Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 15:02


Hippone (Vingt Martyrs)
4. siècle

S.Augustin (v. 28 août) mentionna plusieurs fois ce groupe de vingt Martyrs d’Hippone, dont bien malencontreusement il n’a cité que trois noms :
Fidentianus, qui était évêque, Valeriana et Victoria, vierges ou veuves.
S.Augustin devait certainement bien connaître tous les noms de ce groupe ; leur martyre devait avoir eu lieu relativement récemment pour que l’on s’en souvînt encore bien ; d’ailleurs il existait à Hippone une basilique des Vingt-Martyrs, très fréquentée.
On pourrait situer cet événement au début du quatrième siècle, lors de la dernière persécution sous Dioclétien.
Le Martyrologe Romain mentionne ces Vingt Martyrs d’Hippone au 15 novembre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie H
commenter cet article
13 novembre 2017 1 13 /11 /novembre /2017 15:03


Hypatios de Gangres
4. siècle

Gangres se trouve en Paphlagonie (Asie Mineure N, auj. Çankırı, Turquie). 
Hypatios y fut évêque.
Il assista au grand concile de Nicée (325), et peut-être aussi à celui de Gangres (340).
Très soucieux de toutes ses ouailles, ce Pasteur ne ménagea pas sa peine pour enseigner la Foi, pour construire des églises, des hospices. Il se déplaçait en toute simplicité sur un âne, accompagné de deux moines seulement.
Il aimait se retirer, méditer dans quelque solitude ou dans quelque grotte, et fut inspiré d’écrire des commentaires sur l’Ecriture, en particulier un commentaire sur le livre des Proverbes.
Ce commentaire était adressé à une certaine Gaïenne qui, l’ayant lu, se dépouilla de tous ses biens et les distribua aux pauvres.
Hypatios eut le don des miracles ; un de ceux-là fut de débarrasser la région des taupes.
Même l’empereur Constance, qui persécuta les Chrétiens, recourut à l’Evêque pour affronter un dragon qui bloquait l’entrée du trésor impérial de Constantinople. Hypatios lui enfonça dans la gueule son bâton pastoral et, invoquant le Nom de Jésus, traîna la bête jusque sur un bûcher. Si Constance refusa la grâce de la Foi, il remercia quand même Hypatios en dégrevant la ville de Gangres.
Au retour, Hypatios fut pris dans une embuscade que lui tendaient des hérétiques novatiens. Ils le frappèrent à coups de pierres, de bâtons et d’épées. Hypatios murmura encore, comme s.Etienne (v. 26 décembre) : Seigneur, ne leur impute pas ce péché (Ac 7:60). Alors une femme le frappa à la tempe avec une pierre et il rendit l’esprit ; cette femme devint alors possédée. Les sicaires cachèrent le corps dans un tas de paille, que le paysan du lieu retrouva tout illuminé. 
Quand on eut inhumé dignement le Martyr, la femme qui l’avait frappé fut guérie. Par la suite, bien d’autres miracles eurent lieu à l’endroit du tombeau.
D’après certains textes, ce martyre aurait eu lieu au retour du concile de Nicée (325), mais la chronique reprise ci-dessus semble beaucoup plus cohérente.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Hypatios de Gangres au 14 novembre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie H
commenter cet article
13 novembre 2017 1 13 /11 /novembre /2017 07:59

Himerius d’Immertal
570-620

Himerius (Imerius, Imier, Immer) naquit vers 570, peut-être à Lugnez (act. proche de Porrentruy, Jura, Suisse).
Il est raconté qu’il fit un pèlerinage en Palestine et qu’au retour, il aurait approvoisé un terrible griffon ; ce dernier lui aurait laissé l’une de ses petites griffes.
On dit aussi qu’il entendit un jour près d’une source, sonner une petite clochette, dont par la suite il se servit toujours dans ses déplacements.
Himerius aurait finalement obtenu de l’évêque de Lausanne un terrain pour s’établir, là où a surgi la localité de Saint-Imier.
Comme tous les Saints, Himerius voulut lutter contre l’assoupissement et se trouva un stratagème original pour rester éveillé : il se mit dans le nez des cendres, dont le picotement l’empêchait de dormir.
Ceux qui ne croient pas à cette histoire, avancent qu’Himerius était peut-être plutôt un des missionnaires irlandais qui vinrent prêcher dans cette Gaule encore trop païenne.
Himerius mourut vers 620 ; un monastère fut construit sur sa tombe.
Il est bien probable que la vallée Immertal tire son nom de s.Himerius.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Himerius d’Immertal au 13 novembre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie H
commenter cet article
12 novembre 2017 7 12 /11 /novembre /2017 09:35


Hesychius de Vienne
† 565

Il y eut deux évêques de Vienne (Isère) nommés Hesychius (Isicius, Isice). L’un à la fin du cinquième siècle, l’autre au siècle suivant. Mais il est difficile de trancher duquel il s’agit ici.
Si l’on parle du deuxième, quelques détails de sa vie nous sont connus… par son épitaphe !
Il avait une sœur, Marcella.
Il se maria et eut deux fils, Apollinaris et Avitus (v. 5 octobre et 5 février).
Il fut d’abord questeur, avant d’être appelé à l’épiscopat vers 545 : il devenait le dix-neuvième évêque de Vienne.
On a sa signature parmi les Pères des conciles d’Orléans (549) et de Paris (552).
On pense qu’il mourut vers 565. Mais cette date exclut totalement que son propre fils, Avitus, lui ait succédé, puisque ce dernier fut évêque de Vienne entre 494 et 518. 
Le premier Hésychius fut le vingt-quatrième évêque de Vienne, de 476 à 494 environ, et fut donc le prédécesseur d’Avitus, mais non son père.
Comment trancher entre les deux Hesychius ? Attendons l’évolution de la recherche historique.
Le culte d’un des deux Hesychius fut reconnu en 1903.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Hesychius de Vienne au 12 novembre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie H
commenter cet article
6 novembre 2017 1 06 /11 /novembre /2017 22:48


Hieron de Mélitène
3. siècle

Il s’agit ici d’un Martyr de Mélitène (Cappadoce, act. Malatya, Turquie C).
Hieron reçut la palme du martyre avec des Compagnons, dont deux se seraient nommés Nikandros et Hesychios. 
Le groupe serait au nombre de trente-trois, ou de cinquante.
Ils auraient été mis à mort à la fin du troisième siècle.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Hieron de Mélitène au 7 novembre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie H
commenter cet article
4 novembre 2017 6 04 /11 /novembre /2017 20:41

Nicandros et Hermes de Myre
† 304

Lire la notice Nicandros et Hermes de Myre

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie H
commenter cet article
3 novembre 2017 5 03 /11 /novembre /2017 11:58

Hilarius de Viterbe
4. siècle

Se reporter à la notice Valentinus et Hilarius de Viterbe

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie H
commenter cet article
28 octobre 2017 6 28 /10 /octobre /2017 21:54

Honoratus de Verceil
† 415

Honoratus était un discple de s.Eusèbe de Verceil (Piémont, Italie NW, v. 2 août).
En 355, il accompagna ce dernier dans son exil, qui dura six ans. On a dit qu’Eusèbe fut exilé et prisonnier en Palestine, puis en Cappadoce, enfin en Egypte.
A son retour, Eusèbe reprit son diocèse et eut pour successeur Limenius, puis Honoratus lui-même.  C’est s.Ambroise (v. 7 décembre) qui prépara cette élection, en 396. Honoratus fut donc le troisième évêque de Verceil.
Le 4 avril 397, Honoratus était au chevet de s.Ambroise mourant, à qui il donna le Viatique.
Honoratus mourut le 29 octobre 415.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Honoratus de Verceil au 29 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie H
commenter cet article
21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 19:40

Hermes d’Héraclée
† 303

Se reporter à la notice Philippos et Hermes d’Héraclée

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie H
commenter cet article
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 22:02

Hedistus de Rome
1. siècle ?

Hedistus (ou Edistus, Aristus… Orestes) devrait être un Romain du premier siècle, et baptisé par s.Pierre.
C’était un officier de Néron.
De passage à Laurentum (proche de Rome), Hedistus fit la rencontre d’une petite famille chrétienne et alla chez ces gens, qui célébraient l’Eucharistie clandestinement, de nuit, dans une carrière. Le serviteur d’Hedistus, intrigué par ces allées-et-venues nocturnes, apprit finalement que son maître était chrétien et le dénonça à Néron.
Hedistus (et peut-être toute la famille en question) fut condamné à être enterré vivant dans cette même carrière où ils se réunissaient.
L’histoire, pour certains, est fantaisiste ; mais Hedistus est bien mort martyr à Laurentum.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Hedistus de Rome au 12 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie H
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8500 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1. Les personnages bibliques de l'ancien et du nouveau Testaments. 2. Papes. 3. Saints du Calendrier Romain. 4. Les Saints et Bienheureux reconnus depuis le 12e siècle (sauf 2017). 5. Les Saints et Bienheureux des siècles VI-XI. 6. (en cours) : Les Saints et Bienheureux des siècles II-V. 7. (mise à jour) : Bienheureux et Saints proclamés en 2017. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens