Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 09:22

Eutychianos de Nicomédie

?

 

Se reporter à la notice Straton, Philippos et Eutychianos de Nicomédie

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie E
commenter cet article
14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 16:56

Eusebius de Rome

? 4e siècle

 

L’histoire de ce Personnage reste énigmatique.

Saint homme de son état, il avait fondé vers la fin du 4e siècle une église qui, d’église d’Eusebius devint l’église Saint-Eusebius.

Le brave Eusebius devint finalement un prêtre, fidèle au pape, persécuté par l’empereur arien Constance, enfermé dans une chambre basse pendant plusieurs mois, au terme desquels il rendit son âme à Dieu.

Cette belle histoire ne rencontre pas l’approbation des historiens et nous laisse bien perplexes : Eusebius, prêtre martyr ou pieux donateur ? Ou les deux ?

Le Martyrologe Romain le mentionne au 14 août.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie E
commenter cet article
12 août 2017 6 12 /08 /août /2017 12:01

Euplus de Catane

† 304

 

Euplus était chrétien à Catane.

On a dit parfois qu’il était diacre, mais il n’était pas même clerc. 

En avril 304, il se présenta spontanément au tribunal en affirmant désirer mourir pour sa foi.

Il n’était pas obligé de faire cet acte ; l’Eglise le lui aurait même interdit, s’il avait pensé à consulter d’abord un prêtre ou un évêque. Il agit par conviction sincère.

Il présenta les quatre livres des Evangiles. On les lui confisqua probablement, mais en vain : il les savait par-cœur.

Emprisonné, il fut interrogé une deuxième fois au mois d’août suivant. C’est là qu’il avoua avoir encore ces Livres avec lui, mais dans sa tête.

Le gouverneur, nommé Calvisianus, le fit étendre sur le chevalet et frapper jusqu’à ce qu’il consentît à sacrifier aux dieux.

Euplus persévéra dans sa foi. Il fut décapité, le 12 août 304.

Le Martyrologe Romain le mentionne au 12 août.

 

 

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie E
commenter cet article
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 12:21

Eusebio de Milan

† 462

 

Eusebio - peut-être Eusebios, s’il était d’origine grecque - fut évêque de Milan à partir de 449.

A cette date, le pape Léon le Grand (v. 10 novembre) poursuivait, entre autres, l’hérésiarque Eutychès et sa doctrine (le monophysisme, qui prétendait qu’après l’Incarnation, il n’y avait qu’une nature dans le Christ). 

Ce pape envoya à Eusebio ses deux légats, l’évêque Abbondius de Come et le prêtre Senator de Milan, de retour de Constantinople, pour lui demander de convoquer un concile régional : les vingt évêques de la Lombardie devaient écouter le rapport des deux légats et confirmer la Lettre à Flavien, que le pape envoyait au patriarche Flavien de Constantinople.

La Lettre à Flavien est un monument de la doctrine de l’Eglise sur l’Incarnation et les deux Natures, divine et humaine, du Christ. Les évêques réunis autour d’Eusebio la signèrent tous. Ce concile de Milan se déroula donc avant le concile de Chalcédoine, qui s’ouvrit en septembre 451.

L’année suivante, Attila faisait irruption en Italie et détruisait l’église milanaise de Sainte-Thècle. Eusebio la fit reconstruire.

Un autre événement moins clair semble concerner aussi notre Eusebio. En 456, l’impopulaire empereur romain Avitus fut déposé et fut contraint, dit-on, de se faire consacrer évêque de Plaisance, par Eusebio justement. Avitus mourut l’année suivante (s’il ne fut pas assassiné).

Eusebio mourut en 462, après une douzaine d’années d’épiscopat.

Le Martyrologe Romain le mentionne au 8 août.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie E
commenter cet article
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 13:27

Emygdius d’Ascoli Piceno

279-309

 

Emygdius serait d’origine germanique, étant né à Trèves en 279.

Après avoir reçu une formation adéquate et appris à lire les Saintes Ecritures, il reçut le baptême en 302, juste au moment où allait se déclencher la persécution de Dioclétien.

Excellent prédicateur, il fit le pèlerinage à Rome où il rencontra le pape Marcel (v. 16 janvier). La ville d’Ascoli Piceno n’avait pas encore d’évêque. Le pape ordonna alors Emygdius, qui devint le premier évêque de cette ville.

Le gouverneur de la ville, remarquant les miracles d’Emygdius, le prit pour une réincarnation du dieu païen Esculape, et le priait d’offrir des sacrifices ; en échange, il lui donnerait sa fille en mariage. Mais Emygdius amena à la foi cette demoiselle et la baptisa. La réaction du gouverneur fut violente : il fit arrêter sa fille, et décapiter Emygdius (309).

Le Martyr se serait alors emparé de sa propre tête et l’aurait transportée à l’endroit de son petit oratoire, indiquant ainsi où il désirait être enseveli. Pour cet acte - qui n’est pas unique dans l’histoire - Emygdius fait partie des Saints céphalophores.

Il faut signaler ici que les spécialistes historiens n’aiment pas beaucoup raconter ces détails, qui leur paraissent un peu invraisemblables. Par exemple, on se pose la question : pourquoi le gouverneur fit-il décapiter seulement Emygdius, et pas les autres chrétiens, en particulier ceux qui vinrent ensevelir le Martyr ? Peut-être changeront-ils d’avis lorsqu’ils seront témoins de faits semblables…

L’histoire ne s’arrête pas là, puisque le saint Evêque fut traditionnellement invoqué par les habitants contre les tremblements de terre. La ville en effet ne fut pas touchée par celui de 1703. C’est peu après qu’on retrouva la tombe d’Emygdius.

Saint Emygdius d’Ascoli Piceno est commémoré le 5 août dans le Martyrologe Romain.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie E
commenter cet article
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 10:52

Eleutherios de Tarse

† 305

 

Eleutherios (le nom signifie libre) aurait été de rang sénatorial.

Il fut martyrisé à Tarse (Bithynie, auj. İçel, Turquie CS).

Ce fut vers 305.

Saint Eleutherios de Tarse est commémoré le 4 août dans le Martyrologe Romain.

 

 

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie E
commenter cet article
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 09:41

Euphronius d’Autun

† 5e siècle

 

Sans doute issu de quelque grande famille gallo-romaine, Euphronius devint prêtre.

Il fit édifier à ses frais une basilique en l’honneur de s.Symphorien (v. 22 août) à Autun.

Vers 450 il fut appelé à être le 9e évêque d’Autun.

Sa largesse continua, et il s’employa à faire couvrir de marbre le sépulcre de s.Martin (v. 11 novembre) à Tours.

On sait qu’il fut en bonne correspondance avec s.Sidoine Apollinaire (v. 21 août), ou avec d’autres évêques, pour des questions d’exégèse biblique ou pour des élections d’évêques.

Vers 475 il fut présent à un concile en Arles. Il devait déjà être fort âgé.

Euphronius mourut après ce concile ; peut-être même seulement en 490.

Saint Euphronius d’Autun est commémoré le 3 août dans le Martyrologe Romain.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie E
commenter cet article
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 22:35

Exsuperius de Bayeux

340-405

 

Exsuperius aurait été un Romain de famille noble et riche du premier siècle.

Le pape s.Clément (v. 23 novembre) l’aurait envoyé évangéliser le Bessin où, après avoir chassé plusieurs démons, Exsuperius serait devenu le premier évêque de Bayeux.

Les spécialistes restent perplexes devant ces dates : si Exsuperius vivait au premier siècle, les deux ou trois premiers évêques de Bayeux auraient dû mourir plus que centenaires, sauf s’il y eut des évêques que nous ne connaissons pas ou de longues périodes de vacance du siège.

On attribue à Exsuperius la guérison de plusieurs démoniaques, à la vue de quoi se serait converti Regnobert, futur successeur d’Exsuperius.

Exsuperius aurait légué à son Eglise un plat en argent (Missorium), qu’on retrouva en Angleterre en 1729, et disparu depuis (?).

Le nom d’Exsuperius devint, selon les localités : Spire (Corbeil), Dispar (Bretagne), et aussi Spirius, Soupir, Soupierre. Il y eut à Corbeil des reliques de s.Exsuperius, dispersées dans la Seine par les révolutionnaires en 1793.

Saint Exsuperius de Bayeux est commémoré le 1er août dans le Martyrologe Romain.

 

 

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie E
commenter cet article
24 juillet 2017 1 24 /07 /juillet /2017 21:59

Euphrasia de Thébaïde

† 412

 

En Lycie (act. Antalaya-Muğla, Turquie SW) vivait un couple de grands chrétiens, Antigone et Euphrasie, lui sénateur et gouverneur, peut-être même parent de l’empereur Théodose, elle une fervente chrétienne. Ils demandaient à Dieu un enfant, cette Euphrasia dont on va parler. Après la naissance de celle-ci, les parents résolurent ensemble de vivre désormais dans la perpétuelle continence.

Antigone mourut peu après. Quand la petite fille eut cinq ans, l’empereur proposa à sa mère de la donner en mariage au fils d’un très riche sénateur, mais fort heureusement la maman exigea d’attendre au moins l’âge nubile de sa fille.

Mais Euphrasie, la mère, fut elle aussi convoitée par un autre sénateur : elle résolut d’abandonner sa résidence et d’emmener sa petite fille en Egypte, dans cette Thébaïde où florissaient tant de monastères et aussi où la famille possédait d’importants terrains.

Euphrasie s’installa près d’un monastère de moniales. Elle leur rendait souvent visite, et la petite Euphrasia s’éprit de la sainte abbesse. Elle se montra tout-à-fait résolue à ne suivre que Jésus-Christ et à faire tout ce que l’on voudra.

On imagine l’émotion, mais aussi la joie de la maman d’Euphrasia. Elle continua d’aider les pauvres et de se sanctifier par la prière et les jeûnes. L’abbesse fut divinement avertie qu’elle mourrait bientôt et le lui fit savoir : Euphrasie s’en montra très heureuse, car c’était son vif désir de rejoindre bientôt la Vie éternelle.

L’empereur apprit cette pieuse mort, et jugea opportun d’avertir le fameux jeune homme dont on parlait plus haut, que sa «fiancée» était consacrée à Dieu. Euphrasie répondit en expliquant le choix irrévocable qu’elle avait fait. Elle profitait de sa lettre pour avertir l’empereur de faire distribuer aux pauvres, aux orphelins et aux églises tous les biens dont elle avait hérité à Constantinople, d’affranchir tous ses esclaves et de remettre aux fermiers ce qu’ils lui devaient. L’empereur apprécia beaucoup cette belle lettre, accomplit tous les désirs d’Euphrasia et lut la lettre en plein sénat.

Euphrasia n’avait toujours que douze ans ! Elle se mit à jeûner une fois, deux fois, trois fois par semaine ; elle finit par ne manger qu’une seule fois par semaine.

Une autre religieuse, Germaine, se prit d’une méchante jalousie envers Euphrasie : elle lui parla méchamment ; l’abbesse l’expulsa, et c’est encore Euphrasia qui intercéda pour faire réadmettre Germaine dans la communauté.

L’abbesse fut à nouveau divinement avertie qu’Euphrasia serait bientôt rappelée à Dieu. Euphrasie, qui avait une trentaine d’années, fut effectivement prise de fièvre.

Une moniale nommée Julie, sa maîtresse, lui demanda d’obtenir la faveur de la suivre bientôt : elle mourut effectivement quatre jours après Euphrasia. L’abbesse demanda la même faveur, et mourut un mois après Euphrasia, vers 412.

Sainte Euphrasia de Thébaïde est commémorée le 24 juillet dans le Martyrologe Romain.

 

 

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie E
commenter cet article
18 juillet 2017 2 18 /07 /juillet /2017 21:14

Eugenius, compagnon de Symporosa à Rome

† 3e-4e siècles

 

Se reporter à la notice Symphorosa et sept Compagnons

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie E
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens