Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

20e dimanche ordinaire - C

 

 

A Bethléem, les anges ont chanté Paix aux hommes de bonne volonté (Lc 2:14) ; dans l'Evangile, très souvent, Jésus nous dit Paix à vous (Jn 20:19 et 20:26). Est-ce le même Jésus qui nous dit aujourd'hui : Je suis venu apporter non pas la paix dans le monde, mais la division ?

C'est bien le même Jésus, mais c'est ce mot de paix qui a plusieurs facettes. Il y a la vraie paix et la fausse paix. Jésus l’avait dit lors de la dernière Cène : Je ne vous donne pas (la paix) comme le monde la donne (Jn :14:27).

La vraie paix, que Jésus apporte, est cette plénitude de vie intérieure qui nous unit tellement à Dieu que c’est peu à peu avec le regard-même de Dieu que nous voyons les choses. Malgré la souffrance et tous nos soucis, notre cœur reste confiant en Dieu.

La fausse paix est cette sorte de quiétude qui en réalité cache souvent de la haine, comme dans beaucoup de «traités de paix» ou d’ «accords sociaux» ; c’est aussi cette fausse paix dont parle l’Apocalypse à propos des tièdes, qui ne sont ni chauds ni froids (cf. Ap 3:15-16). 

Voici un cas très classique de vraie et de fausse paix. Un garçon ou une fille parle à ses parents de sa vocation sacerdotale ou religieuse ; si les parents sont en paix avec Dieu, ils savent que ce sera là une séparation qui leur coûtera, mais ils l'acceptent avec le sourire, et surtout avec une grande joie intérieure. D'autres parents qui, en apparence, n'auraient rien contre la religion, à l'écoute de cette vocation, peuvent s'irriter jusqu'à la colère, jusqu'à empêcher par tous les moyens leur fils ou leur fille de se consacrer : et voilà comment cette famille est divisée, à cause de Jésus.

 

*       *       *

 

La vie peut présenter beaucoup d'occasions de se réjouir, mais il faut parfois savoir y renoncer. L'épître aux Hébreux suggère que Jésus aurait renoncé à la joie qui lui était proposée : il aurait pu en effet se contenter de faire des miracles éclatants, d'échapper à la croix, aux coups, à l'humiliation. 

Figure annontiatrice de ce choix : Moïse, intendant du Pharaon, qui refusa d’être appelé fils d’une fille d’un Pharaon, aimant mieux être maltraité avec le peuple de Dieuestimant comme une richesse supérieure aux trésors de l’Egypte l’opprobre du Christ (He 11:23-26). 

Pour rejoindre notre Terre Promise, nous devrons rejeter beaucoup de lourdeurs, renoncer à beaucoup d’avantages humains, et ce au prix parfois de réels combats intérieurs. La persévérance, avec la grâce de Dieu, nous conduira à la vraie paix. Et nous sommes bien avertis : nous n'avons pas encore résisté jusqu'au sang !

 

*       *       *

 

Nous avons lu tout à l'heure un autre exemple de combat, celui de Jérémie. Pour avoir dit la vérité à ses compatriotes, il est condamné à mourir de faim dans une citerne infecte ; préfigurant le combat de Jésus, il souffre de la haine de ses proches, acceptant avec résignation la contradiction. Son combat ira jusqu'à la mort, plus tard. Lui, il a résisté jusqu'au sang.

Tous n'ont pas cette mission. Ceux qui ont su résister jusqu'au sang sont les martyrs. Les victimes des persécutions récentes nous en ont donné de brillants exemples : au Mexique dans les années 20, en Espagne en 1936, ils tombaient sous les balles en chantant : Vive le Christ Roi, et en pardonnant à leurs bourreaux. Saint Maximilien Kolbe s'est offert spontanément à la place d'un autre prisonnier condamné à mourir de faim et de soif, à Auschwitz. 

Les martyrs ont un tel amour total et inconditionnel de Dieu, qu'ils oublient les tortures qu'on leur fait subir. Tel fut scié en deux

 , tel autre eu la peau arrachée

 , tel autre mourut à petit feu sur une grille

 , à un autre on coupa successivement tous les membres par petits morceaux

 ; les martyrs anglais du XVIe siècle étaient particulièrement mal-traités : on les pendait, et avant leur dernier soupir, on leur ouvrait les entrailles, qu'on arrosait de sel et de vinaigre, puis on les écartelait ou on les décapitait ; un de ceux-là, s’entendant condamner à mort, répondit qu’il n’avait pas eu de meilleure nouvelle depuis (sa) naissance et dit à son bourreau : Je te pardonne de bon cœur.

 

Les religieuses qui montaient à l'échaffaud durant notre triste Révolution, éprouvaient une telle joie de bientôt paraître devant Jésus, que leurs bourreaux ont pu dire : Ces bougresses-là meurent toutes en riant ! 

 

 

*       *       *

 

Tous ces martyrs avaient à la pensée la Vie éternelle, où ils allaient entrer peu après. Horriblement torturés, comme le Christ leur maître, ils disaient ces mots du psaume d’aujourd’hui : (Le Seigneur) m’a tiré de l’horreur du gouffre, de la vase et de la boue et m’a fait reprendre pied sur le roc, le roc de l’Eglise, de la Vérité, de l’Eternité.

Cette force intérieure nous est donnée par la grâce de Dieu, pour que nous reprenions courage. En effet, nous n'avons pas encore résisté jusqu'au sang ; mieux : il arrive souvent, après une épreuve, un examen, une maladie, qu’on oublie bientôt le mal qu’on s’est donné et les souffrances qu’on a subies. Il en est ainsi de toute notre vie ; quand on arrivera devant la mort, on dira avec saint Paul : Les souffrances du temps présent ne sont pas à comparer à la gloire qui doit se révéler en nous (Ro 8:18).

 

*       *       *

 

Luttons contre nos défauts, aimons Dieu par-dessus tout, pour entrer un jour avec le Christ, vainqueurs, dans cet héritage promis qui surpasse tout désir (Prière du jour).

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens