Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 19:40

Aberkios d’Hiérapolis
3. siècle

Pour situer Abercios, il faudra rappeler que la ville d’Hierapolis (l’ancienne Hieropolis) fit partie de la Phrygie orientale ou Phrygie Salutaire, à l’ouest de Synnada (act. Şuhut, Turquie W).
Ce qu’on sait de remarquable d’Abercios, est ce qu’il fit écrire lui-même pour son épitaphe. En voici le texte, à peu près totalement reconstitué :
Citoyen d’une ville distinguée, j’ai fait ce monument
de mon vivant, afin d’y avoir un jour une place pour mon corps.
Je me nomme Aberkios ; je suis disciple d’un saint pasteur
qui fait paître ses troupeaux de brebis par mont et par vaux,
C’est lui qui m’enseigna les Ecritures fidèles.
C’est lui qui m’envoya à Rome contempler la souveraine
et voir la reine aux vêtements d’or, aux chaussures d’or.
Je vis là un peuple qui porte un sceau brillant.
J’ai vu aussi la plaine de Syrie et toutes les villes,
Nisibe au-delà de l’Euphrate. Partout j’ai vu des confrères.
J’avais Paul pour… La foi me conduisait partout.
Partout elle me servit en nourriture un poisson de source,
très grand, pur, pêché par une vierge pure.
Elle le donnait sans cesse à manger aux amis.
Ella a un vin délicieux, elle le donne avec du pain.
J’ai fait écrire ces choses, moi Abercios, à l’âge de septante-deux ans.
Que le confrère qui les comprend prie pour Aberkios.
On ne doit pas mettre un tombeau au-dessus du mien,
Sous peine d’une amende de deux mille pièces d’or pour le fisc romain,
de mille pour ma chère patrie, Hiéropolis.

Le saint pasteur est évidemment Jésus-Christ ; la reine aux vêtements d’or est la capitale de la chrétienté, Rome, reine de toutes les Eglises ; le peuple qui porte un sceau brillant sera le peuple des baptisés.
Aberkios parle de toutes les villes où il a voyagé : de la Syrie à Nisibe en Mésopotamie, au-delà de l’Euphrate. L’évocation de saint Paul - malheureusement tronquée et illisible - veut peut-être faire allusion au deuxième voyage de s.Paul, qu’Abercios reprend à son tour.
Le poisson pêché par une vierge pure, c’est le Christ né de la Vierge Marie (rappelons que le mot grec IXTHUS, poisson, est l’anagramme de Iesus Christos Theou Yios Soter : Jésus Christ, Fils de Dieu, Sauveur). Le vin et le pain sont bien sûr l’Eucharistie.
On sait qu’Aberkios fut évêque de Hierapolis et qu’il mourut à la fin du deuxième ou au début du troisième siècles. 
Une histoire dite légendaire a prétendu que le voyage à Rome fut imposé par l’empereur Marc-Aurèle qui voulait demander à Aberkios de guérir sa fille, Lucilla, possédée. La reine aux vêtements d’or est alors l’impératrice. Plus tard, Dieu aurait donné l’ordre à Aberkios de repartir en Syrie combattre l’hérésie, puis Aberkios parcourut toutes les régions citées plus haut avant de revenir à Hiérapolis.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Aberkios d’Hiérapolis au 22 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article
18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 17:10

Asterius d’Ostie
3. siècle

Asterius aurait été le prêtre romain qui enterra le pape Calliste (v. 14 octobre).
Six jours plus tard, l’empereur Alexandre le fit arrêter et jeter dans le Tibre.
Le corps du prêtre fut retrouvé à Ostie, par des Chrétiens qui lui donnèrent une sépulture honorable.
D’après un autre texte, Asterius aurait été conduit hors des murs d’Ostie avec d’autres Chrétiens ; les uns furent décapités, les autres lapidés, et le 18 janvier.
Il est difficile de se retrouver dans ce labyrinthe. Il est certain qu’Asterius fut honoré comme martyr à une époque fort ancienne.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Asterius d’Ostie au 19 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article
17 octobre 2017 2 17 /10 /octobre /2017 12:38

Asclepiades d’Antioche
† 218

En comptant s.Pierre, qui gouverna l’Eglise d’Antioche avant de partir pour Rome, Asclepiades fut le dixième évêque d’Antioche de Syrie, apparemment de 211 à 218.
A propos de lui, l’évêque de Jérusalem Alexandre, qui était prisonnier durant la persécution, écrivit aux Chrétiens d’Antioche : 
Le Seigneur a rendu mes liens supporables et légers lorsque j’ai appris dans ma prison qu’Asclépiade, si sympathique à cause du mérite de sa foi, avait selon la divine Providence reçu la charge de votre sainte Eglise d’Antioche.
Il semble bien qu’il mourut martyr.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Asclepiades d’Antioche au 18 octobre.

 

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article
17 octobre 2017 2 17 /10 /octobre /2017 12:38

Acutius de Pouzzoles
† 305

Se reporter à la notice Proculus, Euticius et Acutius de Pouzzoles

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article
17 octobre 2017 2 17 /10 /octobre /2017 12:35

Amabilis de Riom
† 475

Amabilis - quel honneur de porter un nom si aimable - naquit à Riom (auj. en Puy-de-Dôme).
Dès sa jeunesse, il se fit remarquer par sa piété, et fut ordonné prêtre.
Il était chantre à l’Eglise de Clermont, et parcourait la région de Riom, prêchant et faisant des miracles.
Il débarrassa le pays des serpents.
S.Grégoire de Tours (v. 17 novembre) témoigne avoir assisté lui-même à la guérison d’un possédé, par la prière d’Amabilis. Le même auteur raconte la conversion d’un parjure qui, terrorisé en se sentant devenir raide comme du fer, avait avoué son crime. 
Le duc Victurius, gouverneur d’Auvergne entre 474 et 485, négligea de prier au tombeau du saint, mais son cheval devint inerte comme s’il était en airain et avait été fixé au sol ; il ne put partir qu’après une fervente prière. 
L’épisode précédent nous aide aussi à confirmer au moins approximativement qu’Amabilis fut prêtre avant 485.
Amabilis fit aussi le pèlerinage à Rome, pour en rapporter des reliques de Saints. On ajoute qu’en route, il accrocha son manteau à un rayon de soleil… mais on ne précise pas si la région s’est trouvée obscurcie par cette ombre inhabituelle.
Amabilis annonça sa mort et mourut, vers 475. L’église qui abritait ses reliques fut détruite en 1750. La châsse qui contenait ses reliques fut fondue à la Révolution (mais les reliques furent sauvées).
Le Martyrologe Romain mentionne saint Amabilis de Riom au 18 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 22:30


Andronikos d’Anazarbe 
† 304

Se reporter à la notice Tharacos, Probus et Andronikos d’Anazarbe

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 21:41

Antoninus de Plaisance
3. siècle ?

Antoninus fut certainement un martyr, et des miracles eurent lieu sur son tombeau.
Qu’il ait été plus tard assimilé aux soldats de la Légion thébéenne, semble un anachronisme.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Antoninus de Plaisance au 30 septembre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 21:48

Alexandros de Kalydon
4. siècle

Se reporter à la notice Alphæios, Alexandros et Zosimos de Kalydon

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 21:46


Alphæios, Alexandros et Zosimos de Kalydon
4. siècle

Alphæios (ou Alphæos), Alexandros et Zosimos étaient trois frères, chrétiens.
Ils furent martyrisés à Kalydon (Pisidie, act. Turquie SW).
Alexandros était le chef d’un groupe de soldats, qui furent aussi martyrisés, mais à des jours différents.
L’époque de leur martyre se situe au quatrième siècle.
Le Martyrologe Romain mentionne saints Alphæios, Alexandros et Zosimos de Kalydon au 28 septembre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 09:27


Andochius, Thyrsus et Felix d’Autun
3. siècle

Beaucoup de doutes subsistent à propos de ces trois Martyrs.
Andochius, Benignus et Thyrsus seraient arrivés en Gaule sur révélation de s.Irénée et de s.Polycarpe (v. 28 juin et 23 février). Andochius était prêtre, Thyrsus diacre.
Leurs étapes furent Marseille, Lyon, Autun ; à Autun, le noble Faustus les reçut avec joie et leur fit baptiser son petit garçon Symphorianus, de trois ans.
Andoche poursuivit sa route à Langres avec Benignus, qui disparaît alors du récit.
A Saulieu, Andoche et Thyrsus furent reçus par un Chrétien d’origine orientale, nommé Felix. C’est à Saulieu qu’on dénonça à l’empereur Aurelianus (?) Andoche et Thyrsus ; Felix demanda à les suivre.
Devant cet empereur non identifié, les trois hommes furent suspendus par les bras, eurent les pieds chargés de pierres, mais se retrouvèrent sains et saufs le lendemain ; une pluie miraculeuse éteignit le feu où on les jeta pieds et poings liés. On leur brisa le cou avec des barres de fer.
Ce pouvait être vers la fin du 3e sècle.
Après ce martyre, réapparut Faustus avec Symphorianus qui avait désormais quinze ans, pour recueillir et ensevelir les trois corps.
Les difficultés de ce récit sont : la «disparition» de Benignus ; le «successeur» de Septime-Sévère († 211) qui ne s’appelait pas Aurelianus, mais Aurelius Caracalla, tandis qu’Aurelianus ne régna qu’en 270.
Le Martyrologe Romain mentionne saints Andochius, Thyrsus et Felix d’Autun au 24 septembre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie A
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens