Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

MAI

 

01 MAI

 

-VI.

S Jérémie, prophète, lapidé et enterré à Taphnès.

I.

S Joseph Artisan, fête instituée pour “christianiser” la fête du travail.

Ss Torquatus, Ctesiphon, Secundus, Indaletius, Cæcilius, Hesychius et Euphrasius, premiers évêques en Espagne, respectivement à Cadix, Vergium, Ávila, Urci (Portillo), Elvire, Gibraltar, Andujar, envoyés par les apôtres Pierre et Paul.

III.

S Andéol, sous-diacre de Smyrne, martyrisé à Bergoïate, aujourd’hui Bourg-St-Andéol (Viviers).

IV.

Ss Ache et Acheul, martyrs à Amiens, respectivement diacre et sous-diacre.

Ste Isidora, moniale à Tabenne, longtemps considérée à tort comme idiote et possédée.

Ste Grata, veuve bienfaitrice à Bergame (VI.?).

?

Ste Florine, vierge et martyre en Auvergne. 

V.

S Amateur, évêque à Auxerre ; il s’était consacré avec son épouse dès leur mariage.

S Orens, évêque à Auch.

Ste Gertrude, vierge et martyre en Lorraine.

VI.

S Brieuc, gallois, venu évangéliser en Bretagne et honoré du titre d’évêque. 

S Sigismond, roi des Bourguignons, jeté dans un puits par ses adversaires.

S Kellac, évêque à Killala, tué par un de ses clercs.

S Marcoul, abbé à Nanteuil, évangélisateur du Cotentin, invoqué pour la guérison des écrouelles (grâce transmise aussi aux rois de France) et un des patrons de la ville de Reims.

S Théodulphe (Thiou), abbé au Mont-d’Or, près de Reims.

VII.

S Asaph, abbé-évêque à Elwy, qui devint ensuite Saint-Asaph.

S Arey (Arige), évêque à Gap, premier évêque des Gaules à porter la dalmatique.

S Blandin, père des ss. Baudoin et Anstrude, ermite près de Meaux.

S Ultan (Outain), irlandais, abbé à Fosses et Péronne, frère des ss. Fursy et Foillan.

Ss Gombert et Berthe, deux époux voués à la continence, martyrs lui en Irlande, elle près de Reims, dans l’abbaye dont elle était devenue supérieure.

VIII.

S Evermar, martyr à Maastricht.

IX.

S Théodard (Audard), évêque à Narbonne ; il tint à être sacré le 15 août.

XII.

Ste Thorette, bergère et vierge près de Villefranche d’Allier.

XIII.

S Aldobrando, évêque à Fossombrone, dont il est le principal patron.

Bse Mafalda, fille de Sancho Ier du Portugal, réformatrice cistercienne ; le pape annula son mariage pour cause de parenté.

XIV.

B Vivaldo (Ubaldo), ermite franciscain à Montajone ; il vécut longtemps dans le creux d’un vieux châtaignier et mourut centenaire.

B Giuliano Cesarello, franciscain à Valle d'Istria.

S Pellegrino Laziosi, italien, des Servites de Marie à Sienne, guéri par le Christ d’un cancer aux jambes, d’où l’invocation qu’on lui fait en cas de douleurs crurales.

Bse Pétronille, abbesse clarisse en Beauvaisis.

XVI.

S Pie V, pape (1566-1572), berger, dominicain, évêque à Sutri, inquisiteur pour les États romains ; il fit publier le Catéchisme Romain voulu par le Concile de Trente ; c’est grâce à son appel qu’une ligue chrétienne remporta sur les Turcs à Lepanto (1571), la victoire qui fut à l’origine de la fête du Rosaire (du 7 octobre) ; il est fêté le 30 avril.

XIX.

Bx Gim I-u Barnabas, Yi Guk-seung Paulus et Choe Bong-han Franciscus, laïcs coréens martyrs, le premier enterré vivant, le second décapité, le troisième mort en prison, tous béatifiés en 2014.

Ss Augustin Schoeffler, lorrain, et Jean-Louis Bonnard, lyonnais, des Missions Etrangères de Paris, martyrs décapités au Tonkin, à une année d’intervalle, canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre ; Jean-Louis, vingt-huit ans, venait d’avoir baptisé vingt-cinq enfants.

XX.

S Erminio Filippo Pampuri (Riccardo, 1897-1930), dixième de onze enfants, médecin, des frères hospitaliers de Saint-Jean-de-Dieu ou Fatebenefratelli, béatifié en 1981 et canonisé en 1989.

B Kazimir Sheptytskyj (Klymentii, 1869-1951), prêtre et prieur du monastère Studite à Univ, martyr béatifié en 2001.

 

 

02 MAI

 

II.

Ss Hesperus et Zoé, esclaves phrygiens, et leurs enfants Cyriaque et Théodule,  martyrs à Attalia.

?

Ss Saturnin, Néopole, Germain et Célestin, martyrs à Alexandrie d’Egypte.

S Félix, diacre et martyr à Séville.

IV.

Stes Elénaire et Sponsaire, vierges et martyres près d’Amiens. 

Ste Flamine, vierge et martyre à Nicomédie, invoquée contre le mal des yeux.

S Valentin, évêque à Gênes.

S Athanase, évêque à Alexandrie, docteur de l’Eglise, cinq fois exilé pour son opposition à l’erreur d’Arius, un des premiers évêques non martyrs à être immédiatement vénéré comme un Saint.

V.

Ss Vindémial, Longin et Eugène, évêques en Afrique - respectivement Capsa, Pamariensis et Carthage -, martyrisés par les ariens.

S Germain, écossais, baptisé par s. Germain d’Auxerre, évêque régionnaire en Germanie, Espagne, Ecosse, enfin en Normandie où il fut martyrisé.

VII.

S Valbert (Gaubert), abbé à Luxeuil.           

IX.

S Luthard, évêque à Paderborn, filleul de Charlemagne.

X.

Ste Wiborada (Guiborata), recluse et martyre à Saint-Gall.

XII.

B Conrad de Seldenbüren, fondateur de l’abbaye de Engelberg et convers, martyr.

XIV.

B Nils Hermansson, évêque suédois à Linköping, ardent défenseur du célibat des clercs, maître spirituel de ste Brigitte.

XV.

S Antonino, dominicain et évêque à Florence ; c’est Fra Angelico qui suggéra au pape de le nommer.

XVII.

B William Tirry, augustin irlandais, arrêté revêtu des ornements sacerdotaux, martyr, un des compagnons de l’archevêque Dermot O’Hurley et béatifié en 1992.

XIX.

S Giuse Nguyễn Văn Lựu, paysan catéchiste tonkinois, martyr : il avait pris la place d’un homonyme, prêtre, pour le sauver ; canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

XX.

S José María Rubio y Peralta (1864-1929), jésuite espagnol, “apôtre de Madrid”, dévôt du Sacré-Cœur et thaumaturge, béatifié en 1985, canonisé en 2003.

B Bolesłas Strzelecki (1896-1941), prêtre polonais martyr à Auschwitz, béatifié en 1999.

 

 

03 MAI

 

I.

Ss Philippe et Jacques le Mineur, apôtres :

- Philippe, de Bethsaïde en Galilée, aurait exercé en Phrygie et mourut à Hiérapolis, où l’on a retrouvé son tombeau en 2011 ; il n’est pas certain qu’il ait été martyrisé.

- Jacques, originaire de Cana en Galilée, cousin de Jésus, premier évêque à Jérusalem, auteur d’une épître, fut précipité du haut de la terrasse du Temple et achevé à coup de massue.

II.

S Alexandre Ier, pape (105-119), transpercé d’une infinité de coups de poinçon, et ses prêtres, ss. Evence et Théodule, décapités ; à ce pape remonterait l’usage de joindre une goutte d’eau dans le vin de la messe. Mais peut-être que cet Alexandre est un autre martyr, homonyme du pape et confondu avec ce dernier.

III.

Ss Timothée et Maure, époux, crucifiés à Antinoé.

IV.

S Juvénal, premier évêque à Narni.

Ss Alexandre et Antonine, martyrs en Bithynie ; Alexandre, un soldat, prit la place d’Antonine qu’on avait livrée à la prostitution ; ils eurent les mains coupées et furent brûlés vifs.

?

S Hygin (Gène), apôtre de Lectoure, où il convertit trente soldats.

VI.

S Conleth, évêque à Kildare, dont il est le patron principal.

X.

B Pierre le Thaumaturge, évêque à Argos.

XI.

S Ansfrid (Aufrid, Anfroi), évêque à Utrecht ; il s’était consacré ainsi que sa femme et sa fille.

S Théodose, abbé à Kiev.

XIII.

B Zaccaria, un des premiers disciples de s. François, envoyé au Portugal.

Ss Gerardino Sostegno Sostegni et Ricovere Uguccio Uguccione, deux des Fondateurs de l'Ordre des Servites, profondément amis, nés et morts le même jour, fêtés le 17 février.

XIV.

Bse Emilia Bicchieri, supérieure dominicaine à Verceil.

B Alessandro Vincioli, évêque à Nocera, franciscain.

XV.

S Stanisław Sołtys Kazimierczyk,prêtre polonais, chanoine de Latran, béatifié en 1993 et canonisé en 2010.

XVII.

B Tommaso Acerbis (1563-1631), frère convers capucin dans le Tyrol, béatifié en 2013.

XX.

B Edoardo Giuseppe Rosaz (1830-1903), évêque à Susa, fondateur des Sœurs de Saint-François (tiers-ordre franciscain), béatifié en 1991.

Bse Alodie Virginie Paradis (Marie-Léonie, 1840-1912), canadienne, fondatrice des Petites Sœurs de la Sainte-Famille, pour les collèges et le clergé, béatifiée en 1984.

 

 

04 MAI

 

III.

Ss Agapius et Secondinus, évêques à Cirtha, avec le soldat Æmilianus, et les vierges Tertulla et Antonia, martyrs à Muguas.

S Corcodème, diacre martyr à Auxerre.

?

Ste Hélène, vierge à Troyes. 

IV.

Ste Antonine, martyre à Nicée en Bithynie, suspendue par un bras, enfermée puis brûlée.

Ste Pélagie, vierge martyre à Tarse, enfermée dans un bœuf d’airain chauffé à blanc (peut-être confusion avec celle d’Antioche, cf.8 octobre).

S Florian, vétéran de l’armée romaine, dans le Norique, précipité dans une rivière, une pierre au cou, invoqué contre l’eau et les dangers du feu.                                                                    

S Silvain, évêque à Gaza, envoyé aux mines de Phenno ; on lui brûla au fer rouge les articulations des pieds puis, comme son grand âge l’empêchait de travailler, il fut décapité.

S Jacques, diacre martyr à Bergame, victime des ariens dont il avait converti bon nombre.

S Paulin, diacre martyr à Cologne (VIII.?).

V.

S Titien, évêque à Lodi.

B Benoît, évêque à Isernia, qu’il rebâtit après une guerre.

S Valérien, martyr avec d’autres à Forlì.

VI.

S Antoine du Rocher, abbé à Tours, puis reclus dans un rocher, d’où son nom.

S Macaire, évêque régionnaire sur les bords de la Garonne ; une ville porte son nom.

S Malou (Malulf), évêque à Senlis.

VIII.

S Sardot, évêque à Limoges ; il avait été abbé en Calabre, où vint aussi son père.

S Ethelred, roi de Mercie qui abdiqua pour devenir bénédictin à Bardney, où il fut abbé.

B Guntrand, abbé à Liessies, où son père avait fondé cette abbaye.

S Gervold, abbé à Saint-Wandrille.

IX.

S Lupin, chanoine à Carcassonne.

S Nicéphore, abbé à Médicia, emprisonné pour son opposition aux iconoclastes.

XI.

S Godard, abbé à Nieder-Altaich et évêque à Hildesheim.

XIII.

B Alexander, prince écossais, convers cistercien à Foigny.

XVI.

B Władysław de Gielniów, franciscain polonais.

Ss John Houghton, Robert Lawrence, Augustine Webster, chartreux, Richard Reynolds, brigittin, et John Haile, prêtre séculier, martyrs anglais, suppliciés à Tyburn.

XVIII.

B Jean-Martin Moyë, lorrain, fondateur des Sœurs de la Providence, pour l’éducation ; puis missionnaire en Chine, où il fonda la congrégation des Vierges enseignantes, mort à Trêves. 

XX.

B Józef Czempiel (1883-1942), prêtre polonais, gazé à Dachau, béatifié en 1999.

 

05 MAI

 

III.

S Jovinien, lecteur à Auxerre, compagnon de s.Pérégrin.

?

S Silvain, martyr à Rome.

Ste Crescentienne, martyre à Rome.

IV.

Ss Irénée, Pérégrin et Irène, martyrs à Thessalonique.

Ste Irène, vierge et martyre en Calabre, patronne secondaire de Lecce ; on la dit fille de l’empereur Licinius.

S Euthyme, diacre martyr à Alexandrie.

S Maxime, évêque à Jérusalem ; condamné aux mines, il eut un œil arraché et un pied brûlé ; il mourut exilé.

S Britton, évêque à Trèves : il résista aux priscillianistes, mais ne livra pas Priscillien aux autorités civiles.

V.

S Hilaire, moine de Lérins, désigné comme évêque à Arles par une colombe.

S Nizier (Nicet), évêque à Vienne.

S Géronce, évêque à Milan.

VI.

S Théodore, évêque à Bologne.

S Serdon, évêque à Saguntum.

Ste Waldrada, abbesse  près de Metz (Saint-Pierre aux Nonnains).

VII.

S Mauront, fils des Ss Adalbaud et Rictude, successeur de son père comme seigneur de Douai ; abbé à Marchiennes et à Breuil-sur-Lys, patron de la ville de Douai.

Stes Teutérie et Tusca, vierges anglaises, ermites près de Vérone (VIII. ?).

VIII.

S Sacerdos, évêque à Sarlat et patron de cette ville.

XI.

S Godehard (Gotthard), abbé à Niederaltaich, Hersfeld, Tegernsee, évêque à Hildesheim.

XII.

S Leone, ermite en Calabre, fondateur d’un monastère près de Reggio Calabria.

S Avertin, diacre anglais, ermite près de Tours, invoqué contre les maux de tête.

XIII.

S Ange, carme né à Jérusalem, martyr en Sicile.

Ste Jutta, veuve de Thuringe ; elle gagna la Prusse où son frère Hanno von Sangerhausen était grand maître des Chevaliers teutoniques ; elle passa le reste de sa vie à Kulmsee ; elle est la patronne de la Prusse.

B Benvenuto Mareni, frère lai franciscain à Recanati, mystique.

Bse Bonizella Piccolomini Cacciaconti, veuve à Sienne.

XIX.

B Nunzio Sulprizio, enfant maltraité, malade, mort à dix-neuf ans, modèle donné par Léon XIII à la jeunesse ouvrière.

Bse Caterina Cittadini, jeune orpheline, fondatrice des Sœurs Ursulines de Somasque, béatifiée en 2001.

XX.

Bx Enric Gispert Domenéch (*1879) et Josep Gomis Martorell (*1894), prêtres espagnols martyrs près de Barcelonne en 1937 et béatifiés en 2013.

B Boleslaw Frackowiak (Grzegorz, 1911-1943), polonais de la Société du Verbe Divin, décapité à Dresde, béatifié en 1999.

 

 

06 MAI

 

I.

S Lucius, évêque à Cyrène, dont il est question dans les Actes des Apôtres (Ac 13:1).

S Evodius, premier évêque à Antioche, nommé par s. Pierre.

II.

S Juste, évêque à Vienne.

III.

Ss Marien, diacre, et Jacques, lecteur, martyrs avec d’autres à Lambèse. 

Ste Avoye (Aurée), vierge (sicilienne ?), compagne de ste Ursule, et martyre, très honorée en Bretagne (V. ?).

IV.

S Théodote, évêque à Cyrenia.

S Protogène, évêque à Carrhes.

?

S Héliodore, martyr près d’Alger.

S Girons (Géronce), premier apôtre à Aire-sur-l’Adour.

B Henri, évêque en Belgique, retiré à Cambron comme simple moine.

V.

S Venerius, évêque à Milan, ami de s. Chromace d’Aquilée, de s. Delphin de Bordeaux, de s. Jean Chrysostome. 

VI.

Ste Bénédicte (Benoite), moniale d'un couvent de Rome, à qui s. Pierre apparut pour lui annoncer sa mort.

S Maurelius, évêque à Imola.

VII.

S Eadbert, évêque à Lindisfarne.

B Hatta, abbé à Saint-Vaast.

Ss Pétronax, abbé au Mont-Cassin, et Paldon, Tason, Taton, moines.

XIII.

S Pedro  Nolasco, auquel remonte la fondation de l’Ordre de Notre-Dame de la Merci, avec s. Raymond de Peñafort ; pendant longtemps, on avait dit qu'il était mort la nuit de Noël.

XIV.

B Bartolomeo Pucci-Franceschi, franciscain après avoir renoncé à sa femme, ses fils et ses richesses.

Bse Elisabeth, dominicaine hongroise à Töss.

XV.

Ste Prudenza, religieuse augustine à Côme.

XVI.

Bx Edward Jones et Anthony Middleton, prêtres anglais et martyrs, pendus à la porte de leur propre domicile.

XVIII.

B François de Montmorency-Laval, prêtre à Chartres à 19 ans, évêque à Québec (son séminaire deviendra l’université de Laval) ; il défendit les Indiens ; béatifié en 1980, canonisé en 2014.

XIX.

Bse Costanza (Maria Caterina de Sainte Rose de Viterbe) Troiani, clarisse italienne, fondatrice en Egypte de l’Institut des Franciscaines Missionnaires du Cœur Immaculé, béatifiée en 1985.

Bse Rosa Gattorno (Anna Rosa) , veuve à Gênes et fondatrice extrêmement active à Plaisance des Filles de Sainte-Anne-Mère-de-Marie-Immaculée, pour les malades et la pauvre enfance, béatifiée en 2000 ; elle portait les stigmates invisibles de la passion ; à sa mort il y avait trois-cent soixante-huit maisons pour trois-mille cinq-cents religieuses, surtout en Amérique latine.

XX.

Bx Kazimierz Gostyński (*1884) et Henryk Kaczorowski (*1888), prêtres polonais déportés à Dachau, gazés en 1942, béatifiés en 1999.

 

 

07 MAI

 

I.

Ste Flavie Domitille, nièce de Flavius Clemens, suppliciée à Terracina, à distinguer sans doute de celle mentionnée le 12 mai.

III.

S Quadrat, martyr à Nicomédie, décapité.

IV.

Ss Flavius, évêque à Nicomédie, et quatre compagnons, martyrs.

S Innocent, évêque en Afrique, chassé puis martyrisé par les ariens.

S Valérien, évêque à Auxerre.

?

S Juvénal, martyr, patron secondaire de Benevento, invoqué contre la peste.

Ss Flavius, Auguste, Augustin ; Marcellin, Macrobe, Eutychès, deux groupes de frères, martyrs  à Nicomédie.

Ste Mastidie (Mathie), vierge à Troyes.

Ste Même, vierge et martyre près de Chartres. 

V.

S Misselin (Mesclin), patron de Arcizac-sur-Adour.

VI.

S Hernin (Hoiernin), venu de Grande-Bretagne en Bretagne, ermite à Duault.

S Domitien, évêque à Tongres, puis Maastricht, patron de Huy, qu’il délivra d’un dragon.

VII.

S Cenericus, diacre ermite à Hesmes près du Mans ; il serait venu de Spolète avec son frère s. Séréné, diacre aussi, qui s’installa à Saulges.

S Maurelius, évêque à Vicohabentia ; quand il voulut transférer le siège à Ferrare, les habitants le mirent à mort.

S Milehar (Malehard, Maillard), évêque à Sées.

Ste Sessétrude, cellérière à Faremoutier. 

S Blier, venu d’Ecosse en Champagne.

VIII.

S John, évêque à Hexham puis à York (il ordonna s. Bède), fondateur du monastère de Beverley où il mourut.

S Pierre, évêque à Pavie.

XI.

Bse Gisèle, fille d'Henri II de Bavière, sœur de s. Henri et femme de s. Etienne de Hongrie, mère de s. Émeric (mort prématurément en 1031) ; veuve, elle fut abbesse à Niedernburg.

S Antoine, ermite à Kiev après le Mont Athos.

XII.

S Reginald (Rinaldo), calabrais, ermite à Falasconi.

XIII.

B Villanus, camaldule, évêque à Gubbio où il construisit un hospice.

B Alberto de Bergame, époux d’une femme acariâtre, tertiaire dominicain.

XVIII.

Ste Rosa Venerini, fondatrice des Maîtresses Pies à Viterbe et Montefiascone, pour l’école des petites filles, canonisée en 2006.

XX.

S Agostino Roscelli (1818-1902), prêtre de Gênes, fondateur à Bobbio des Sœurs de l’Immaculée, apôtre dans les prisons et auprès des jeunes prostituées, béatifié en 1995, canonisé en 2001.

B Francesco Paleari (1863-1939), prêtre italien, avant-dernier de huit enfants, conseiller et collaborateur du b.Giuseppe Allamano (cf. 16 février), béatifié en 2011.

 

 

 

08 MAI

 

I.

S Aurélien, évêque à Limoges (III.?).

IV.

S Victor le Maure, soldat martyr à Milan.

S Acathe (Acace), centurion, martyr à Constantinople, patron de Squillace.

S Hellade, évêque à Auxerre.

V.

Apparition de s. Michel Archange au Mont Gargan (492).

S Jean, évêque à Chalon-sur-Saône.

S Arsène, ermite égyptien à Scété, dont les cils étaient brûlés par les larmes.

VI.

S Gibrien, prêtre irlandais venu près de Châlons-en-Champagne avec tous ses frères et sœurs : Trésain, Hélain, Germain, Veran (Vrain), Abran (Evrain), Petran, Franche, Promptia, Possenne.

S Désiré, gardien du sceau royal sous les rois Clotaire et Childebert, évêque à Bourges.

S Martin, prêtre et abbé près de Saintes.

VII.

S Boniface IV, pape (607-615), qui fit la dédicace du Panthéon à Rome.

Ste Iduberge (Itta), fondatrice de l’abbaye bénédictine de Nivelle, où elle se retira sous la direction de l’abbesse Gertrude, sa fille.

S Benoît II, pape (683-685) ; il dut attendre un an la confirmation de Constantinople pour gouverner l’Eglise ; l’empereur Constantin IV supprima justement cette obligation : il connaissait bien Benoît, au point de lui donner ses deux fils à adopter ; ce pape avait particulièrement cultivé le chant, apprentissage, selon lui, de ce que font les saints au ciel.

S Godon, évêque à Metz. 

?

S Métrone, à Vérone ; il s’enchaîna plusieurs années à un rocher pour faire pénitence d’un inceste inconscient qu’il avait commis, puis fut absout et ordonné prêtre.

VIII.

Ss Indract et Dominica, irlandais venus à Skapwith, massacrés par des brigands.

S Wiron, évêque régionnaire en Ecosse, retiré au mont Sainte-Odile, patron de Ruremonde.

XI.

S Stanislas, évêque à Cracovie, martyr : il osait reprocher ses graves immoralités au roi, qui alla le frapper dans l’église où il célébrait ; fêté le 11 avril.

B Frédéric, moine à Einsiedeln, abbé à Hirschau, déposé sur une atroce calomnie de trois de ses moines.

XII.

B Seher, fondateur et abbé à Chaumouzey.

S Pierre, cistercien à Bonnevaux, fondateur de Tamié, évêque à Tarentaise ; il mourut à Bellevaux ; il fut presque le seul de l'Empire à soutenir le pape légitime ; le Martyrologe Romain le commémore le 14 septembre.

XIII.

B Amato Ronconi, à Saludecio ; il accepta d’être pris pour un fou, par amour de Jésus-Christ ; il fonda un hospice ; canonisé en 2014.

XV.

B Angelo de Massacio, carme et martyr, zélé défenseur de l’observance dominicale.

B Luigi Rabatà, carme en Sicile.

XVII.

Bse Catherine Symon de Longprey (Marie-Catherine de Saint-Augustin), religieuse normande des Hospitalières de la Miséricorde, active au Canada, béatifiée en 1989. 

XX.

Bse Franziska Ulrika Nisch (1882-1913), des Sœurs de la Charité de la Sainte Croix à Baden-Baden, cuisinière et mystique, béatifiée en 1987.

Bse Teresa Demjanovič (Miriam Teresa, 1901-1927), américaine des Sœurs Elisabétaines de la Charité, mystique, béatifiée en 2014.

B Jan Eugeniusz (Antonin) Bajewski (1915-1941), franciscain d’origine lituanienne mort à Auschwitz, martyr polonais béatifié en 1999.

 

 

 

09 MAI

 

-VIII.

S Isaïe, prophète, martyrisé scié en deux.

II.

S Hermas, frère du pape Pie Ier, romain, esclave chrétien affranchi, auteur du "Pasteur", qui dépeint la première chrétienté de Rome ; à moins qu’il soit le frère mentionné par s.Paul aux Romains (Ro 16:14).

S Denis, évêque à Vienne et martyr ; d’aucuns en font un confesseur du IVe siècle.

III.

S Béat (Bié), italien venu vivre près de Laon, dans une caverne.

IV.

S Pacôme , abbé en Egypte, fondateur d’une congrégation de neuf monastères, dont la règle, la première règle monastique, servira de base à la vie cénobitique.

V.

S Tudy (Tudin, Thetgo), ermite près de Landevennec, compagnon de s.Corentin.

VI.

S Géronce, évêque à Cervia, martyrisé à Cagli.

X.

B Adalgar (Adger, Auger, Alger), évêque à Hambourg et Brême.

XI.

B Grégoire, cardinal-évêque à Ostie, légat en Navarre, qu’il délivra des sauterelles, miracle qui lui valut d’être invoqué contre ces petites bêtes.

B Fortis Gabrielli, camaldule à Fonte Avellana.

XV.

B Benincasa, des Servites de Marie, près de Monticchiello.

XVI.

B Hans Wagner, de Souabe, frère lai chez les chartreux de Ittingen.

XVII.

B Thomas Pickering, moine bénédictin, arrêté à Londres, pendu à Tyburn.

XIX.

S Joseph Dô Quang Hiên, dominicain tonkinois martyr, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

Bse Karolina Gerhardinger (Maria-Teresa de Jésus), allemande, fondatrice des Pauvres Sœurs Scholastiques de Notre-Dame, pour l'éducation chrétienne des jeunes filles, béatifiée en 1985.

XX.

B Stefan Grelewski (1898-1941), prêtre polonais, déporté et mort à Dachau, béatifié en 1999 ; son jeune frère, prêtre aussi, y sera pendu l’année suivante.

B Józef Cebula (1902-1941), prêtre polonais des Missionnaires Oblats de la Vierge Immaculée, martyr au camp de Mauthausen, béatifié en 1999 (le 28 avril au Martyrologe).

 

 

 

10 MAI

 

-XV.

S Job, prophète.

III.

Ss Calépode, prêtre, Palmace, consul, avec sa femme et ses enfants, Simplice, sénateur, avec sa femme, ses enfants et bon nombre de membres de sa famille, martyrs à Rome.

?

S Dioscoride, martyr à Smyrne (ou à Myre).

Ss Alphius, Philadelphe, Cyrin, leur sœur Benoîte, Onésime, Erasme, martyrs à Pouzzoles et à Lentini.

IV.

S Gordien, juge romain, converti à la vue de la patience des chrétiens, décapité.

?

Ss Quartus et Quintus, du clergé de Capoue, martyrs à Rome.

Ss Silvestre et Fronime, évêques à Besançon ; le premier fit édifier l’église de Saint-Maurice, l’autre celle de Saint-Etienne.

S Palais Ier (Palladius), évêque à Bourges.

V.

S Palais II, évêque à Bourges.

VI.

S Léonard, anachorète dans la forêt de Marchenoir.

VII.

S Comgall, abbé fondateur à Bangor, où vivaient trois mille moines.

Ste Eustadiole, veuve à Bourges, où elle fonda l’abbaye de Moyen-Moutier ; elle resta végétarienne pendant soixante-dix ans et mourut nonagénaire, un 8 juin.

VIII.

S Catalde, écossais, évêque à Taranto, dont il est patron.

IX.

Ste Solange, vierge et martyre près de Bourges, patronne du Berry.

XI.

B Mire, anachorète près de Canzo puis à Sorigo.

XII.

B Anthelm (William), anglais, prêtre à Pontoise ; honoré par Philippe-Auguste, dans le palais duquel il mourut.

XIII.

Bse Beatrice d’Este l'Ancienne, restauratrice d'un monastère au mont Gemola, morte vers trente-trois ans. 

XV.

B Niccolò Albergati, chartreux puis évêque à Bologne et cardinal, plusieurs fois légat papal.

XVI.

S Juan de Ávila, patron du clergé espagnol et apôtre de l'Andalousie ; ami de s. Ignace, de ste Thérèse, il a été un précurseur en matière de réforme comme en d'autres domaines spirituels et le concile de Trente a adopté des décisions qu'il avait préconisées longtemps auparavant ; auteur d’un traité spirituel Audi Filia, il goûta même les geôles de l’Inquisition pour ses idées «avancées» et fut proclamé Docteur de l’Eglise en 2012.

XX.

B Ivan Merz (1896-1928), premier laïc bosniaque béatifié, en 2003.

B Enrico Rebuschini (1860-1938), de l’ordre Camillien, ordonné prêtre par Mgr Sarto, futur Pie X, actif à Vérone et Crémone, béatifié en 1997.

 

 

 

11 MAI

 

II.

S Maioul, martyr à Adrumète, livré aux bêtes (III.?).

III.

Ste Estelle (= étoile), martyre vénérée à Saintes.

S Anastase, décapité avec sa famille ; il s’était converti à la vue des tortures de s. Venant (cf. 18 mai).

IV.

S Anthime, prêtre romain, précipité dans le Tibre, puis décapité ainsi que son ami s. Maxime (patron secondaire de l’abbaye de Altamura) et que ss. Bassus et Fabius.

Ss Sisinius, diacre, Dioclès et Florent, disciples de s. Anthime, venus d’Orient à Osimo, lapidés ; Sisinius est patron secondaire de Toffia.

S Evelle, officier de Néron, décapité comme s. Torpès, au martyre duquel il avait assisté.

S Mocius, prêtre à Amphipolis, décapité à Byzance.

V.

S Udaut, noble romain, apôtre des Ostrogoths en Espagne, torturé par leur chef à Ax, dont il est patron secondaire.

S Mamert, évêque à Vienne, le premier qui préconisa les Litanies, trois jours avant l’Ascension, pour détourner des calamités imminentes. 

VIII.

S Gengou, martyr, très saint époux trahi par son épouse ; convaincue d’adultère mais impénitente, elle poussa son complice à l’assassiner.

XI.

S Mayeul, provençal, prêtre à Mâcon, abbé à Cluny pour seconder l'impotent abbé Aymard, mort en allant, sur la demande de Hugues Capet, réformer le monastère de Saint-Denis ; il avait refusé l’évêché de Besançon.

S Gautier, abbé au monastère de l’Esterp.

XIII.

S Illuminato, franciscain ou bénédictin à San Severino.

XIV.

B Gregorio Celli, augustin, chassé du couvent construit par les soins de sa mère, hébergé chez les franciscains de Rieti, mort à cent-dix-huit ans.

XVI.

Bx John Rochester et James Walworth, chartreux de Londres, pendus.

Bse Catarina de Cardona, napolitaine, appelée à la cour d’Espagne pour l’éducation du prince : n’en pouvant rien tirer, elle alla se cacher dans une grotte d’un monastère carme.

XVIII.

S Francesco de Geronimo, jésuite italien, envoyé en mission dans les Pouilles, puis comme prédicateur à Naples. 

S Vincenzo Peis Cadello (Ignazio de Láconi), capucin à Cagliari.

S Matthêu Lê Văn Gẫm, laïc marié martyr en Cochinchine, canonisé en 1988 et fêté avec ses Compagnons le 24 novembre.

B Cefirino Namuncurà (1886-1905), jeune Argentin conquis par l'idéal de s.Giovanni Bosco, mort de tuberculose à Rome ; béatifié en 2007. 

 

 

 

12 MAI

 

I.

Ss Nereus et Achilleus, deux frères romains, exilés pour leur foi dans l'île de Ponza avec Flavie Domitille dont ils étaient les officiers, et décapités sur la voie Ardéatine. 

Ste Flavie Domitille, nièce de Domitien ; ayant refusé d’épouser un païen, elle fut brûlée vive avec deux compagnes qu’elle avait converties.

III.

S Cyrille, martyr à Axiopolis avec six autres compagnons.

IV.

S Pancrace, jeune garçon venu d’Orient avec son oncle, s. Denis (fêté le même jour),  décapité à quatorze ans à Rome ; Denis fut baptisé par le pape, arrêté quelques jours après et mis en prison, où il mourut peu après. 

V.

S Epiphane, évêque à Salamine, érudit dans les langues et les Saintes Ecritures ; il est patron de l’île de Chypre, avec s. Barnabé.

S Philippe, prêtre venu de Thrace, apôtre de la Sicile ; il est invoqué pour la délivrance des énergumènes.

VI.

S Mondry, confesseur (évêque ?) à Célettes.

VII.

S Modoald, oncle de ste Gertrude de Nivelle, évêque à Trèves.

Ste Rictrude, basque, retirée à Marchiennes quand elle fut veuve.

VIII.

S Germain, évêque à Constantinople ; il reprit fermement l’empereur iconoclaste ; il dut abdiquer, presque centenaire.

XII.

S Domingo, ermite à La Calzada : l’autre ermite qui l’accueillit là et l’ordonna était le b. Grégoire, futur cardinal-évêque d’Ostie.

XIV.

Bse Maria Maddalena (Imelda) Lambertini, bolognaise, “Fleur de la sainte eucharistie”, morte à treize ans dans le monastère dominicain.

XV.

Bse Juana de Portugal, fille du roi Alfonso V, dominicaine, patronne de Aveiro.

 

 

13 MAI

 

II.

Ste Glycère, fille d’un fonctionnaire romain, martyre à Héraclée.

S Christantien, martyr en Italie, fêté à Ascoli, invoqué contre l’orage et la grêle.

Ste Rastragène, martyre de la chasteté à Soissons.

S Moeldod (Mac Eingin), abbé en Irlande.

IV.

S Mocius (Mutius), prêtre martyr à Byzance.

S Marcellien, deuxième évêque à Auxerre.

S Onésime, évêque à Soissons.

S Servais, évêque à Tongres ; la neige ne tombait jamais sur son tombeau, et il n’eut de successeur qu’un siècle plus tard.

VI.

S Jean le Silentiaire, évêque à Colonia, puis retiré à Jérusalem, mort à cent-quatre ans ; il savait garder le silence pendant des périodes entières.

Stes Agnès, abbesse à Poitiers, et Disciole, une de ses religieuses et nièce de s. Sauve.

S Flavius, évêque à Châlon-sur-Saône, après avoir été chancelier du roi s. Gontran.

VII.

S Pausicaque, médecin devenu évêque à Synnade.

VIII.

S Natalis, évêque à Milan.

Ste Rolende (Rollande), fille de prince, morte à Villiers-la-Poterie, où elle est invoquée contre la gravelle et les coliques ( XI.?).

XV.

Ste Gemma, bergère convoitée par le comte de Celano ; elle le convertit et vécut là en recluse.

Bse Maddalena Albrici, abbesse augustine à Brunate. 

XIX.

S André-Hubert Fournet, prêtre dans la Vienne, d’abord curé “tranquille” puis très zélé pendant la Révolution, parfois au péril de sa vie ; fondateur, avec la bse Elisabeth Bichier des Ages, de la congrégation des Filles de la Croix, pour l'enseignement et les soins des malades.

XX.

Apparition de Notre Dame à Fatima (1917).

B Joan Montpeó Masip (1918-1938), séminariste espagnol martyrisé près de Tarragona, béatifié en 2013.

 

 

14 MAI

 

I.

S Matthias, apôtre mort à Jérusalem (ou en Éthiopie ?), dont les reliques seraient à Trêves, représenté avec hallebarde ou épée, et parfois même transpercé par celles-ci par allusion à son martyre.

II.

S Victor et ste Couronne, lui, militaire, elle, adolescente de seize ans, martyrs en Egypte ; Victor eut les doigt brisés, fut jeté dans une fournaise ardente puis décapité ; Couronne fut écartelée après avoir été liée entre deux arbres qu’on avait inclinés, puis relâchés.

Stes Justa, Justine et Hénédine, vierges martyres en Sardaigne.

III.

S Maxime, martyr lapidé en Asie.

S Pontius, de famille sénatoriale romaine, martyr à Cimiez.

S Isidore, martyr à Chio ; il fut jeté dans un puits dont l’eau, depuis, guérit les malades.

IV.

Ss Félix et Fortunat, martyrs à Aquilea.

S Boniface, intendant débauché d’une riche romaine, venu à Tarse où, converti, il subit le martyre.

V.

S Aproncule, évêque chassé de Langres et élu à Clermont (ou évêque à Trèves, patron de Buchsaï ?).

S Ampelius, forgeron égyptien, venu mourir près de Gênes, patron des forgerons. 

VI.

S Gall, moine auvergnat, évêque à Clermont, oncle et maître de s. Grégoire de Tours. 

S Bévignat, ermite près de Pérouse.

S Boniface, évêque à Ferento.

VII.

S Gildéric (Joudry), écossais, ermite près de Exmes ; on l’invoque contre la fièvre.

S Carthag le Jeune (Mochuda), évêque à Lismore après avoir guidé plus de huit cents moines à Rathin.

S Erembertus, évêque à Toulouse, qui finit sa vie à l’abbaye Saint-Wandrille.

X.

B Tuton, évêque à Ratisbonne, aveugle à la fin de ses jours.

XI.

S Halward (Harward), martyrisé en Norvège en protégeant une femme injustement accusée.

XIII.

B Gil de Vaozela, portugais, d’abord égaré dans la magie noire et la nécromancie, puis dominicain, provincial d’Espagne, retiré à Santarém au Portugal, mystique.

XIV.

Bse Julian de Norwich, mystique anglaise, recluse dès l’âge de treize ans.

XIX.

Bx Jeong Cheol-sang Carolus, Jeong In-Hyeok Thaddeus, Jeong Bok-hye Candida, Yun Un-hye Lucia, Choe Pil-je Petrus, laïcs coréens martyrs, décapités, béatifiés en 2014.

Ste Anne Thérèse Guérin (Théodore), française, fondatrice aux Etats-Unis de la Congrégation des Sœurs de la Providence, béatifiée en 1998, canonisée en 2006.

S Mixel Garikoitz, basque, fondateur des prêtres du Sacré-Cœur de Bétharram.

Bse Maria Domenica Mazzarello, fondatrice piémontaise de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice, œuvre très liée à celle de s. Giovanni Bosco.

 

 

15 MAI

 

III.

Ss Petrus, Andreas, Paulus et Dionysia, martyrs à Lampsaque ; Dionysia avait seize ans : elle fut décapitée pour avoir regretté l’apostasie d’un autre membre du groupe.

Ss Cassius, Victorin, Maxime, martyrs des Alamans à Clermont. 

S Libérateur, premier évêque à Ariano.

IV.

S Simplice, évêque en Sardaigne et martyr.

S Eutice, prêtre martyr à Soriano.

S Achilleus, évêque à Larissa, un des membres du concile de Nicée ; il est patron de Presbo, où ont été transférées ses reliques.

S Rheticius, évêque à Autun après la mort de son épouse, tenu en très haute estime par l’empereur Constantin, par les saints Augustin et Jérôme.

V.

S Manços, esclave, martyr à Evora.

S Domnin, diacre à Plaisance.

S Primaël, de Grande-Bretagne, anachorète près de Quimper.

VI.

S Caleb (Elesbaan), roi chrétien en Éthiopie, mais assez cruel, finalement moine exemplaire à Jérusalem.

S Séverin, évêque à Septempeda, qui devint San Severino.

S Hilarus, fondateur d’un monastère près de Faenza, où furent ensuite des Camaldules.

S Melanius, évêque à Viviers.

VII.

S Franchy (Francoveus), moine puis solitaire près de Nevers.

S Ursus, évêque à Fano, dont il est patron secondaire.

IX.

S Rupert, duc de Bingen, fondateur d’hôpitaux, mort à vingt ans.

S Witesindus, un moment renégat sous l’empire de la peur, puis martyr à Cordoue.

X.

S Nicolas le Mystique, évêque à Constantinople ; son surnom était dû à son âge.

XI.

S Isidro, cultivateur madrilène, qu’on vit aidé dans son travail par deux anges ; retrouvé intact au début du XVIIe s., son corps fut à l’origine de la guérison miraculeuse du roi Philippe III ; trois ans après, Isidore sera le premier laïc canonisé par procédure officielle ; il est patron des cultivateurs et de la ville de Madrid.

 XV.

B André Abellon, dominicain en Provence où il s’occupa de plusieurs monastères.

 

16 MAI

 

Ss Félix et Gennade, martyrs à Uzale.

Ss Florentius et Diocletianus, martyrs à Osimo.

Ss Abdas et Ebediesus, évêques en Perse, martyrs avec des prêtres, des diacres, des vierges.

Ss Aquilin et Victorien, martyrs à Isaurie.

Ste Maxime, vierge à Fréjus.

III.

S Fort, premier évêque à Bordeaux et martyr (?) ; chaque année les mamans avec leurs enfants accourent sur son tombeau ; peut-être pieuse déformation du “saint Feretrum”, “saint brancard” d’où l’on portait la châsse de s. Seurin, et qui devint le saint fort… et s. Fort.

IV.                        

S Peregrinus, premier évêque à Auxerre, martyr.

S Hilaire, évêque à Pavie.

V.

S Possidius, évêque à Calame, disciple et historien de s. Augustin, patron de La Mirandola où sont ses reliques.

VI.

S Fidolus, abbé à l’Isle-de-Saint-Aventin.

S Brendan, abbé à Clonfert.

S Carantoc (Carannog, Carantec), abbé à Cordig et évêque à Cardigan.

S Eman, venu de Cappadoce en Gaule, prêtre, martyr dans la région de Chartres.

S Germier, mystérieux évêque à Toulouse, où il aurait été nommé par Clovis.

VII.

S Geins, solitaire à Bausset, où il fit jaillir une source d’eau et de vin.

S Honoré, évêque à Amiens ; il vit un jour la main du Christ qui consacrait en même temps que lui ; il fut invoqué pour mettre fin à la sécheresse, mais il reste le patron des boulangers.

VIII.

S Annobert (Alnobert), évêque à Sées. 

XII.

S Geins, solitaire (différent de celui du même nom et du même jour), au même lieu.

S Ubaldo, évêque à Gubbio où il réforma le chapître et résista à Frédéric Barberousse.

XIII.

B Adamo, abbé bénédictin à San Savino, invoqué contre l’épilepsie.

S Simon Stock, carme anglais, favorisé d’une très fameuse vision de la Sainte Vierge.

XVII.

S Andrzej Bobola, jésuite polonais, horriblement torturé en Lituanie, et dont le corps fut retrouvé intact quarante-cinq ans plus tard.

XX.

B Michał Woźniak (1875-1942), prêtre polonais martyr à Dachau, béatifié en 1999.

B Vladimir Ghika (1873-1954), prélat catholique, de famille roumaine princière et orthodoxe, martyr, mort en prison près de Bucarest, béatifié en 2013.

 

 

 

17 MAI

 

S Adrion, martyr à Alexandrie.

S Victor, martyr à Rome.

Ss Héraclius et Paul, martyrs à “Nivedunum”, au bord du Danube  en Scythie.

IV.

Ste Restitute, vierge et martyre à Carthage.

Ss Solochon, Pamphamer et Pamphalon, trois soldats martyrs à Chalcédoine.

VI.

S Emilien, évêque à Verceil après quarante ans d’ermitage, mort centenaire.

XVI.

S Pascual Baylon, franciscain espagnol ; il fit tant de miracles que s. Roberto Bellarmino, lors du procès de canonisation, dira qu'on n'avait jamais rien vu de pareil ; il mourut le jour de la Pentecôte, au moment de l'élévation, le jour de ses cinquante-deux ans ; son amour pour l’Eucharistie en a fait le patron des Congrès Eucharistiques.

XVII.

Bx Ioachim Mine Sukedayū (sa femme Maria fut martyrisée le 28 février), Paulus Nishida Kyūhachi, Maria, Ioannes Matsutake Chōzaburō, Bartholomeus Baba Han’emon, Ludovicus Furue Sukeemon, Paulus Onizuka Magoemon, Ludovicus Hayashida Sōka, Magdalena Hayashida, Paulus Hayashida Mohyōe, laïcs japonais martyrs, béatifiés en 2008.

XIX.

S Baiduo Liu Wenyuan, catéchiste chinois exilé pendant vingt ans, étranglé, canonisé en 2000 et fêté avec ses compagnons le 9 juillet.

XX.

Ste Giulia Salzano (1846-1929), fondatrice des Sœurs catéchistes du Sacré-Cœur et dont la devise était : “A la plus grande gloire du Cœur de Jésus”, béatifiée en 2003, canonisée en 2010.

Bse Antonia Mesina (1919-1935), jeune fille sarde, très attachée à l’Eucharistie, à l’Action Catholique, martyre de la virginité ; son assassin se convertit et reçut les sacrements avant son exécution en 1937 ; béatifiée en 1987.

B Ivan Ziatyk (1899-1952), prêtre rédemptoriste ukrainien, martyrisé au goulag de Oserlag, mort un Vendredi Saint (calendrier oriental), béatifié en 2001.

 

 

18 MAI

 

III.

S Venantius, martyr de quinze ans, mal connu, honoré à Camerino ; il aurait été suspendu par les pieds pendant plusieurs jours au-dessus d’un grand brasier, puis décapité.

S Félix, martyr à Split.

IV.

S Dioscore, lecteur, martyr à Cynopolis.

S Potamon, évêque à Héraclée, martyr, victime des ariens ; dans une première persécution, on lui avait crevé un œil et coupé une paupière. Ce Potamon est probablement à distinguer d’un autre, prêtre martyrisé à Alexandrie avec deux autres : Ortasius et Serapion.

Ss Theodotus et sept vierges, martyrs à Ancyre ; il avait recueilli les reliques des vierges Thecusa, Alexandra, Claudia, Phaina, Euphrasia, Matrona et Iulitta, et fut décapité.

VI.

S Jean Ier, pape (523-526) ; suite aux travaux de Denys le Petit il fixa la date de Pâques, prépara le travail de s. Grégoire le Grand pour le chant liturgique, affirma la primauté romaine en couronnant l'empereur Justin à Byzance, ce qui lui valut l’emprisonnement à son retour en Italie, par le roi arien, et il mourut d’épuisement dans sa geôle. 

XII.

B Burchard, curé à Beinwil.

S Eric IX, surnommé le Législateur, roi de Suède ; il contribua à l’évangélisation des Suédois et des Norvégiens, et fut martyrisé au sortir d’une messe ; patron de la Suède jusqu’au XVIe siècle.

XIV.

B Guillaume de Naurose, ermite de Saint-Augustin près de Toulouse.

XVI.

S Felice Porri de Cantalice, italien, devenu frère convers capucin après avoir échappé miraculeusement à un accident, quêteur, ami de s. Filippo Neri ; son exclamation favorite était Deo gratias ! il eut une vision de la Vierge Marie en mourant.

XIX.

S Tomaseu Son Cha-sŏn, laïque coréen, martyr, canonisé en 1984 et fêté le 20 septembre.

XX.

Bse Maria-Magdalena Merten (Blandina, 1883-1918), ursuline allemande, béatifiée en 1987. 

Bx Stanisław Kubski (*1876), prêtre diocésain, et Jan Marcin Oprządek (*1884), franciscain, martyrs polonais gazés à Hartheim, après avoir séjourné à Dachau, en 1942 et béatifiés en 1999.

 

 

 

19 MAI

 

II.

Ste Pudentiana, vierge romaine morte à seize ans ; elle ensevelissait les martyrs et mettait sa demeure et ses biens au service de l’Eglise.

S Pudens, romain, père des saintes Pudentienne (ci-dessus) et Praxède (cf.21 juillet).

III.

S Urbain Ier, pape (222-230), qu’il ne faut pas confondre avec un s. Urbain évêque à la même époque et vénéré le 25 mai.

IV.

S Philotère, dont on nie qu’il ait été martyr à Nicomédie.

Ste Cyriaque, vierge martyre à Nicomédie.

Ss Caloger et Parthène, eunuques à la cour de Dèce, martyrs.

IX.

S Hadulfe, abbé et évêque à Arras.

X.

S Dunstan, évêque à Cantorbury, artiste, harpiste, auteur du Kyrie, Rex Splendens (VII) ;  il travailla à la réforme de la vie de l’Eglise en Angleterre.

XIII.

Ste Humiliana, mariée à seize ans, veuve à vingt-et-un, mystique à Florence.

S Célestin V, pape (1294) : seul cas dans l’Histoire, il préféra abdiquer en constatant son inaptitude à gouverner l’Eglise.

XIV.

S Yves (en breton Erwan ou Ewan) Helory, avocat civil et ecclésiastique, canonisé quarante-quatre ans après sa mort ; il est le patron des avocats et des juristes.

B Agostino Novello, sicilien d’origine espagnole, devenu augustin et, malgré lui, grand pénitencier de la cour pontificale.

Bx Juan Lorenzo de Cetina et Pedro de Dueñas, franciscains, martyrisés à Grenade, décapités par le roi lui-même.

XVII.

B Peter Wright, jésuite anglais, martyr à Tyburn.

XVIII.

S Biagio de' Signori (Teofilo de Corte), franciscain, gardien à Fusecchio.

S Pietro Fioretti (Crispino de Viterbe), capucin, quêteur pendant quarante ans ; il semait la joie et le réconfort partout où il passait ; canonisé en 1982.

B Jean-Baptiste-Xavier Loir (Jacques-Louis de Besançon), capucin à Lyon, martyr aux Pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XX.

B Raphaël Rafiringa (Raphaël-Louis, 1856-1919), malgache, des Frères des Ecoles Chrétiennes, béatifié en 2009.

Ste Verena Bütler (Maria-Bernarda, 1848-1924), supérieure capucine à Altstätten, puis missionnaire en Equateur et en Colombie, où elle fonda les Franciscaines de Marie-Auxiliatrice, béatifiée en 1995, canonisée en 2008.

Bx Lucinio Fontanil Medina (Primitivo, *1884), prêtre capucin à Madrid, et Alberto Linares de la Pinta (Alberto Joaquín, *1913), des Frères des Ecoles Chrétiennes près de Saragosse, martyrs en 1937 et béatifiés en 2013. 

Bse Pina Suriano (1915-1950), vierge sicilienne très active dans l’Action Catholique, béatifiée en 2004 ; deux années avant sa mort, elle s’était offerte pour la sanctification des prêtres.

 

 

20 MAI

 

I.

Ste Lydia, la marchande de pourpre à Philippes (cf. Ac 16,14-15).

Ste Aurée, martyre à Ostie.

S Baudelius, martyr à Nîmes pour avoir interrompu un sacrifice païen.

III.

Ss Thalélée, Alexandre et Astère, martyrs à Edesse ; Astère devait exécuter Thalélée, mais se convertit en en voyant le courage.

IV.

S Lucifer, évêque à Cagliari, intrépide et parfois excessif adversaire de l’arianisme, au point que certains se servirent de lui pour former un schisme ; on dit même qu’il serait peut-être mort séparé de la communion romaine, malgré la sainteté de sa vie personnelle.

S Hilaire, évêque à Toulouse.

V.

S Thalélée, anachorète près de Gabales, dont la patiente persévérance vint à bout des démons qui l’assaillaient  (peut-être un doublet de l’autre Thélélée du IIIe, cf.plus haut).

VII.

S Amalbert, fils des ss. Germes et Domance, mort jeune.

S Austregisile (Austrille), évêque à Bourges.

S Anastase, évêque à Brescia ; il prêcha en Afrique.

VIII.

S Théodore, évêque à Pavie pendant quarante-sept ans.

S Ethelbert, roi et martyr en Angleterre, assassiné traitreusement au moment où il demandait en mariage la fille d’un autre roi.

XII.

B Guido de Gherardesca, ermite à Castanetum (Etrurie).

XV.

S Bernardino de Sienne, franciscain et prédicateur enflammé, propagateur de la dévotion au saint Nom de Jésus, d'où la représentation qu'on en fait avec les trois lettres IHS (Iesus Hominum Salvator) ; canonisé six ans après sa mort.

XVI.

Bse Angelella Colomba, tertiaire dominicaine à Pérouse, qui cherchait à réconcilier les factions de cette ville.

XIX.

S Protasius Chŏng Kuk-bo, martyr coréen canonisé en 1984 et fêté le 20 septembre.

XX.

Bse Hendrina Stenmanns (Josefa, 1852-1903), co-fondatrice allemande des Servantes du Saint-Esprit, béatifiée en 2008.

S Arcangelo Tadini (1846-1912), prêtre italien à Brescia, très actif dans le monde ouvrier, fondateur des Sœurs ouvrières de la Sainte-Maison de Nazareth pour l’éducation des ouvrières, avec lesquelles elles travaillent dans les usines, béatifié en 1999, canonisé en 2009.

B Jakub Pankiewicz (Anastasy, 1882-1942), prêtre polonais franciscain, fondateur des Sœurs antoniennes du Christ-Roi, gazé à Dachau, béatifié en 1999 ; il est mentionné au 20 avril dans le Martyrologe. 

21 MAI

 

? S Timothée, diacre martyr en Mauritanie.

III.

Ss Polyeucte, Victorius et Donat (?), martyrs l’un à Césarée de Cappadoce, l’autre à Rome, le dernier en Afrique.

IV.

S Constantin, empereur, inséré en ce jour dans le calendrier d'Orient avec ste Hélène.

S Second, martyr des ariens à Alexandrie, avec beaucoup d’autres.

VI.

S Paterne (Pern), né en Armorique, moine au pays de Galles, évêque à Vannes ; mort un 15 avril, mais consacré en ce jour.

S Hospice, ermite près de Nice, doué du don de prophétie et de miracles.

S Manços, martyr à Evora.

IX.

Ste Isbergue, patronne de l’Artois, peut-être sœur de Charlemagne.

Ste Gisèle, fille de Pépin le Bref, restée fidèle au vœu de virginité malgré la demande en mariage de plusieurs souverains.

XI.

S Thibaud, évêque à Vienne ; dans un concile qu’il réunit, on punit les clercs mariés et l’on rappela aux prêtres l’obligation de porter le viatique.

XIV.

S Hemming, évêque à Turku, ami de ste Brigitte de Suède.

XVIII.

B Jean Mopinot (fr.Léon), frère des Ecoles Chrétiennes, martyr aux Pontons de Rochefort, béatifié en 1995.

XIX.

S Charles-Joseph-Eugène de Mazenod, réfugié en Italie pendant la Révolution, évêque à Marseille, fondateur des Oblats de Marie Immaculée, canonisé en 1995.

Bx Manuel Gomez González (*1877), religieux espagnol actif au Brésil, et Adílio Daronch (*1908), jeune laïc brésilien, martyrisés en 1924, béatifiés en 2007.

 

 

22 MAI

 

II.

S Marcien, évêque à Ravenne.

III.

Ss Caste et Emile, martyrs en Afrique, après avoir apostasié une première fois.

IV.

S Basiliscus, évêque martyr à Comane.

S Ausone, premier évêque à Angoulême.

Ss Faustin et Vénuste, martyrs en Afrique.

Ste Hélène, vierge à Auxerre.

Ste Quiterie, vierge très mal connue, martyrisée et vénérée à Aire-sur-l’Adour.

B Romain, compagnon de s. Benoît ; on ne sait s’il faut le distinguer d’un s. Romain, abbé de la région d’Auxerre à la même époque.

Ste Julie , vierge crucifiée en Corse, dont elle est patronne ainsi que de Livorno (VII.?).

VII.

S Loup, évêque à Limoges, désigné par Clotaire II après qu’il en eut guéri le fils.

IX.

S Aigulphe, évêque à Bourges.

X.

S Jean, abbé à Parme.

XII.

S Atton, espagnol ou toscan, supérieur de l‘ordre de Vallombreuse et évêque à Pistoia.

S Foulques, pèlerin anglais mort incognito  près de Aquino, mais qui apparut ensuite  et se fit transférer ailleurs. 

XIV.

Ste Rosanna Umiltà, veuve et recluse, puis abbesse de l’ordre de Vallombreuse à Faenza.

XV.

Ste Rita de Cascia (Margherita Lotti), patronne des causes désespérées, “la sainte de l'impossible” ; elle pardonna aux assassins de son mari et obtint de Dieu la mort de ses deux fils plutôt que de les voir se venger ; enfin augustine, elle finit sa vie dans l’épreuve presque constante.

XVI.

B John Forest, franciscain anglais martyr, brûlé vif.

XVII.

Bx Pedro de l’Assomption, franciscain, et Joãn Baptista Machado, jésuite, prêtres martyrs au Japon.

XIX.

Ss Micae Ho Dính Hy, mandarin annamite et catéchiste, et Laurensô Ngôn, paysan tonkinois, martyrs canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre.

Bse Maria Domenica Brun Barbantini, italienne, veuve après six mois de mariage, fondatrice de la pieuse union des Sœurs de la Charité au service des malades ; béatifiée en 1995.

 

 

 

23 MAI

 

III.

Ss Quinctianus, évêque à Sicca Veneria, Montanus, Lucius, Iulianus, Victoricus, Flavianus, Primolus, Donatianus Renus, Victor, Quartillosa, Successus et Paulus, martyrs à Carthage.

IV.

S Ephebius, évêque à Naples.

S Didier, évêque à Langres, victime du pillage de Langres par les Vandales, invoqué comme protecteur et garant des serments, et contre les catastrophes.

V.-VI.

Ss Eutychius et Florentius, moines près de Norcia ; Florentius faisait garder ses brebis par un ours serviable ; Eutyche est invoqué contre la sécheresse.

VI.

S Spes, fondateur d’un monastère à Campi, aveugle pendant quarante années.

S Honoratus, abbé près de Subiaco, où s. Benoît le rejoignit.

VIII.

S Syagrius, évêque à Nice.

IX.

S Michel, évêque à Synnade, très en faveur auprès des empereurs, mais exilé au moment de la reprise de l’iconoclasme.

X.

S Guibert, de la région de Namur, fondateur d’un monastère bénédictin à Gembloux, et retiré à Gorze. 

XII.

S Guillaume de Rochester, boulanger, assassiné par l’orphelin qu’il avait adopté.

XVIII.

S Giovanni Battista de’ Rossi, gênois, prêtre à Rome, apôtre et catéchiste des petites gens : cochers, paysans, bergers, malades et prisonniers ; il mourut si pauvre, que l'hospice dut payer ses funérailles.

Apparition de Notre-Dame du Laus. 

XX.

B Wincenty Matuszewski (1869-1940), prêtre polonais assassiné par la Gestapo en 1940, béatifié en 1999.

 

 

 

24 MAI

 

I.

S Manaen, frère de lait de Hérode le Tétrarque, docteur et prophète à Antioche (cf. Ac 13:1).

Ste Jeanne, épouse de Chuza, l’intendant de la maison de Hérode ; l’une des saintes femmes qui apprirent les premières la résurrection du Christ (cf. Lc 8:3 ; 24:10).

II.

S Zoellus, martyr à Lystres.

III.

S Servulus, martyr à Tergeste en Istrie.

? S Mélèce, général, mis à mort avec ses soldats et leurs familles.

S Patricius, abbé ou évêque à Bayeux. 

IV.

Ss Donatien et Rogatien, frères, l'un baptisé et l'autre catéchumène, martyrs à Nantes.

V.

S Vincent de Lérins, auteur du fameux Commonitorium, dans lequel il définit la vraie Foi : universalité, antiquité et unanimité des croyances ; son idée de "développement" du dogme fut reprise par le Concile Vatican I.

VI.

S Syméon Stylite le Jeune, thaumaturge ; il monta sur sa première colonne à sept ans et obtint la grâce de vivre sans se nourrir ; sa mère, ste Marthe, est au 5 juillet. 

XI.

S Benoît de Capoue, moine bénédictin.

XIV.

B Filippo de Plaisance, augustin, qui avait revêtu une tunique de fer sous son habit.

XVII.

B Juan de Prado, franciscain espagnol, missionnaire au Maroc, où le sultan le condammna au martyre par le feu.

Ss Auguseutino Yi Kwang-hŏn, le catéchiste Damiano Nam Myŏng-hyŏk, Peteuro Kwŏn Tŭg-in ; Agata Kim A-gi, Agata Yi so-sa, Anna Bak A-gi, Bareubara Han A-gi, Luchia Bak Hŭi-sun, Magdallena Kim Ŏb-i, tous laïcs mariés coréens, martyrs canonisés en 1984 et fêtés le 20 septembre.

XX.

B Louis-Zéphyrin Moreau (1824-1901), évêque à Saint-Hyacinthe au Canada, “évêque du Sacré-Cœur”, fondateur de la première association ouvrière canadienne, l’Union Saint-Joseph, et d’un institut de Sœurs de Saint-Joseph pour l’instruction des enfants, béatifié en 1987.

B Józef Kurzawa (1910-1940), prêtre polonais assassiné par la Gestapo en 1940, béatifié en 1999 (le 23 au Martyrologe).

 

 

 

25 MAI

 

III.

S Canion, évêque et martyr à Atella.

S Urbain, évêque romain, qu’on confond avec le pape du même nom (cf.19 mai).

IV.

S Denys, évêque à Milan, adversaire et victime des ariens, exilé en Cappadoce.

Ss Mauxe et Vénérand, martyrs décapités près de Acquigny, où on les invoque pour obtenir la pluie.

V.

S Zénobius, évêque à Florence.

VI.

S Lyé (Léon), abbé à Mentenay : son prédécesseur avait fondé cette abbaye et succéda à s. Remi à Reims.

VIII.

S Aldhelm (Adelme), abbé à Malmesbury, premier évêque à Sherborne ; il lisait la Bible en hébreux, parlait grec, écrivait prose et vers en latin.

S Bède le Vénérable, bénédictin clunisien à Jarrow, auteur d'une "Histoire des Anglais", encyclopédie de quarante-cinq volumes qui lui valut le titre de Père de l'histoire anglaise.

X.

S Gennade, évêque à Astorga, où il fonda ou fit revivre quarante-huit monastères.

S Grégoire VII, pape (1073-1085), bénédictin, réformateur de l'Eglise et illustre dans la "querelle des investitures" (cf. l’épisode de Canossa avec l’empereur Henri IV).

XIII.

B Gherardo de Villamagna, un jeune orphelin parti en croisade ; il souffrit beaucoup des Turcs, repartit en Palestine, puis fut ermite en Italie, et tertiaire franciscain très austère.

S Gérard de Lunel, saint homme parti de l’Hérault avec son frère pour la Terre Sainte, mais mort en route, et enterré à Montesanto.

XV.

S Andrea (Giacomo Filippo) Bertoni, épileptique dans sa jeunesse, prieur des Servites à Faenza.

XVII.

Ste Catarina (Maria Maddalena) de' Pazzi, carmélite déchaussée à Florence, mystique, qui ne perdit jamais la joie dans ses dures épreuves spirituelles.

XIX.

S Phêrô Ɖoàn Văn Vân, catéchiste vietnamien, martyrisé à presque quatre-vingts ans, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

Ste Madeleine-Sophie Barat, fondatrice de l’Institut des Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus (une de leurs maisons est à Poitiers, où vécut Sœur Josefa Menéndez).

S Denis Ssebuggwawo Wasswa, seize ans, un des jeunes martyrs de l’Ouganda, fêté le 3 juin.

XX.

Ss Cristóbal Magallanes Jara (*1869) et Agustín Caloca Cortés (*1898), prêtres mexicains martyrs (fusillés en 1927), béatifiés en 1992, canonisés en 2000 et fêtés avec leurs Compagnons le 21 mai.

B Mykola Tsehel’s’kyi (1896-1951), prêtre ukrainien, père de quatre enfants, mort en camp à Javas, martyr béatifié en 2001.

 

 

 

26 MAI

 

II.

S Eleutherius, pape (175-189), le premier dont on connaisse les dates avec certitude, et le premier qu’on ait appelé “Père” (dans une lettre de s. Irénée). 

S Simetrius , prêtre romain.

?

Ste Félicissime, martyre à Todi.

III.

S Zacharie, évêque à Vienne et martyr.

S Prix, officier martyr près de Auxerre, avec beaucoup d’autres soldats chrétiens.

VI.

S Augustin de Cantorbury, moine à Rome, envoyé par s. Grégoire le Grand évangéliser en Angleterre, fêté le 27 mai.

VII.

S Didier, évêque à Vienne, martyrisé sur ordre de la reine Brunehaut.

S Gond (Godon), neveu de s. Wandrille ; il fonda à Oye un monastère qui prit son nom.

XI.

S Bérenger, bénédictin à Saint-Papoul.

XII.

S Lambert, évêque à Vence ; il changea l’eau en vin et guérit des malades, surtout aveugles.

XIV.

B Francesco Patrizi, siennois, des Servites de Marie, artisan de la réconciliation entre guelfes et gibelins.

XV.

B Andrea Franchi, prieur dominicain à Pistoia, Lucques, Orvieto, évêque à Pistoia.

XVI.

S Filippo Neri, prêtre romain, toujours joyeux (“le saltimbanque de Dieu”) et débordant d'imagination, mystique, fondateur de l’Oratoire ; son procès de canonisation débuta deux mois après sa mort.

XVII.

Ste Marie Anne de Jésus Paredès y Florès, “le lys de Quito”, recluse, première sainte de l’Equateur, où elle a été proclamée héroïne nationale. 

XVIII.

S Pere Sans y Iordà, évêque dominicain catalan, martyr décapité en Chine, canonisé en 2000 et fêté le 9 juillet.

XIX.

Bx Yi Jae-haeng Andreas, Pak Sa-ui Andreas et Gim Sa-geon Andreas, laïcs coréens martyrs, par décapitation, béatifiés en 2014.

S Yosep Chang Sŏng-jib, pharmacien à Séoul, martyr en Corée, canonisé en 1984 et fêté le 20 septembre.

Ss Gioan Ɖoàn Trinh Hoan, prêtre, et Matthêô Nguyễn Văn Ɖắc (Phuong), catéchiste, martyrs annamites, canonisés en 1988 et fêtés le 24 novembre.

Ss Anderea Kaggwa, chef des joueurs de tambourin, et Ponsiano Ngondwe, satellite royal, martyrs en Ouganda, fêtés le 3 juin.

XX.

Bx Mario Vergaro, missionnaire italien (1910-1950) et son catéchiste birman Isidore Ngei Ko Lat (1918-1950), martyrs en Birmanie et béatifiés en 2014.

 

 

27 MAI

 

III.

S Jules, officier martyr à Dorosturum.

? S Ranulphe, martyr à Thélus. 

IV.

S Restitut, martyr près de Rome. 

V.

S Eutrope, converti d’une vie assez déréglée grâce à son épouse, puis évêque à Orange.

VII.

S Hildevert, évêque à Meaux, invoqué contre l’épilepsie et la démence.

XI.

S Brunon, évêque à Würtzburg, cousin de Conrad II, constructeur d’églises et de la cathédrale, mort sous la maison qui s’écroula sur lui.

S Gausbert, curé en Auvergne, fondateur d’un monastère à Montsalvy.

XVI.

Ss Edmond Duke, John Hogg, Richard Hill et Richard Holiday, prêtres martyrs à Durham.

Bse Margaret Pole, mère de famille anglaise, décapitée à Londres (le 28 au Martyrologe).

XVII.

B Matthias de Kazusagoko, catéchiste japonais, martyr (le 22 au Martyrologe).

XIX.

Stes Bareubara Gim, veuve, et Bareubara Yi, adolescente de quinze ans, martyres en Corée, canonisées en 1984 et fêtées le 20 septembre.

Ss Antanansio Bazzekuketta et Gonzaga Gonza, deux des vingt-et-un martyrs d’Ouganda fêtés le 3 juin.

 

 

 

28 MAI

 

III.

Ste Héliconide, martyre à Corinthe après de longues tortures répétées.

V.

S Caraunus, diacre romain, parti évangéliser en Gaule, assassiné près de Chartres.

? Ss Crescent, Dioscoride, Paul et Hellade, martyrs romains.

VI.

S Just, évêque à Urgel, frère de trois autres évêques, auteur d’un Commentaire au Cantique des Cantiques.

S Germain, illustrissime évêque à Paris ; fondateur de l’abbaye qui s’appela ensuite Saint-Germain-des-Prés, ami de s. Fortunat qui en écrivit la vie ; il combattit la luxure, la superstition et l’esclavage.

IX.

S Guillaume, cousin de Charlemagne, duc d'Aquitaine, fondateur d’un monastère à Gellone où il fut moine ; le monastère s'appela Saint-Guilhem-du-Désert.

X.

S Poge, évêque à Florence.

XI.

B Lanfranc, de Pavie, prieur au Bec, fondateur d’abbayes à Caen, archevêque à Canterbury.

XII.

Apparition de Notre-Dame à Arras, lors d’une épidémie du mal des ardents  (1105).

XIII.

Bse Ubaldesca, vierge dédiée aux bonnes œuvres à Pise.

XV.

B Ercolano de Piegaro, prédicateur franciscain italien, dont le thème favori était la Passion ; son corps fut trouvé intact cinq ans après sa mort.

XVI.

Bx Thomas Ford, John Shert, Robert Johnson, prêtres anglais, pendus à Tyburn.

Bse Maria Bartolomea Bagnesi, tertiaire dominicaine à Florence, mystique.

XIX.

S Phaolô Hạnh, devenu chef de voleurs malgré son baptême, mais ensuite confesseur de la foi, martyr en Cochinchine, canonisé en 1988 et fêté le 24 novembre.

XX.

Bx Antoni Julian Nowowiejski (1858-1941), évêque à Plock, déporté à Dzialdowo où il mourut d’épuisement, et Władysław Demski (1884-1940), prêtre polonais, mort en camp à Sachsenhausen, béatifiés en 1999.

 

 

29 MAI

 

III.

S Conon et son fils de douze ans, martyrs près de Iconium.

IV.

S Hésychius, serviteur du palais impérial à Antioche de Syrie, martyr.

S Maximin, évêque à Trèves, poitevin d’origine ; il reçut s. Athanase durant son exil.

Ss Sisinnius, diacre, Martyrius et Alexander, martyrs à Trento.

V.

S Exupérance, évêque à Ravenne.

S Sénateur, évêque à Milan. 

VI.

Ste Buriana, recluse irlandaise venue en Cornouailles.

VIII.

Ss Votus et Félix, ermites près de Saragosse, là où Votus retrouva le corps de s. Jean d’Atares.

X.

S Gérard, évêque à Mâcon, fondateur du monastère de Brou.

XIII.

Ste Bona, vierge à Pise, à la vie tout extraordinaire.

Bx Guillaume Arnaud et Bernard de Rochefort (prêtres dominicains), Etienne de Saint-Thierry et Raymond Carbonier (prêtres franciscains), le chanoine Raymond de Cortisan (Escriban), le notaire Pierre d’Arnaud, les clercs Bernard, Fortanier et Aymar, neuf inquisiteurs nommés par Grégoire IX, ainsi que le frère dominicain Garsias d’Aure et le prieur d’Avignonet (de nom inconnu), massacrés par les Albigeois dans le diocèse de Toulouse en 1242.

Bse Gherardesca, tertiaire camaldule à San Savino, où elle envoya aussi son mari. 

XVI.

B Richard Thirkeld, prêtre anglais martyr, pendu à York.

XIX.    

Bx Gim Dae-gwon Petrus, Yi Il-eon Iob, Sin Tae-bo Petrus, Yi Tae-gwon Petrus, Jeong Tae-bong Paulus, laïcs coréens martyrs, par décapitation, béatifiés en 2014. 

XX.

B Joseph Gérard (1831-1914), français, missionaire des oblats de Marie Immaculée au Lesotho, surnommé “père des miracles” (Ramehlolo), béatifié en 1988.

Bse Julia Maria Ledóchowska (Urszula, 1865-1939), ursuline polonaise, sœur de la b. Maria Teresa (cf. 6 juillet), fondatrice des Ursulines du Sacré-Cœur de Jésus agonisant, béatifiée en 1983 et canonisée en 2003.

 

 

30 MAI

 

II.

Ss Gabin et Crispule, martyrs à Porto Torrès.

IV.

Ss Basile et Emmélie, parents des saints Basile le Grand, Grégoire de Nysse, Pierre de Sébaste et Macrine.

S Venance, frère de s. Honorat (fondateur de Lérins) ; il voulait induire son jeune frère à la vie mondaine, et c’est lui qui se convertit.

S Isaac, abbé à Constantinople ; il demanda à l’empereur la réouverture des églises fermées par les ariens ; l’empereur Théodose l’estimait beaucoup.

S Hényque, palatin chrétien, martyr noyé dans l’Oronte à Antioche.

VI.

Ss Caïdoc et Fricor (VII.?), irlandais venus en Picardie, où ils convertirent s. Riquier. 

VII.

S Anastase, évêque à Pavie, arien revenu à la fois catholique.

S Mauguille, irlandais venu en Picardie, fondateur des monastères de Lagny, Péronne et Montrelet.

S Gerebern, prêtre irlandais qui baptisa et protégea ste Dympna dans sa fuite (cf. infra) ; martyrisé en même temps qu’elle, il est invoqué contre la goutte et les fièvres.

Ste Dympna, vierge irlandaise, martyre à Ghéel où elle s’était réfugiée pour échapper à son père qui voulait l’épouser ; il la retrouva quand-même et la tua ; invoquée contre les affections nerveuses ou mentales. 

VIII.

S Hubert, évêque à Maastricht-Liège ; rendu patron des chasseurs pour les besoins de leur cause : en réalité on l’a invoqué contre la rage, donc pour soigner les chiens, et aider les chasseurs.

XIII.

S Fernando III, roi de Castille et de Léon, neveu de Blanche de Castille par sa mère, libérateur de l’Espagne du joug islamique.

XV.

Ste Jehanne d'Arc, chargée sur une apparition de faire libérer la France ; brûlée vive à Rouen comme hérétique, elle est patronne secondaire de la France.

XVI.

S Juan Diego Cuauhtlatoatzin, le voyant mexicain de l'apparition de Notre-Dame de Guadalupe, béatifié en 1990 et canonisé en 2002 (le 9 décembre au Martyrologe).

S Luke Kirby, prêtre, ainsi que les bx. William Filby, Laurent Johnson et Thomas Cottam, jésuites, martyrs à Londres.

Bx William Scott, bénédictin, et Richard Newport, prêtre, martyrs à Londres.

XIX.

S Matiya Kalemba Mulumba (c’est-à-dire “Fort”) Wanté, martyr en Ouganda, fêté le 3 juin.

S Giuseppe Marello, évêque à Asti, fondateur des Oblats de Saint-Joseph, pour assister les évêques, béatifié en 1993, canonisé en 2001.

Bse Jeanne-Germaine Castang (Marie-Céline de la Présentation), clarisse à dix-huit ans et morte peu après à Talence ; on l’appelle la “Sainte aux parfums” ou la “Sainte de Bordeaux” ; béatifiée en 2007.

XX.

B Otto Neururer (1881-1940), prêtre autrichien, douxième enfant de sa famille, adversaire du nazisme, interné à Dachau puis Buchenwald, pendu (par les pieds) pour avoir baptisé un prisonnier, béatifié en 1996.

 

 

31 MAI

 

I.

La Visitation de Marie à sa cousine Elisabeth (Lc 1:39-56).

Ste Petronilla, romaine patricienne, fille spirituelle de s. Pierre.

III.

S Hermias, soldat martyr à Comane.

Ss Cantius, Cantianus, Cantianilla et leur précepteur Protus, martyrs à Aquilée.

? S Crescentien, martyr à Porto Torres.

IV.

S Silvius, évêque à Toulouse.

VI.

S Paschase, diacre à Rome ; il eut l’erreur d’appuyer l’antipape, donc d’être schismatique, mais de bonne foi, de sorte qu’il sortit du Purgatoire sur les prières de s. Germain de Capoue.

X.

Ste Helmetrude, recluse à Iburg (XI.?).

XIV.

B Giacomo Salomoni, dominicain à Livorno.

XVI.

Ste Camilla da Varano (Battista), abbesse clarisse à Camerino, mystique ; elle soutint la famille naissante des capucins ; canonisée en 2010.

Bx Robert Thorpe, prêtre, et Thomas Watkinson, laïc âgé, martyrs à York.

XVII.

B Nicolas Barré, prêtre à Paris, propagateur zélé d’écoles chrétiennes et fondateur des Sœurs Maîtresses de l’Enfant Jésus ; béatifié en 1999.

XVIII.

S Giacomo (Felice) Amoroso de Nicosie, capucin en Sicile après avoir été éconduit pendant dix ans ; modèle d’obéissance, il ne faisait rien sans permission, et demanda de mourir le 31 mai 1787, ce qui lui fut accordé ; canonisé en 2005.

XIX.

B Zhou Wenmo Iacobus, prêtre chinois, martyrisé en Corée, béatifié en 2014.

B Domenico Di Nicolantonio (Mariano de Roccacasale), franciscain italien, béatifié en 1999.

S Nowa Mawaggali, serviteur du roi ougandais, martyr, fêté le 3 juin.

Partager cette page

Repost 0
Published by - dans Martyrologe

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens