtre trinitaire, martyr près de Jaén, béatifié en 2007.

B Piotr Edward Dankowski (1908-1942), prêtre polonais mort à Auschiwitz, béatifié en 1999.

 

 

04 AVRIL

 

II.

S Ephrem, évêque à Jérusalem et martyr.

? Ss Victor et Aetius, premiers prédicateurs à Barcelone.

IV.

Ss Agathopode, diacre, et Théodule, lecteur, martyrs à Thessalonique.

S Théonas, solitaire en Thébaïde ; pendant trente années, il resta sans parler.

S Ambroise, évêque à Milan ; administrateur laïc, il fut, encore catéchumène, nommé évêque ; il soumit à la pénitence l’empereur Théodose qui avait fait périr par représailles sept mille hommes à Thessalonique ; il convertit et baptisa s. Augustin ; Docteur de l’Eglise, il est fêté le 7 décembre, jour de sa consécration.

V.

S Zosime, moine en Palestine ; c’est lui qui rencontra ste Marie l’Egyptienne (cf. 1 avril).

VI.

S Isidore de Séville, espagnol, frère des saints Léandre, Fulgence et Florentine, successeur de son frère Léandre comme évêque à Séville, Docteur de l’Eglise, auteur encyclopédique... représenté entouré d'abeilles ou auprès d'une ruche.

S Georges, ermite dans le Péloponèse ; il s’imposa la mortification du silence absolu.

IX.

S Platon, très habile dans les affaires, il devint plutôt abbé au monastère des Symboles (Mont Olympe), puis à celui de Saccudion (près de Constantinople).

S Guier, ermite en Cornouaille.

XII.

Bse Alèthe, mère de s. Bernard.

B Pierre II, évêque à Poitiers, où il succéda à son frère Isembert.

XIV.

Bx Nicola de Montecorvino, François de la Terre de Labour et Pierre de Rome, franciscains martyrs au Caire avec un soldat hongrois (Thomas) qui s’était fait musulman.

XV.

B Guillaume Cufitelli, tertiaire franciscain, ermite, patron de Scicli.

XVI.

S Benoît Massarari le More, d'une famille d'esclaves africains de Sicile, nommé "More" à cause de la couleur de sa peau, franciscain, supérieur bien qu’illettré, revenu à sa cuisine à la fin de son mandat. 

XIX.

B Giuseppe Benedetto Dusmet, abbé bénédictin, évêque à Catane et cardinal, béatifié en 1988.

XX.

B Francisco Marto (1908-1919), un des trois voyants de Fatima, béatifié le 13 mai 2000.

B Francisco Solís y Pedraja (1877-1937), prêtre espagnol, martyr près de Jaén, béatifié en 2013.

S Gaetano Catanoso (1879-1963), curé à Reggio Calabria, fondateur des Sœurs de la Sainte Face et propagateur de cette dévotion, béatifié en 1997, canonisé en 2005.

 

 

05 AVRIL

 

?

S Zénon, martyr par la poix, le feu et le glaive (noter le rapport avec la sainte Trinité). 

IV.

Ste Irène, martyre à Thessalonique, sœur des stes Agapè et Chionia, martyrisées le 1. avril.

Ste Pherbuta, sœur de l’évêque Siméon à Séleucie, martyre.

Un Lecteur de nom inconnu à Regia, martyrisé d’une flèche dans la gorge le jour de Pâques au moment où il chantait “Alleluia”.

VI.

S Tigernac, évêque à Clogher, aveugle à la fin de ses jours. 

VII.

S Claudien, moine persan, martyr.

IX.

Ste Théodora, veuve, moniale avec sa fille à Thessalonique ; son tombeau sécrète une huile miraculeuse.

XI.

S Géraud (Gérard), guéri miraculeusement par l’intercession de s. Adalhard, puis abbé à Laon, enfin à la Grande-Sauve.

S Albert, évêque à Montecorvino ; ses jeûnes et ses larmes lui firent perdre la vue.

XIII.

Ste Julienne de Cornillon, flamande, prieure des Augustines du Mont Cornillon ; elle fut à l'origine de la Fête-Dieu, mais traitée de fausse visionnaire, et chassée de son couvent.

XV.

S Vicente Ferrer, dominicain espagnol qui sema l’Europe de miracles ; il se trompa un temps à propos du pape légitime lors du schisme d’occident ; mort à Vannes, il en est le patron.

XVI.

Ste Catarina Tomàs, chanoinesse augustine à Palma de Maiorque ; se trouvant trop choyée, elle feignit longtemps d’être insensée : on ne l’en estima que plus. 

XVIII.

Bse Anna (Maria Crescentia) Höß, tertiaire franciscaine à Kaufbeuren, mystique ; c’est un luthérien qui lui offrit sa dot pour entrer au monastère ; canonisée en 2001.

XX.

B Mariano de la Mata Aparicio (1905-1983), prêtre augustin espagnol, actif au Brésil, mort de cancer, béatifié en 2006 ; il avait une passion pour les plantes et les fleurs.

 

 

06 AVRIL

   

IV.

S Irénée, évêque à Sirmium et martyr.

? Ste Platonide (à Ascalon ?).

VI.

S Eutychius de Constantinople, chevalier de l’orthodoxie contre les monophysites et contre l’empereur Justinien.

Ste Galla, veuve romaine dont parle s. Grégoire ; s. Pierre lui apparut peu avant sa mort.

S Amand, fondateur de l’Eglise à Bergame, “martyr” ?

VII.

S Winebaldus, abbé à Troyes, aux ascèses effrayantes. 

IX.

S Prudence, évêque à Troyes. 

S Méthode, évêque en Moravie, apôtre des Slaves, fêté avec s. Cyrille le 14 février.

S Gennard, moine à Saint-Wandrille, abbé à Saint-Germer-de-Flay.

S Berthame, évêque à Okney.

X.

B Notker le Bègue, moine de Saint-Gall, auteur de Séquences  et d’un martyrologe.

XI.

S Philarète, moine basilien à Aulinas, chargé des bestiaux et du jardin.

XIII.

S Guillaume, chanoine de Sainte-Geneviève de Paris, abbé à Eskill ; désigné pour négocier le mariage d'Ingeburge de Danemark, sœur du roi Canut, avec Philippe Auguste, il réussit sa mission mais en subit le contrecoup lorsque le roi répudia son épouse.

S Pietro de Vérone, dominicain, martyr des manichéens qu’il contrait partout.    

XV.

Bse Caterina de Pallanza, prieure à Sainte-Marie du Mont.

XIX.

S Phaolô Lê Bao Tinh, prêtre tonquinois martyr décapité, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

B Zefirino Agostini, prêtre à Vérone, fondateur des Ursulines Filles de Marie Immaculée, pour l’assistance à la jeunesse, aux pauvres et aux malades, béatifié en 1998.

XX.

B Michele Rua (1837-1910), un des premiers disciples de s. Jean Bosco, auquel il succéda comme général de l'ordre salésien ; il ouvrit près de trois cents nouvelles maisons. 

Bx Enric Gispert Domenech (*1879) et Josep Gomis Martorell (*1894), prêtres diocésains martyrs à Barcelone en 1937 et béatifié en 2013.

Bse Pierina Morosini (1931-1957), des environs de Bergame, martyre en défendant sa virginité, béatifiée en 1987.

 

 

07 AVRIL

 

II.

S Hégésippe, écrivain de Judée, historien, mort à Rome.

?

Ss Epiphane (évêque), Donat et d’autres, martyrs en Afrique.

S Pélusius, martyr à Alexandrie.

Ss Théodore, Irénée, Sérapion et Ammone, respectivement évêque, diacre et lecteurs, martyrs en Libye.

S Saturnin, évêque à Vérone.

S Chrétien, prêtre à Douai, invoqué contre les fièvres opiniâtres. 

IV.

S Calliopius, martyr en Cilicie ; sa mère remercia Dieu pour son martyre.

IX.

S Clotaire, à Vitry-en-Champagne.

S Georges, évêque à Mitylène, victime des iconoclastes, mort exilé en Crimée.

S Gibert, abbé à Luxeuil, martyr avec ses moines lors d’une invasion de barbares. 

XII.

S Aibert, moine à Crespin puis reclus, aux austérités effrayantes, mystique, invoqué contre la fièvre.

XIII.

B Hermann-Joseph, prémontré allemand à Steinfeld, mystique dès son enfance.

XV.

Bse Orsolina Veneri, vierge à Parme, chargée par Dieu d’aller trouver le pape en Avignon.

XVI.

S Henry Walpole, jésuite, qui fut soumis quarante fois à la torture avant l’exécution, à York.

B Alexander Rawlins, prêtre, martyr anglais à York.

Bx Edward Oldcorne, prêtre, et Ralph Ashley, religieux jésuite, martyrs anglais. 

XVIII.

S Jean-Baptiste de la Salle, aîné de dix enfants, fondateur des Frères des Écoles Chrétiennes (première famille d'enseignants religieux non prêtres).

XIX.

S Phêrô Nguyên Van Luu, prêtre de Cochinchine, martyr, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

XX.

Bse Maria Assunta Pallotta (1878-1905), italienne des Sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie, morte du typhus en Chine, surnommée “Sainte aux parfums” parce que son corps, resté sans corruption, exhalait une très bonne odeur.

Bse Mykhailyna (Yosafata) Hordashevs'ka (1869-1919), fondatrice ukrainienne des Servantes de Marie Immaculée, béatifiée en 2001 (le 25 mars au Martyrologe).

B Domingo (du Très Saint Sacrement) Iturrate Zubero (1901-1927), espagnol basque, trinitaire à Belmonte, béatifié en 1983.

 

 

08 AVRIL

 

I.

S Agabe, prophète, cf. Ac 11,28  et 21,10.

Ss Hérodion, parent de s. Paul, évêque à Nouvelle-Patras, avec Asyncritus et Phlégon, mentionnés dans l’épître aux Romains (Ro 16:14). 

II.

S Denis, évêque à Corinthe, auteur de diverses Lettres à d’autres Eglises. 

S Hermès, évêque à Béryte.

III.

S Denys, évêque à Alexandrie ; évitant les controverses, il réadmettait les lapsi, acceptait le baptême des hérétiques ; il combattit le sabellianisme et sut reconnaître quelques erreurs personnelles de terminologie.

?

Ss Timothée, Diogène, Macarius et Maximus, martyrs à Antioche de Syrie.

Ste Concessa, martyre à Carthage.

V.

S Amance, évêque à Côme.

VI.

S Redemptus, bénédictin, évêque à Ferentino.

XIII.

B Clément, augustin, deux fois supérieur général, mort à Orvieto.

XIV.

B Martino Ansa (de Rimini), ancien militaire, ermite près de Gênes et humble tailleur.

XVII.

B Julián de Saint Augustin, franciscain espagnol, deux fois renvoyé “à cause de ses mortifications excessives”, thaumaturge.

XIX.

Bx Hong Gyo-man Franciscus Xaverius, Choe Pil-gong Thomas, Hong Nak-min Lucas, Choe Chang-hyeon Ioannes et Jeong Yak-jong Augustinus, laïcs coréens martyrs, par décapitation, béatifiés en 2014.

Ste Julie Billiart, picarde, fondatrice, avec Françoise de Bourdon et le Père Joseph Varin, de l’Institut de Notre-Dame pour l'éducation chrétienne des jeunes filles ; après une neuvaine, elle guérit de sa paralysie.

B August Czartoryski, prince polonais exilé, salésien à Turin du temps de s. Giovanni Bosco, excellent religieux malgré sa mauvaise santé, béatifié en 2004.

 

 

 

09 AVRIL

 

III.

S Maxime, évêque à Alexandrie.

IV.

S Edèse, martyr à Alexandrie, frère de s. Apphien (cf. 2 avril).

Ss Héliodore, Desan et Marjab, martyrs persans ; Héliodore, évêque à Bizabda, désigna Desan comme son successeur.

S Eupsychius, martyr à Césarée de Cappadoce ; il venait de se marier ; les chrétiens, qui venaient de recevoir l’ordre de reconstruire le temple de la Fortune, l’édifièrent en l’honneur de s. Eupsychius. 

S Liboire, évêque au Mans. 

S Badème, martyr en Perse, frappé par un apostat.

?

S Demetrius, illustre martyr à Syrmium, vénéré surtout à Thessalonique.

V.

S Acace, évêque à Amide ; il vendit quantité d’objets précieux du culte pour subvenir à la nourriture et à la libération de prisonniers persans, ce qui lui gagna l’estime du roi de Perse, et la paix pour les chrétiens persans. 

VI.

S Dotton, écossais, abbé aux îles Orcades. 

VII.

Ste Vaudru, fille de s. Walbert et de ste Bertilie, sœur de ste Aldegonde, mère des saints Landry (évêque à Meaux), Dentelin (mort en bas âge, après son baptême), Aldetrude et Madelberte qui furent religieuses sous la conduite de leur tante ; son mari Madelgaire (futur s. Vincent de Soignies), devint moine à Haumont ; elle-même édifia un monastère qui devint la ville de Mons. 

VIII.

S Hugues, apparenté à Charles Martel et à Pépin le Bref, évêque à Rouen ; il cumula plusieurs bénéfices (abbayes de Fontenelle et Jumièges, évêchés de Paris et Bayeux), pour ne pas les laisser tomber en des mains indignes, mais qu’il administra sagement et abandonna dès que possible.

X.

S Frithstan, évêque à Winchester. 

XI.

Ste Casilde, fille du roi de Tolède ; catéchumène, elle portait à manger aux prisonniers victimes de la persécution de son père ; ce dernier l’épia : les pains se changèrent en roses ; elle se retira près du lac Saint-Vincent de Burgos où elle guérit d’un mal incurable, se fit baptiser et vécut solitaire.  

XII.

S Gaucher, solitaire à Chavagnac ; il fit construire deux monastères pour les hommes et les femmes, qui voulurent vivre sous sa conduite ; il mourut des suites d’une chute de cheval.

XIV.

S Ubaldo Adimari, chef gibelin à Florence, puis Servite de Marie au Monte Senario.

Bx Tommaso de Tolentino, Giacomo de Padoue, Piero de Sienne, prêtres, et Démétrius de Géorgie, frère convers, franciscains martyrs en Inde.

B Antonio Pavoni, dominicain en Piémont dès quinze ans, martyrisé par les hérétiques vaudois qui le mirent en pièces à la fin de la messe.

B Reginaldo Montesnarti, dominicain à Viterbe ou Orvieto.

XVIII.

Bse Marguerite Rutan, supérieure des Filles de la Charité à Dax, guillotinée, béatifiée en 2011.

XX.

Bse Katarzyna Faron (Celestyna, 1913-1944), polonaise des Petites Servantes de l’Immaculée Conception, martyre à Auschwitz, béatifiée en 1999.

Bse Lindalva Justo de Oliveira (1953-1993), brésilienne des Filles de la Charité, martyre, béatifiée en 2007.

 

 

 

10 AVRIL

 

III.

Ss Térence, Pompée, Africain, Maxime, Zénon, Alexandre, Théodore, martyrs à Carthage.

IV.

S Apollonius, martyr à Alexandrie.

VII.

S Palladius, évêque à Auxerre ; il établit que les chanoines recevraient cent sols de la main de l’évêque, le jour de la fête de s. Germain.

IX.

S Bède le Jeune, du Sleswig, élevé à la cour, moine à Gavello ; il refusa maints évêchés. 

XI.

S Macaire, arménien, évêque à Antioche ; il quitta son siège par humilité et commença un long pèlerinage jusqu’en Flandre, où il mourut de la peste à Gand.

S Fulbert, ami de Gerbert, évêque à Chartres, maître de réputation internationale, poète, musicien, hagiographe ; il avait une grande dévotion pour la Sainte Vierge .

XV.

B Antonio Neyrot, piémontais, dominicain à Florence ; prisonnier à Tunis, où il renia sa foi, mais se repentit, fut arrêté, torturé et exécuté le Jeudi Saint 1460 ; racheté par des marchands gênois, son corps fut enterré à Gênes, puis transféré à Rivoli, sa ville natale.

B Marco Fantuzzi, franciscain à Piacenza.

XVII.

S Miquel des Saints “l’extatique” (29 sept.1591-1625), trinitaire catalonais, qui eut de spectaculaires extases et mourut à trente-trois ans et six mois, à peu près comme le Christ. 

XIX.

Ste Maddalena de Canossa, fondatrice à Vérone d’un double Institut des Fils et des Filles de la Charité, pour les malades et la catéchèse ; Napoléon, qui la vit, l’appela “un ange” ; canonisée en 1988.

XX.

B Piotr Zukowski (Bonifacy, 1913-1942), franciscain polonais, martyr à Dachau, béatifié en 1999.

B Rolando Rivi (1931-1945), jeune séminariste italien, assassiné par les "Partisans", béatifié en 2013.

 

 

11 AVRIL

 

I.

S Antipas, martyr à Pergame ; s. Jean en parle dans l’Apocalypse (2,13) ; on dit qu’il y fut évêque, et qu’il fut enfermé dans un bœuf d’airain rougi au feu.

S Domnion, évêque à Salone et martyr (IV.?).

II.

S Philippe, évêque à Gortyne.

IV.

S Pharmuthe, ermite en Arménie.

?

S Eustorge, prêtre à Nicomédie.

VI.

S Barsanuphe, égyptien, moine puis reclus près de Gaza ; il ne communiquait que par écrit.

S Isaac, syrien, venu près de Spolète ; il avait le don des miracles et des prophéties. 

VII.

S Airy (Ageric), abbé à Saint-Martin de Tours. 

Ste Godeberte, vierge près de Noyon.

VIII.

S Guthlac, anglais, chef d’une bande de jeunes pillards, puis moine à Repton, enfin ermite sur l’île de Croyland.

XI.

S Stanislas, évêque à Cracovie, martyrisé par le roi Boleslas, à qui il avait dû faire des remontrances mais qui, repenti, se retira dans un monastère bénédictin ; patron de la Pologne et du diocèse de Cracovie.

XII.

B Landuin, compagnon et successeur de s. Bruno en la chartreuse de Calabre.

B Ulrich, abbé à Kaisersheim, dont il fut le fondateur.

XIII.

Ste Sancia, fille du roi du Portugal, cistercienne près de Coimbra, mystique ; fondatrice d’un monastère de recluses, où elle mourut.

B Raynier, reclus à Osnabrück, près de la porte de la cathédrale.

XV.

B Antonio (Angelo) Carletti de Chivasso, franciscain à Gênes ; son corps est resté incorrompu, à Cuneo.

XVII.

B George Gervase, bénédictin anglais, martyr à Londres. 

XX.

Ste Gemma Galgani (1878-1903), stigmatisée italienne.

Bse Elena Guerra (1835-1914), grande dévote du Saint-Esprit (et qui influença le pape Léon XIII), fondatrice des Oblates du Saint-Esprit.

B Feliks Ducki (Symforian, 1888-1942), franciscain polonais massacré à Auschwitz, béatifié en 1999.

 

 

12 AVRIL

 

II.

S Lazare, diacre à Trieste, dont il est patron secondaire, martyrisé à soixante-dix ans. 

III.

Ste Vissia, vierge et martyre à Fermo.

IV.

S Iulius Ier, pape (337-352), grand protecteur de s. Athanase dans le combat anti-arianiste.

S Victor, martyr à Braga.

S Zénon, probablement d'origine africaine, évêque à Vérone ; ses sermons révèlent un orateur proche de Tertullien et de s. Cyprien, par son style et ses citations bibliques ; il a commenté le baptême et le mystère pascal dans des allocutions aux catéchumènes ; on le représente avec un poisson, car il en était réduit à pêcher lui-même dans l’Adige pour assurer sa subsistance.

S Sabas le Goth, martyr en Gothie (Roumanie) à trente-huit ans. 

VI.

S Constantin, évêque à Gap.

S Florentin, premier abbé du monastère des Saints-Apôtres à Arles. 

VIII.

S Damien, évêque à Pavie.

S Basile, évêque à Parium, exilé par les iconoclastes. 

S Erkembode, irlandais, abbé à Sithiu, puis évêque à Thérouanne.

XI.

S Alferius, italien, moine à Cluny, fondateur et abbé à La Cava, mort à cent-vingt ans. 

XIII.

Bse Mechtilde, écossaise, installée près de Laon et grande mystique.

XIV.

B Lourenço de Lisbonne, prêtre hiéronymite portugais. 

XX.

Ste Juanita Fernandez Solar (Teresa de Jesús ou “de Los Andes”, 1900-1920), novice carmélite chilienne, mystique, béatifiée en 1987, canonisée en 1993. Son carmel était situé à Los Andes.

S Giuseppe Moscati (1880-1927), médecin et savant napolitain ; il dénonça les abus préjudiciables aux malades et se préoccupa des étudiants en médecine ; il communiait chaque matin ; canonisé en 1987.

S David Uribe Velasco (1888-1927), prêtre et martyr mexicain ; béatifié en 1992, canonisé en 2000, fêté avec ses compagnons le 21 mai ; il avait refusé d’être un évêque schismatique.

Bx Pedro Ruiz Ortega (*1912) et Pere Roca Toscas (*1916), des Fils de la Sainte Famille, martyrs espagnols en 1937 près de Barcelone, béatifiés en 2013.

 

 

13 AVRIL

 

II.

Ss Carpe (évêque à Pergame ou Thyatire), Papyle (diacre) et sa sœur Agathonique (sainte femme), martyrs à Pergame.

IV.

Ss Eleuthère, Théodose et Zoïle, martyrs en Perse.

S Ours, évêque à Ravenne, où il développa le culte des saints. 

V.

S Romain, évêque à Metz, du temps où Clovis s’empara de la ville.

VI.

S Mars, solitaire en Auvergne ; retiré là où il y eut plus tard la ville de Clermont, il fonda un monastère qui subsista jusqu’au XVIIIe siècle ; il eut le don des miracles. 

S Herménégilde, fils du roi arien d’Espagne, qui le fit mourir pour sa foi catholique ; il est patron de Séville.

VII.

S Martinus Ier, pape (649-655) : ayant condamné l'hérésie monothélite, il fut exilé en Crimée où il mourut de ses souffrances ; il est le dernier des papes martyrs. 

IX.

S Guinoc, évêque en Ecosse.

XI.

Bse Ide de Boulogne, du sang de Charlemagne, épouse du Comte de Boulogne Eustache II, descendant de Charles le Chauve ; ses trois fils furent : Eustache III, comte de Boulogne, Godefroi de Bouillon et Baudoin, tous deux rois de Jérusalem après la croisade ; une de ses filles épousa l’empereur Henri IV.

XII.

S Caradoc, gallois, harpiste du roi, moine puis ermite dans l’île de Barry.

XIII.

Bse Ide de Louvain, mystique stigmatisée.

B Giacomo, camaldule près de Florence ; son père et son frère se firent convers grâce à son exemple ; il fut abbé, mais abdiqua assez vite.

B Albertino, prieur général camaldule à Fonte Avellana.

XIV.

Bse Margherita de Città-del-Castello, aveugle de naissance, abandonnée, enfin tertiaire dominicaine, mystique.

XVI.

Bx Francis Dickenson et Miles Gerard, prêtres anglais martyrs.

XVII.

Bx John Lockwood et Edward Catheric, prêtres anglais martyrs ; John avait quatre-vingt sept ans.

XIX.

B Serafino Morazzone, prêtre de Milan, béatifié en 2011.

B Jean-Bernard (Scubilion) Rousseau, lasallien, mort sur l’île de la Réunion, béatifié en 1989.

XX.

S Sabás Reyes Salazar (1883-1927), prêtre mexicain martyr ; dans son apostolat auprès des jeunes, il se servait beaucoup de la musique ; il fonda les Sœurs Clarisses du Sacré-Cœur et fut martyrisé un Mercredi Saint, après avoir été torturé pendant trois jours, et brûlé ; béatifié en 1992, canonisé en 2000, fêté avec ses compagnons le 21 mai.

Bse Isabel Calduch Rovira (1882-1937), clarisse espagnole, martyre près de Castellón, béatifiée en 2001.

B Stanislaw Kostka Starowieyski (1895-1941), père de famille polonais, martyr à Dachau, béatifié en 1999.

 

 

14 AVRIL

 

II.

S Maxime, avec ss. Valérien et Tiburce, préfet romain converti par ces derniers (avec qui se trouvait ste Cécile, cf. 22 novembre) et martyrisé avec eux.

S Fronton, abbé près d’Alexandrie, un des premiers cénobites. 

III.

Stes Prosdocé et Bernicé avec leur mère Domnine, martyres : se sachant vouées au martyre, elles se jetèrent elles-même à l’eau pour échapper aux mauvais désirs des soldats. 

S Procule, évêque (?) à Terni et martyr.

Ste Domnine, vierge et martyre à Terni.

S Ardalion, acteur converti sur scène, martyr.

V.

S Asicus, disciple de s. Patrick et premier évêque à Elphinium.

Ste Thomaïde, martyre à Alexandrie pour avoir refusé les avances de son beau-père.

VII.

S Lambert, évêque à Lyon ; il avait fui la cour de Clotaire III pour l’abbaye de Fontenelle, où il succéda à l’abbé s. Wandrille.

XI.

S Jean, évêque à Montemarano en Campanie.

XII.

S Bernard, abbé bénédictin à Poitiers, puis à Tiron.

S Bénezet (Benoît), berger ; après une vision céleste, il commença à treize ans la construction du pont d’Avignon.

XIII.

B Pedro González “Telmus”, dominicain espagnol après un début de vie ecclésiastique très mondain ; il est invoqué par les marins dans les tempêtes et contre les tremblements de terre.

Bse Hadwige (Havoie), abbesse prémontrée à Mehren, où elle succéda à sa mère.

XIV.

Ss Jean Milhey, Antoine Kukley et Eustache Nizilon, chambellans du duc de Lithuanie, martyrs à Vilnius, dont ils sont les patrons. 

XV.

Ste Lydwine, mystique à Schiedam.

 

 

 

15 AVRIL

 

I.

Stes Basilisse et Anastasie, romaines martyrisées pour avoir donné la sépulture aux ss. Pierre et Paul ; elles eurent la langue et les pieds coupés. 

II.

Ss Théodore et Pausilype, martyrs en Thrace ; les liens de Pausilippe se délièrent d’eux-mêmes : il s’enfuit mais mourut peu après. 

Ss Maron, Eutychès et Victorin, martyrs romains : Maron écrasé par une pierre, Eutychès décapité, Victorin noyé.

III.

Ss Maxime et Olympiade, martyrs persans. 

?

S Eutyche, martyr à Ferentino.

S Crescent, martyr à Myre.

VI.

S Abonde, mansionnaire à Saint-Pierre de Rome ; il guérit une paralytique.

S Paterne (Pair), abbé à Scissy, évêque à Avranches, invoqué contre les morsures de serpents, contre la cécité et la paralysie. On fête avec lui un abbé, s. Scubillion ; tous deux étaient originaires de Poitiers. 

S Léonide, évêque à Athènes. 

S Ruadan (Rodan), un des douze apôtres de l’Irlande, abbé à Lorrah (Lothra).

VII.

S Sevêtre, abbé à Moutier-Saint-Jean (Réomé).

VIII.

S Abbon, évêque à Metz.

X.

S Munde, abbé en Ecosse dans le comté d’Argyle.

XI.

S Ortaire, abbé à Landelle.

XII.

B Waltmann, abbé prémontré à Anvers ; il combattit l’hérésie de Tanchelm.

XIII.

S Luchesio (Lucius), tertiaire franciscain à San Casciano où il fonda un hôpital.

XVII.

B César de Bus, converti d’une vie dissolue, prêtre fondateur en Avignon des Pères de la Doctrine chrétienne, aveugle pendant 13 ans, mort le jour de Pâques. 

XIX.

S Jozef Daamian de Veuster, flamand de la congrégation des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie, missionnaire dans l’île de Molokaï, chez les lépreux dont il reçut la contagion, probablement après avoir laissé un enfant jouer avec sa pipe, béatifié en 1995, canonisé en 2009.

 

 

 

 

16 AVRIL

 

I.

S Turibio, évêque au Mans ; il y a des reliques de lui à Paderborn (III.?).

III.

Ss Léonide, Calliste, Charise, Irène, Adrien, martyrs à Corinthe, arrêtés le jour de Pâques ; Léonide fut crucifié et jeté en mer, Calliste et Charise jetés en mer aussi, Irène eut la langue coupée et les dents arrachées avant d’être décapitée, Adrien fut brûlé vif (le groupe serait plutôt : Léonide et sept compagnes : Carissa, Galina, Théodora, Nica, Nunécia, Callis, Basilissa).

IV.

Ss Optat, Lupercus, Successus, Martial, Urbain, Julie, Quintilien, Publius, Fronto, Félix, Cécilien, Evodius, Primitivus, Apodemius, quatre autres nommés Saturnin, ainsi que Caïus et Crémentius, martyrs à Saragosse.

Ste Engratia, vierge martyre à Saragosse, déchirée sur tout son corps, amputée d’un sein.

V.

S Turibio, évêque à Astorga ; il vint à bout de l’erreur priscillianiste.

S Vaise, martyrisé par ses proches en Saintonge ; le lieu de son sépulcre est devenu le bourg de Saint-Vaise.

VII.

S Fructueux, évêque à Braga, après avoir dirigé de nombreux moines et moniales. 

XI.

B Hervé, bienfaiteur ; il fit reconstruire à ses frais la basilique de Saint-Martin à Tours. 

XII.

S Magne, écossais, martyrisé par un parent.

S Drogon, berger, et reclus à Sebourg-en-Hainaut, patron des bergers. 

XIII.

S Contardo d’Este, des marquis de Ferrare, pèlerin volontaire, mort très pauvre ; on l’invoque contre l’épilepsie.

XIV.

B Chiaramonte (Gioachino de Sienne), de la famille Piccolomini, des Servites de Marie ; il devint volontairement épileptique à la place d’un autre malade et mourut un Vendredi Saint.

B Guglielmo Gnoffi, ermite sicilien, patron de Castelbuono ; il lutta victorieusement contre le démon de l’impureté.

XVIII.

S Benoît-Joseph Labre, aîné de quinze enfants, né dans le nord de la France ; il devint “vagabond de Dieu” après avoir vainement tenté d’entrer en religion ; on estime qu’il parcourut quelque vingt-cinq mille kilomètres à pied sur les routes de l'Europe.

Bx martyrs à Avrillié, béatifiés en 1984 : Pierre Delépine, Jean Ménard, Renée Bourgeais, Perrine Bourigault, Madeleine Cady, Marie Forestier, Marie Gingueneau, Jeanne Gourdon, Marie Lardeux, Perrine Laurent, Jeanne Leduc, Anne Maugrain, Françoise Micheneau, Jeanne Onillon, Marie Piou, Perrine Pottier, Marie-Geneviève et Marthe Poulain de la Forestrie, Renée Rigault, Marguerite Robin, Marie Rechard, Marie Roger, Madeleine Sallé, Renée Sechet, Françoise Suhard, Jeanne Thomas.

XIX.

Ste Bernadette (Marie-Bernard) Soubirous, la voyante de Lourdes, vierge à Nevers. 

 

 

 

17 AVRIL

 

II.

Stes Isidora et Neophyta, deux sœurs martyres à Lentini.

?

Ss Pierre, diacre, et Hermogène, martyrs à Antioche.

Ss Fortunat et Marcien, martyrs (à Antioche ou en Afrique).

IV.

S Siméon bar Sabas, évêque à Séleucie-Ctésiphon, martyr décapité après cent autres compagnons ; l’intendant du roi, le vieil eunuque Usthazades, qui avait un moment apostasié, proclama sa foi et fut décapité aussi avec cent autres chrétiens. 

S Innocent, évêque à Tortona, maltraité par ses persécuteurs. 

V.

S Acacius, évêque à Mélitène, déposé pour avoir proclamé la foi en face de Nestor.

VI.

S Pantagathe, évêque à Vienne, considéré comme le plus saint et le plus savant évêque de son temps. 

VII.

S Donnan, écossais, abbé sur l’île de Egga, martyr des danois avec ses cinquante-deux moines. 

Ste Potentienne, vierge près de Villanueva.

VIII.

S Vandon, abbé à Saint-Wandrille, exilé injustement par Charles Martel, rétabli par Pépin le Bref.

S Landry, évêque à Metz ou Meaux, on ne sait pas ; son père se fit moine et fonda les abbayes de Hautmont et Soignies : à la mort de son père, il resta à Soignies, s’occupa des deux abbayes et ne revint pas dans son évêché ; sa mère est ste Vaudru, sa sœur ste Adeltrude.

IX.

Ss Elie, Paul et Isidore, martyrs à Cordoue.

XI.

S Robert, fondateur et abbé (malgré lui) du monastère de la Chaise-Dieu.

XII.

S Robert, abbé à Molesme, où échoua la réforme, puis à Cîteaux ; par obéissance il retourna à Molesme, où la réforme réussit enfin.

B Gervin (Gervais), solitaire puis abbé à Aldenbourg.

B Eberhard de Wolfegg, prieur du monastère prémontré à Marchthal.

XIII.

B Rudoif, enfant martyrisé par des juifs à Berne.

XIV.

B Giacomo de Cerqueto, prêtre augustin à Perugia, très patient dans la maladie.

XV.

Bse Thora Gambacorta (Chiara), fiancée de force à sept ans, mariée à douze, veuve à quinze ans, elle fut un moment clarisse à Pise, reprise par son père qui l’enferma, et put enfin devenir dominicaine à Pise, où elle sera prieure avant de mourir.

XVII.

Bse María Ana de Jésus Navarro de Guevara, madrilène, religieuse de l’ordre de Notre-Dame de la Merci, dont elle fonda une autre branche.

B Henry Heath, franciscain anglais martyr à Londres (Tyburn).

Bse Kateri Tekakwitha (“qui avance en tâtonnant”, parce qu’elle était presque aveugle de naissance), indienne iroquoise convertie et baptisée par les missionnaires jésuites du Canada ;  première indienne à faire vœu de chasteté et béatifiée, en 1980, puis canonisée en 2012.

XVIII.    

B Won Si-bo Iacobus, laïc coréen martyr, enterré vivant, béatifié en 2014.

 

 

 

18 AVRIL

 

II.

S Calocer, chef des soldats, martyr à Albenga.

Ss Eleuthère, évêque, et sa mère Anthia, martyrs à Rome ; on ne peut dire clairement où Eleuthère fut évêque.

IV.

Ss Elpidius, Hermogenes, Caius, Aristonicus, Rufus et Galatas, martyrs à Mélitène.

S Pusicius, intendant des travaux du roi Sapor, qui se convertit au moment du martyre de s. Siméon (voir 17 avril) : on lui fit un trou dans le cou pour lui arracher la langue et il devint aussi martyr.

VI.

S Eusèbe, évêque à Fano, mort prisonnier à Ravenne.

VII.

S Lasérian (Molios, Molassius), irlandais d’origine écossaise, moine et apôtre en Irlande, évêque.

VIII.

S Ursmer, abbé à Lobbes (et évêque), apôtre de la Flandre.

Ss Hidulphe et Aya, deux époux consacrés dans la continence parfaite, ensuite retirés lui à Lobbes, elle à Châteaulieu ; Aya est invoquée contre les procès injustes. 

S Wicterp, évêque à Augsburg.

Ste Anthuse, vierge, fille de l’empereur Constantin Copronyme.

IX.

Ste Athanasie, deux fois veuve, puis abbesse dans l’île d’Egine et thaumaturge.

S Jean l’Isaurien, champion de l’orthodoxie contre les iconoclastes. 

S Parfait, prêtre martyr à Cordoue.

S Cosmas, évêque à Chalcédoine, victime des mauvais traitements des iconoclastes. 

XI.

S Gébuin (Jubin), évêque à Lyon.

XII.

B Idesbaldus, abbé à Bruges, après avoir été veuf.

S Galdinus, évêque à Milan ; il travailla beaucoup à rallier toute sa région au pape légitime.

B Andrea de Monte Reale, pieux berger des Abruzzes, entré chez les augustins à quatorze ans, provincial pour l’Ombrie, prédicateur en Italie et en France.

XIII.

S Bartolomeo (Amadio) Amidei, un des Fondateurs de l'Ordre des Servites de Marie, fêté le 17 février.

XV.

B Giacomo d’Oldo, de Lodi ; lui et sa femme étaient assez frivoles, mais devinrent tous deux tertiaires franciscains ; il fut prêtre.

XVI.

B Ioannis de Ioannina, tailleur, martyr ; il abandonna la mahométisme et fut brûlé vif à Constantinople.

XVII.

B Andrés Hibernon, franciscain puis carme espagnol, mystique ;  il aimait les travaux les plus humbles, et travaillait à convertir les Maures. 

Bse Barbe (Madame Acarie, puis Marie de l'Incarnation) Avrillot, fondatrice française de nombreux Carmels réformés dans l'esprit de ste Thérèse d'Avila ; veuve, elle fut simple converse carmélite à Amiens, puis à Pontoise.

XVIII.

B Joseph Moreau, prêtre martyr à Angers, béatifié en 1984.

XIX.

B Luca Passi, prêtre italien, fondateur de l'institut des Sœurs Maîtresses Dorothéennes, béatifié en 2013.

XX.

Bse Savina Petrilli (1851-1923), italienne, fondatrice des Sœurs des Pauvres de Sainte-Catherine de Sienne, pour les enfants abandonnés et toutes personnes démunies ; béatifiée en 1988.

B Roman Archutowski (1882-1943), prêtre polonais et martyr au camp de concentration de Majdanek, mort le jour des Rameaux, béatifié en 1999.

 

 

19 AVRIL

 

III.

S Mappalique, martyr à Carthage, avec d’autres compagnons : Bassus, Fortunion, Fortunée, Victorin, Victor, Herennius, Credula, Hereda, Donat, Firmus, Venustus, Fructus, Julie, Martial, Ariston.

IV.

S Vincent, martyr à Collioure.

S Crescent, sous-diacre de l’évêque Zénobe à Florence.

Ste Marthe, vierge martyre en Perse.

V.

S Paphnuce, martyr à Jérusalem, le père de ste Euphrosine (11 février), et peut-être le même que celui du 24 septembre.

VII.

S Floibert, abbé de deux monastères à Gand.

IX.

S Georges, évêque à Antioche de Pisidie, mort en exil à cause des iconoclastes. 

S Jean le Paléolaurite, moine au désert de Sukka.

X.

S Tryphon, évêque à Constantinople pendant trois ans, moine.

Ss Lazare, roi, et sa fille Aza, venus d’Orient à l’abbaye de Moyenmoutier.

S Gérold, ermite dans le Wallgau, où il eut entre autres disciples, ses deux fils, les bienheureux Udalric et Cunon.

XI.

S Elphège, évêque à Winchester puis Canterbury, martyr des Danois. 

S Léon IX, pape (1049-1054), évêque à Toul et pape à quarante-sept ans ; avec Hildebrand, futur Grégoire VII, il combattit l'hérésie, la simonie, le concubinage des clercs, les investitures laïques, etc.

Ste Emma, sœur de s. Meinwerk, veuve allemande ; elle donna toute sa grande fortune aux pauvres. 

XII.

B Burchard, disciple chéri de s. Bernard, abbé à Bellevaux, fondateur aussi de Notre-Dame de Buillon (moutier et église maintenant disparus).

B Bernard le Pénitent, dont on ignore les graves “fautes” pour lesquelles il voulut embrasser l’état de pénitent ; il finit par être moine à Saint-Bertin.

XIII.

B Werner, enfant martyrisé par des Juifs à Wammenrat, le Jeudi Saint ; des reliques de lui arrivèrent à Besançon, où les vignerons le prirent comme patron.

B Corrado, franciscain à Ascoli, où il fut grand ami du futur pape Nicolas IV ; missionnaire en Afrique, professeur à Paris, il mourut juste avant d’être créé cardinal.

XVII.

B James Duckett, laïc marié, converti au catholicisme, martyrisé avec celui qui l’avait trahi et qu’il convertit en prison.

XX.

Bx Ramón (*1875) et Jaime (*1878) Lluch Candell, prêtres des Fils de la Sainte Famille, martyrisés à Barcelone en 1937, béatifiés en 2013.

 

 

20 AVRIL

 

II.

S Anicet, pape (155-166) ; c’est lui qui aurait prohibé aux clercs de porter les cheveux longs. 

Ss Sulpice et Servilien, martyrs à Rome.

III.

S Secondin, martyr à Cordoue.

IV.

Ss Victor, Zotique, Zénon, Acindyne, Césaire, Sévérien, Chrysophore, Théonas, Antonin, martyrs à Nicomédie.

S Marcellin, africain, premier évêque à Embrun, où il lutta contre le paganisme et  l’arianisme.

S Marien (Marcien), berrichon, moine à Auxerre, où il s’occupa des vaches et des autres animaux. 

S Théodore, solitaire près de Constantinople, surnommé “Trichinas” à cause de son rude vêtement en poils de chèvre.

V.

S Théotime, surnommé “le Philosophe” pour sa science, puis évêque à Tomes, ami de s. Jean Chrysostome.

VII.

S Anastase, évêque à Antioche de Syrie, martyr.

IX.

Ste Heliena, solitaire italienne, à Pesti.

S Wihon, évêque à Osnabrück : le pape ratifia cette nomination faite par Charlemagne.

B Harduin, moine copiste à Fontenelle, puis anachorète dans une grotte proche.

X.

B Hugues d’Anzy, poitevin, moine de Saint-Sabin, maître des novices à Saint-Martin d’Autun, co-fondateur de Cluny puis de Anzy-le-Duc, où il fit construire un magnifique hôpital pour les pauvres. 

XII.

S Géraud, seigneur de Salles, fondateur d’abbayes, mort dans l’une d’elles, comme servant de messe.

Bse Oda, vierge en Brabant ; pour échapper au mariage, elle se coupa les narines ; elle fut prieure de l’ordre de Prémontré à Bonne-Espérance.

Ste Hildegonde, qui vécut des aventures extraordinaires sous le nom de Joseph, et finit ses jours dans l’abbaye (masculine) de Schönau. 

XIII.

Bx Domenico Vernagalli, camaldule, fondateur d’un hôpital pour orphelins à Pise.

B Jean, abbé cistercien à Igny puis à Clairvaux et à la Grâce-Dieu.

XIV.

Ste Agnese de Montepulciano, mystique dominicaine, première abbesse, à 15 ans, du couvent de Procena,  puis supérieure à Montepulciano.

B Simone Rinalducci de Todi, augustin, théologien et prédicateur.

B Giovanni, solitaire puis tertiaire franciscain à Masaccio, dont il est le patron.

XVI.

Bx James Bell, prêtre, et John Finch, père de famille ; James avait renié sa foi et s’était réconcilié vingt ans après ; John était fermier et abritait les prêtres ; tous deux furent martyrisés par pendaison à Lancaster.

B Maurice MacKenraghty, prêtre martyr en Irlande, béatifié en 1992.

Bx Richard Sargeant et William Thomson, prêtres anglais martyrs à Tyburn, béatifiés en 1987.

B Antony Page, jésuite anglais martyr à York, béatifié en 1987 avec soixante deux autres. 

XVII.

Bx Francis Page, jésuite, et Robert Watkinson, prêtres anglais martyrs à Tyburn.

XIX.

Bse Dina (Chiara) Bosatta de Pianello, collaboratrice du b.Guanella à Come où elle ouvrit la première Petite Maison de la Divine Providence, et morte de tuberculose à vingt-neuf ans, béatifiée en 1991.

XX.

B Dionís Domínguez Martínez (Doménec Ciríac, 1911-1937), des Frères Maristes espagnols, martyr à Madrid et béatifié en 2013.

 

 

21 AVRIL

 

II.

S Apollonius, sénateur et philosophe romain, auteur courageux d’une Apologie, martyr à Rome. 

IV.

Ss Apollon, Isace et Codrat, martyrs à Nicomédie.

?

S Aristus, martyr à Alexandrie.

V.

S Maximien, romain, évêque à Constantinople, dont la douceur contribua à reporter la paix après l’erreur de Nestorius. 

VI.

S Cyprien, évêque à Brescia.

VII.

S Bruno, gallois, fondateur et abbé à Clynnog-Fawr.

VIII.

S Anastase le Sinaïte, ermite, dialecticien et théologien : il alla plusieurs fois en Egypte pour convaincre monophysites, sévériens et juifs ; on l’appela “le nouveau Moïse”.

S Maelrub, irlandais, fondateur et abbé à Applecross. 

XI.

S Wolbodon, évêque à Liège ; s. Laurent l’avertit de sa fin prochaine ; enterré au monastère de Saint-Laurent à Poppon, il fit tant de miracles que l’abbé lui ordonna d’y mettre fin, pour ne pas troubler le silence.

XII.

S Anselmo, piémontais, abbé au Bec, archevêque à Canterbury contre son gré ; grand théologien et philosophe, il fait en quelque sorte le lien entre s. Augustin et s. Thomas d'Aquin. 

B Fastrède, troisième abbé à Clairvaux, puis abbé général de Cîteaux.

XIV.

B Giovanni Saziari, tertiaire franciscain italien, mort à Cagli (Pesaro), béatifié en 1980.

XV.

B Bartolomeo Cerveri, dominicain italien, martyrisé au moment où il allait à Cervier.

XIX.

S Johann Birndorfer (Konrad de Parzham), frère capucin, portier à Altötting.

XX.

S Roman Adame Rosales (1859-1927), prêtre mexicain martyr, connu pour son humilité et son activité dans les missions populaires; béatifié en 1992, canonisé en 2000, fêté avec ses compagnons le 21 mai.

B Volodomyr Bairak (Vitalii, 1907-1946), prêtre ukrainien de l’ordre de Saint-Josaphat, martyrisé quelques jours avant Pâques, béatifié en 2001.

 

 

22   AVRIL

 

II.

S Soter, pape (166-175), martyr ; dans ses deux épîtres il condamne les diverses hérésies tenant au gnosticisme ; en particulier, dans la deuxième, dirigée contre Marcion, il rappelle que le ministère sacré est interdit aux femmes.

S Epipode, martyr à Lyon.

III.

S Léonidas, martyr à Alexandrie, père de Origène ; celui-ci avait 17 ans quand son père fut arrêté et décapité pour sa foi ; il était si désireux de mourir avec lui qu'il voulut le rejoindre devant le tribunal ; sa mère dut cacher ses vêtements pour l'empêcher de sortir ; une riche femme pourvut aux besoins de la veuve et de ses sept enfants. 

Ss Parmène, Heliménas, Chrysotèle (prêtres), Luc et Mucius (diacres), martyrs à Cordula.

S Néarque, ami intime de s. Polyeucte, martyr à Cananéote.

S Caïus, pape (283-295) ; il serait dalmate et parent de Dioclétien ; un décret de lui précise qu’on ne peut ordonner un évêque que si celui-ci a préalablement reçu les quatre ordres mineurs, le sous-diaconat, le diaconat et la prêtrise ; il vécut neuf années dans les catacombes pour échapper à la persécution de Dioclétien.

IV.

S Héliodore, évêque à Phenek, et ses compagnons : les prêtres Dausa et Maryahb, le diacre Abdiso ; Maryahb aurait été aussi êvêque.

S Akepsimas, évêque à Anitha, martyr avec les ss. Jacques, Aïthala et Joseph, prêtres ; il avait quatre-vingts ans ; puis furent aussi martyrisés les évêques Maréas et Bicor, les diacres Azadane et Abdièse, et quantité d’autres : ste Tarbule, sœur de l’évêque s. Siméon, fut sciée en deux.

VI.

S Agapit 1er, pape (535-536) : il régla le mode d’élection du pape ; il mourut à Constantinople, où il était allé pour rétablir l’ordre dans ces Eglises (monophysisme). 

S Léon, évêque à Sens ; il fut co-signataire d’une lettre de reproches à s. Remi (qui avait en la circonstance préféré la charité à la rigueur des canons pour punir un prêtre).

S Julien, évêque à Vienne.

VII.

S Théodore le Sicéote, grand dévôt de s. Georges ; d’abord solitaire, il dut être soigné pour les plaies que lui causaient ses mortifications ; évêque à Ancyre, il fit tout pour être déchargé, en recourant jusqu’à l’empereur. 

VIII.

S Frodulphe (Frou), ami de s. Merry et comme lui ermite près de Paris. 

Ste Opportune, abbesse à Almenèches ; elle savait commander aux animaux.

B Adalbert d’Ostrevent, époux de ste Reine et père de dix filles, dont ste Ragenfrère, fondatrice d’un monastère à Denain, où il mourut.

X.

Ste Sénorine, abbesse à Vieyra puis Basto ; elle succédait à sa tante.

XI.

B Wolphelme, abbé à Gladbach, Siegburg, Brauweiler, où il fit lire la Bible intégralement chaque année.

XIV.

B Francesco Venimbeni, franciscain (puis supérieur) à Fabriano, qu’il dota d’une riche bibliothèque.

 

 

23 AVRIL

 

III.

Ss Félix, Fortunat et Achillée, martyrs à Valence, où s. Irénée les avait envoyés ; Félix était prêtre, les autres diacres. 

IV.

S Georges, officier romain martyr en Palestine ; on ne sait rien de lui, mais il est le patron de l'Angleterre, de l'Aragon, du Portugal, de l'Allemagne, de Gênes et de Venise, et protecteur de Ferrare ; il devait venir de Cappadoce (d’où la “Géorgie”).

S Euloge, évêque à Edesse de Syrie ; il avait été arrêté et exilé en Thrace et, une fois revenu, dut remplacer son évêque, Barsès, mort en exil.

V.

S Marol, évêque à Milan.

Ste Pusinne (VI. ?), vierge près de Corbie ; ses six sœurs sont aussi honorées du titre de saintes : Emma (Amée), Hoylde (Houe), Lutrude (Lindrue), Francule, Libérie, Menehould.

VI.

S Ibar, évêque en Irlande, qu’il avait en partie évangélisée avant s. Patrick.

X.

S Gérard (Géraud), évêque à Toul, où il fit cesser la peste par ses prières et ses larmes. 

S Adalbert Vojtech, évêque à Prague : par trois fois, ne réussissant pas à convertir ses diocésains encore trop païens, il se retira dans un monastère, puis il alla en Prusse où il subit le martyre.

XII.

S Georgio, évêque à Suello.

XIII.

B Gilles, né à Nantilly, chapelain de s. Louis IX, qui le nomma évêque à Damiette, puis à Tyr.

B Egidio, d’Assise, fidèle recrue de s. François, connu pour son obéissance ingénue.

XV.

Bse Elena Valentini, de Udine, mariée à quinze ans, puis tertiaire augustine quand elle fut veuve.

XX.

Bse Teresa Manetti (Marie de la Croix, 1846-1910), italienne fondatrice près de Florence des Sœurs tertiaires carmélites de Sainte-Thérèse, pour l’adoration et pour l’enfance pauvre et abandonnée ; béatifiée en 1986.

Bse Maria Gabriella Sagheddu (1914-1939), sarde, trappistine à Grottaferrata où elle offrit sa vie pour l'unité de l'Église, béatifiée en 1983.

 

 

24 AVRIL

 

I.

Stes Marie, femme de Cléophas, et Salomé, saintes femmes de l’Evangile.

II.

S Alexandre, grec, grand ami  de s. Epipode (cf. 22 avril), martyr crucifié à Lyon.

III.

S Sabas, soldat goth, martyr à Rome.

IV.

S Anthime, évêque à Nicomédie : il reçut très fraternellement ses bourreaux, s’en fit reconnaître, les obligea à faire leur travail, consistant à le reconduire à Nicomédie, où il fut martyrisé. 

Ss Eusèbe, Néon, Léonce, Longin, martyrs à Nicomédie.

S Grégoire d’Elvire, évêque qui se trouva impliqué dans la lutte contre les ariens, et semble avoir été au-delà de l’exigence nécessaire, sans pour autant s’être séparé de l’Église.

V.

S Anselme, évêque à Polymartium, actuelle Bomarzo (diocèse de Bagnorea), où il est enterré.

VI.

S Honorius, évêque à Brescia, oriental d’origine.

S Dié, ermite, diacre et abbé près de Blois. 

Ste Elisabeth la Thaumaturge  (IX.?), abbesse à Constantinople.

VII.

S Mellitus, abbé à Rome, envoyé par s. Grégoire le Grand en Angleterre ; évêque à Londres puis à Canterbury.

Stes Beuve et Dode, deux abbesses qui se succédèrent à Reims, respectivement sœur et nièce de s. Baldéric, fille et petite-fille du roi d’Austrasie.

VIII.

S Wilfrid, évêque à York, ami de s. Benoît Biscop (cf.12 janvier), champion des habitudes romaines ; il n’eut que des épreuves pour pouvoir résider dans son diocèse .

S Egbert, anglais émigré en Irlande, grand connaisseur de l’Ecriture, champion des usages romains, mort à quatre-vingt-dix ans, le jour de Pâques. 

XII.

S Guillaume Firmat, tourangeau, deux fois pèlerin à Jérusalem, solitaire près de Laval, de Vitré, à Mantilly, Mortain (dont il est le patron).

XVII.

S Fidèle de Sigmaringen, avocat allemand, capucin à Fribourg ; gardien (supérieur) du couvent de Feldkirch, il prêcha dans toute la région ainsi que dans les Grisons, où des protestants l'abattirent à coups de sabre.

XIX.

Ste Rose Virginie (Marie de Sainte-Euphrasie) Pelletier, huitième enfant d’un médecin de Noirmoutier ; supérieure de la Congrégation du Bon Pasteur, elle se consacra aux "filles tombées" et créa à Angers un refuge qu'elle appela "Le Bon Pasteur". 

XX.

S Angelo Menni (Benedetto, 1841-1914), milanais, prêtre de Saint-Jean-de-Dieu, fondateur des Sœurs Hospitalières du Sacré-Cœur (pour les femmes souffrant de maladie mentale), béatifié en 1985 et canonisé en 1999.

Bse Maria-Elisabeth Hesselblad (1870-1957), suédoise pionnière de l’œcuménisme, fondatrice de l’Ordre du Très-Saint-Sauveur de Sainte-Brigitte, béatifiée en 2000.

 

 

25 AVRIL

 

I.

S Marc, évangéliste, évêque à Alexandrie ; son corps fut emporté à Venise, dont il est le patron ; s. Pierre fut divinement informé de son évangile et l’approuva.

S Anianus, disciple et successeur de s. Marc à Alexandrie.

II.

Ss Philon et Agathopode, diacres de s. Ignace d’Antioche et ses compagnons à Rome, d’où ils en rapportèrent les restes à Antioche ; Philon fut évêque à Tarse.

III.

Ss Pasicrate et Valention, martyrs à Dorosturum (actuelle Silistra en Bulgarie), peut-être des soldats. 

IV.

Ss Evode, Hermogène et Callista, frères et sœur, martyrs à Syracuse.

S Phébadius (Fiari), évêque à Agen, ami de s. Hilaire et, comme lui, adversaire de l’arianisme.

V.

S Etienne, évêque à Antioche de Syrie, martyrisé à l’autel par des eutychiens. 

S Maccaille, évêque à Croghan ou Man.

VI.

S Rustique, évêque à Lyon.

S Macédonius II, évêque à Constantinople, exilé pour sa fidélité au concile de Chalcédoine.

VII.

S Clarentius, évêque à Vienne.

VIII.

S Erminus, abbé à Lobbes et évêque régionnaire.

IX.

S Héribald, évêque à Auxerre.

XIII.

Ste Franca Visalta, abbesse cistercienne à Montelana, puis Pittoli.

B Bonifazio Valperga, évêque à Aoste.

XVI.

Bx Robert Anderton  et William Marsden, prêtres anglais, martyrs. 

XVII.

S Pedro de San José Betancur, des îles Canaries, franciscain apôtre au Guatemala, fondateur entre autres d’un hôpital pour convalescents, le premier au monde ; son œuvre s’appelait “Bethléem” ; béatifié en 1980, canonisé en 2002.

XIX.    

Bx Choe Chang-ju Marcellinus, Yi Jung-bae Martinus et Won Gyeong-do Ioannes, laïcs coréens martyrs, par décapitation, béatifiés en 2014.

XX.

B Giovanni Piamarta (1841-1913), prêtre à Brescia, dévoué à la formation des jeunes gens en quête d’emploi, pour lesquels il fonda deux instituts, et deux congrégations pour les encadrer : la Sainte-Famille de Nazareth et les Humbles Servantes du Seigneur ; béatifié en 1997, canonisé en 2012.

Bx Andrés Solá y Molist (*1895), troisième de onze enfants et clarétain espagnol, José Trinidad Rangel Montaño (*1887), prêtre mexicain, et le laïc Leonardo Pérez Larios (*1883), martyrs au Mexique en 1927, béatifiés en 2005.

 

 

26 AVRIL

 

I.

S Clet, troisième pape (78?-90?), martyr, qu’on identifie parfois avec s. Anaclet (13 juillet) ; il est nommé au Canon Romain.

?

S Primitivus, martyr non loin de Rome, sur la Via Prænestina.

S Pierre, premier évêque à Braga, ordonné par s. Jacques et martyr (Ve ?).

IV.

S Basile, évêque à Amasée, jeté à la mer pour avoir protégé la vierge ste Glaphyre.

S Lucide, évêque à Vérone ; contemplatif, il confiait les affaires temporelles à ses prêtres. 

Ste Exupérance, vierge à Troyes. 

VII.

S Trudbert, irlandais, ermite en Brisgau, assassiné par un serviteur du seigneur.

S Riquier, abbé à Centula ; sa sainteté et ses miracles poussèrent le roi Dagobert à venir le rencontrer et écouter ses conseils. 

S Emmon, évêque à Sens. 

IX.

S Paschase Radbert, enfant abandonné, élevé au monastère de Saint-Pierre de Soissons ; après une adolescence dissipée, il fut moine, maître des novices, écolâtre et abbé à Corbie puis se retira à Saint-Riquier ; historien et théologien, il est un des meilleurs écrivains de son époque, en particulier avec son traité sur l'Eucharistie.

XII.

Ss Guglielmo et Peregrino, père et fils, originaires de Syrie, ermites à Foggia.

XIII.

Bx Domingo et Gregorio, deux prêtres dominicains espagnols ; ils prêchèrent en Aragon.

XIV.

B Stéphane, évêque à Perm, très actif auprès des populations. 

Bse Aldobrandesca (Alda) Ponzio, siennoise mariée (et veuve) très jeune, entrée dans le Tiers-Ordre des Humiliés, mystique.

XX.

B Ramón Oromí Sullá (1875-1937), prêtre espagnol des Fils de la Sainte Famille, martyr à Barcelone, béatifié en 2013.

S Ráfael Arnáiz Barón (María Ráfael, 1911-1938), novice cistercien à San Isidro, béatifié en 1992, canonisé en 2009.

B Juli Junyer Padern (1892-1938), prêtre salésien martyr près de Barcelona, béatifié en 2001.

Bx Stanislaw Kubista (1898-1940), prêtre polonais de la Société du Verbe divin, martyrisé au camp de Sachsenhausen, et Wladyslaw Goral (1898-1942), évêque à Lublin, mort dans le même camp, béatifiés en 1999.

 

 

27 AVRIL

 

I.

S Antoine, solitaire près de Lucques. 

II.

S Siméon, fils de Cléophas, deuxième évêque à Jérusalem, crucifié à cent-vingt ans. 

III.

Ss Alpinien et Austriclinien, évangélisateurs du Limousin, avec s. Martial.

IV.

S Pollion, premier lecteur à Cybales (Vinkovice), martyr.

S Théodore de Tabenne, disciple à quatorze ans de s. Pacôme et son successeur.

?

Ss Castor, Etienne et Genesius, martyrs à Tarse.

S Euloge l’Hospitalier, à Bethsaïde où il hébergeait les étrangers. 

V.

S Libéral, vigoureux adversaire des ariens à Altino et patron de Trévise.

S Théophile, évêque à Brescia.

S Tertullien, évêque à Bologne, à l’époque de l’invasion de l’Italie par Odoacre.

S Maugan (Magaldus), évêque ou abbé gallois sur l’île de Mona.

VIII.

S Lolion le Jeune, martyr grec.

IX.

S Jean, abbé à Constantinople, persécuté et exilé par les iconoclastes. 

XII.

B Alleaume, ermite flamand près du Mans. 

XIII.

Ste Zita, toscane, servante d’une grande famille ; elle est patronne de San Frediano où l'on vénère son corps encore intact ; patronne des gens de maison, elle est représentée dans ses vêtements de travail, portant sac et clé, ou encore avec pains et fleurs. 

XIV.

B Pedro Ermengol (Armengol), espagnol, chef de brigands ; à dix-neuf ans, il entra dans l’Ordre de Notre Dame de la Merci; à Alger il délivra des centaines de prisonniers et convertit des musulmans ; la sainte Vierge le soutint miraculeusement quand il fut pendu pendant six jours, et il fut relâché.

XV.

B Giacomo de Iadere Varinguer d’Illyrie, frère lai franciscain, dont le corps est resté sans corruption.

XVI.

Bse Catherine (Ozana) Kosić, orthodoxe convertie, ermite tertiaire dominicaine, mystique à Kotor (Montenegro).

XVII.

B Nicolas Roland, prêtre à Reims, fondateur des Sœurs du Saint Enfant-Jésus, pour les jeunes filles pauvres, béatifié en 1994.

XIX.    

B Yun Yu-o Iacobus, laïc coréen martyr, par décapitation, béatifié en 2014.

XX.

Bse María Antonia Bandrés y Elósegui (1898-1919), espagnole, des Filles de Jésus, béatifiée en 1996.

 

 

28 AVRIL

 

I.

S Sosipater, disciple de s. Paul, évêque à Iconium.

S Marcus, premier évêque à Altino, disciple de s. Pierre ; on lui planta deux clous en tête.

Ss Zénon, Eusèbe, Néon, Vital, martyrisés par le feu à Corfou.

Ss Vital et Valérie, époux martyrs, lui à Ravenne, enterré vivant sous les pierres et le sable, elle à Milan (II.?) ; ils seraient les parents des ss. Gervais et Protais (cf. 19 juin).

?

Ss Aphrodisius, premier évêque à Biterræ.

Ss Charalampus et Eusèbe, martyrs à Nicomédie.

S Memnon le Thaumaturge, vénéré en Orient. 

IV.

Ss Maxime, Quintilien, Dadas, martyrs à Dorostore.

Ste Théodore et s. Didyme, martyrs à Alexandrie : Didyme se déguisa en soldat pour l’approcher et échangea avec elle ses habits pour la délivrer ; ils furent tous deux décapités. 

Ss Patrice, évêque à Pruse, Acace, Ménandre et Polyène, martyrs. 

Stes Probe et Germaine, irlandaises venues à Laon pour rester vierges, et martyrisées pour ce motif par des émissaires de leur pays. 

V.

S Africain, évêque à Lyon ou Comminges, adversaire des Goths ariens. 

S Prudence, évêque à Tarazona (IX.?).

VII.

S Arthème, évêque à Sens, qui fut d’abord marié et père.

S Cronan, abbé à Roscrea, dont il est le patron.

VIII.

S Pamphile, évêque à Valva.

IX.

S Imon (Emon), évêque à Noyon et martyr des Danois juste après la prise de la ville.

XIII.

B Luchesio, marchand siennois très riche et avare, converti et devenu membre du tiers-ordre franciscain ainsi que sa femme ; il eut même des extases ; il est le patron de Poggi-Bonzi.

XVIII.

S Louis-Marie Grignion de Montfort, fondateur de la Compagnie des Missionnaires de Marie (Montfortains), des Sœurs de la Sagesse (avec Marie-Louise Trichet, cf. infra) et de l'Institut des Frères de Saint-Gabriel ; grand apôtre de la "vraie dévotion à Marie" ; persécuté par le clergé en grande partie janséniste, il fut soutenu par le pape ; depuis peu inscrit au calendrier officiel de l’Eglise.

Bse Marie-Louise (de Jésus) Trichet (morte jour pour jour quarante-trois ans après s. Louis-Marie), béatifiée en 1993.

XIX.

Ss Phaolô Phạm Khắc Khoan, prêtre, Gioan Baotixta Ɖinh Vǎn Thành et Phêrô Nguyễn Vǎn Hiểu, catéchistes, martyrs tonkinois, canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre.

S Pierre Chanel, d’abord curé dans le diocèse de Bellay, puis mariste et missionaire, premier martyr de l'Océanie.

XX.

B Józef Cebula (1902-1941), prêtre polonais des Missionaires Oblats de la Vierge Immaculée, martyr au camp de Mauthausen, béatifié en 1999.

Ste Gianna Beretta in Molla (1922-1962), docteur en médecine et mère de famille milanaise, morte en accouchant de son quatrième enfant qu’on lui proposait de ne pas garder à cause de son cancer à l’utérus, béatifiée en 1994, canonisée en 2004.

 

 

29 AVRIL

 

I.

S Tychicus, disciple de s. Paul, honoré comme évêque soit à Chalcédoine, soit à Rhodes, soit à Colophon (cf. Eph 6:21 ; Col 4:7).

S Torpès, martyr à Pise, peut-être à l’origine de Saint-Tropez.

Ste Cercyre, vierge martyre à Corfou.

III.

S Libère, évêque à Ravenne, un des “colombins”, désignés par une colombe.

S Cher, évêque à Altino, martyrisé pendant qu’il priait pour un possédé ; son sang rejaillit sur ce dernier, qui se trouva délivré.

V.

S Sévère, évêque à Naples : il ressuscita un mort pour convaincre de fausseté un créancier qui en importunait la veuve.

S Paulin, évêque à Brescia.

VII.

S Fiachna, abbé en Irlande, obéissant parfait, patron de Kill Fiachna.

VIII.

S Wilfrid le Jeune, évêque à York.

IX.

Ste Ava, vierge belge aveugle ; guérie au tombeau de ste Renfroi (abbesse à Denain), elle entra dans cette abbaye.

XII.

S Hugues, abbé à Cluny ; le pape Callixte II fit solenniser son dies natalis .

S Achard, abbé à Saint-Victor à Paris, évêque à Avranches (Abrincensis), auteur d’œuvres de spiritualité.

B Robert Gruthuysen, flamand, premier successeur de s. Bernard à Clairvaux.

XIV.

Ste Caterina de Sienne, vingt-cinquième enfant d'un teinturier de cette ville, mystique stigmatisée et tertiaire dominicaine, artisan du retour du pape Grégoire XI d'Avignon à Rome, Docteur de l'Église, patronne de l'Italie avec s. François d'Assise, morte à trente-trois ans. 

XIX.

S Antonius Kim Sŏng-u, laïque marié, catéchiste coréen martyr, canonisé en 1984 et fêté le 20 septembre.

 

 

30 AVRIL

 

I.

S Eutropius, premier évêque à Saintes, et martyr.

II.

S Quirinus, tribun romain, martyr avec toute sa famille ; son corps ayant été donné à l’abbaye de Neuss, il y est le principal patron, invoqué contre la paralysie, les maux de jambes et d’oreilles. 

III.

S Maxime, martyr lapidé à Ephèse.

Ste Sophie, vierge et martyre à Fermo.

Ss Diodore et Rhodopien, martyrs lapidés à Aphrodisias. 

IV.

S Maternien, évêque à Reims, frère de s. Materne.

S Donat, évêque à Euria, patron de l’ancienne Epire.

S Laurent, prêtre espagnol, martyrisé à Novare avec des enfants qu’il avait baptisés. 

S Mercurial, premier évêque à Forlì.

V.

Ste Maxence, veuve, mère des ss. Vigile (évêque à Trente), Claudien et Majorien.

S Michomer, irlandais, mort à Tonnerre en se rendant à Besançon.

Ste Hoïlde (Hou), vierge à Perthes, invoquée dans les calamités publiques. 

VI.

S Pomponius, évêque à Naples.

VII.

B Pierre le Lévite, moine sur le Cælius à Rome, administrateur du patrimoine de l’Eglise sous Grégoire le Grand.

S Augulus, évêque à Viviers, où il construisit le premier hôpital et libéra beaucoup d’esclaves. 

S Earconwald , évêque à Londres, frère de ste Ethelburge.

VIII.

Bse Hildegarde, reine, épouse de Charlemagne (après qu’il eut répudié Hermengarde).

IX.

Ss Amateur, prêtre, Pierre, moine, et Louis, martyrs à Cordoue.

X.

S Forannan, irlandais, évêque puis abbé à Waulsort.

XII.

S Gualfardus, un sellier venu de Germanie, solitaire à Vérone puis admis chez les moines du Saint-Sauveur.

S Adjuteur, seigneur de Vernon, miraculeusement délivré à Jérusalem et retransporté chez lui, où il resta ermite.

B Aimon (Aymon), moine à Savigny.

XV.

B Lodovico (Michele) de Barga, franciscain à Lucques, où il soignait les pestiférés. 

XVII.

B William Southerne, prêtre anglais martyr par pendaison à Newcastle, béatifié en 1987.

B Marco Passionei (Benedetto de Urbino), capucin, compagnon de s. Laurent de Brindes dans la prédication chez les hussites et les luthériens. 

Bse Marie Guyart Martin de l’Incarnation, née à Tours, veuve puis ursuline, morte à Québec, béatifiée en 1980, canonisée en 2014.

XIX.

Bse Gim Yun-deok Agatha Magdalena, laïque coréenne martyre, enterrée vivante à la fin du mois d’avril, béatifiée en 2014.

S Giuseppe Benedetto Cottolengo, fondateur à Turin du “Cottolengo”, toute une “cité” groupant plusieurs communautés qui s’occupent de maladies diverses. 

S Giuse Tuân (Hoan), prêtre dominicain vietnamien, martyr, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

Bse Pauline von Mallinckrodt, fondatrice allemande des Sœurs de la Charité Chrétienne, pour l’éducation des enfants pauvres et aveugles et l’assistance aux malades démunis ; béatifiée en 1985.

Partager cette page

Repost 0
Published by - dans Martyrologe

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens