Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Avent 4e dimanche A

 

Huit cents ans environ se sont écoulés entre la prophétie d'Isaïe et le récit évangélique d'aujourd'hui.

*       *       *

On imagine volontiers l'étonnement de tous ceux qui auront entendu cette prophétie : comment une vierge pourra-t-elle concevoir et enfanter ? Les esprits bien disposés auront pensé que Dieu Créateur est certainement capable d'intervenir avec puissance dans les lois de la création, et auront attendu avec foi cet événement. Marie était de ceux-là. 

Ceux au contraire qui auront entendu parler de cette prophétie, plus ou moins déformée dans des milieux idolâtriques, auront sans doute été à l'origine de certains récits mythologiques, pour tenter de donner une explication à cette mystérieuse prophétie. 

On sait que dans la région de Chartres, des païens vénéraient une mystérieuse "vierge qui devait enfanter". 

Un saint évêque du 3e siècle, Abdias de Babylone, rapporte cet enseignement remontant à l'apôtre saint André, que, de même qu'Adam fut formé de la terre avant qu'elle fût maudite, de même le Christ a été conçu de Marie, la vierge qui n'avait jamais été maudite.

Avant de continuer, il sera bon de rappeler ici un très étrange événement du livre des Nombres, lorsque le païen Balaam reçut de Dieu l'ordre de prophétiser sur le Christ : Une étoile se lèvera de Jacob (Nb 24:17).

 

*       *       *

Que penser, nous, devant la prophétie d’Isaïe ? Etonnement, doute, révolte peut-être. Mais nous ne devons pas pour autant la mettre en doute. Saint Paul, exhortant les chrétiens de Rome - et nous avec eux - affirme très nettement que Jésus Christ est bien né de la race de David, lui qui a été établi dans sa puissance de Fils de Dieu : Jésus, vraiment Dieu et vraiment homme. 

Et pour bien nous convaincre, il nous rappelle aussi que toutes les nations païennes ont été (amenées) à l'obéissance de la foi, appelées par Dieu le peuple saint. 

Il faut vraiment la foi, la grâce de Dieu, pour entrer dans la "logique" de Dieu et saisir quelque chose du mystère de cette conception.

 

*       *       *

Saint Joseph, dont l’évangile va nous parler, a eu cette foi. Quelle mission sublime : accueillir le Messie ! Joseph devait avoir le cœur pur, les mains innocentes, il était digne de gravir la montagne du Seigneur, selon les termes du psaume 23 d'aujourd'hui. 

Comme lui, nous devons être le peuple de ceux qui cherchent (Dieu), qui recherchent la face de Dieu. 

Certes, il n’est pas facile de rechercher la face de Dieu, si Dieu est invisible ! Mais en sachant que Lui nous voit à chaque instant, nous pouvons de notre côté agir à chaque instant comme si nous le voyions. Rien ne Lui échappe, même pas la plus intime de nos pensées.

Quand je parle, Dieu attend de moi que je n’offense pas mon interlocuteur ; quand j’écris, quand je travaille, quand je voyage, Dieu attend de moi des actes nobles, droits, honnêtes. Est-ce que saint Joseph ferait comme moi à ma place ?

 

*       *       *

Voilà donc que Dieu accomplit effectivement cette prophétie : Marie est enceinte ! Une fois encore Matthieu montre la réalisation de la prophétie d'Isaïe. 

Quelle épreuve pour le pieux et chaste Joseph ! D'un côté, comme fiancé, il était déjà lié à Marie ; de l'autre, persuadé de la sainteté de Marie, il ne se résigne pas à appliquer la Loi du Deutéronome : d'après Dt 22:21, un époux qui découvrait la non-virginité de son épouse, devait la dénoncer, et celle-ci être lapidée.

Telle était alors la loi de Dieu. Dieu n'est pas "sévère", mais ceux qui le craignent du fond de leur cœur doivent savoir combien les liens d'un saint mariage sont sacrés, et avec quelle sainte jalousie on doit les observer. Pour son peuple choisi, Dieu exigeait que l'on fît disparaître le mal du milieu de son peuple (Dt 22:21,22).

Quel horrible dilemme, donc, pour Joseph ! On comprend sa décision de se séparer "secrètement" de Marie. Voici que l'Ange de Dieu vient le rassurer. 

C’est là que nous observons la sainte humilité de Joseph : il se soumet immédiatement à cette mission sacrée. Il sera le père visible d'un Enfant engendré par la volonté du Père Eternel. En d'autres termes, il assumera sur terre la Paternité de Dieu ; il représentera Dieu auprès de Jésus et devant les hommes. Quelle sainteté, quelle pureté, devaient habiter l’âme de Joseph, pour accomplir une telle mission !

Et il prit chez lui son épouse. Joseph et Marie sont réellement unis dans un vrai et authentique mariage, et leur Fils est vraiment l'enfant de la volonté de Dieu. Depuis le premier péché, les lois naturelles ne coïncident plus avec la sainteté de Dieu : à l'origine, la mission d'engendrer la vie était trop sublime, divine et sacrée, pour qu'elle fût entachée de ces plaisirs charnels que l'homme recherche tant, et même en-dehors des liens du mariage. 

Sur un sujet similaire, Jésus nous dit bien : A l'origine, il n'en était pas ainsi (Mt 19:8).

La conception de Jésus - nouvel Adam - devait tout naturellement advenir selon la première loi de la création, celle d'avant le péché de l'homme, quand la volonté de l'homme était tout entière conforme à la volonté de Dieu. Jésus devait naître dans la sainteté parfaite, dans la pureté parfaite, loin de tout sentiment humain, libre du moindre souvenir de la chute d'Adam. 

 

*       *       *

 

Avant de conclure, remarquons que la Prière d’aujourd’hui est justement celle qui conclut l’Angelus, cette prière quotidienne que les Chrétiens ont dites depuis des siècles, matin, midi et soir. Retrouvons-la, apprenons-la : en quelques secondes, nous réaffirmons notre foi en l’Incarnation, en la Rédemption et au Salut éternel par la Croix et la Résurrection du Christ.

Qu’il nous suffise - même si c'est difficile - de conserver comme Joseph un cœur pur, des mains innocentes qui nous permettront de gravir la montagne du Seigneur, c'est-à-dire d'élever notre âme toujours plus haut, d'être toujours plus proches de Dieu, pour savoir dire avec toujours plus de conviction, comme Joseph, comme Marie, comme Jésus : 

Que ta volonté soit faite !

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens