Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 17:08

Sabinianus et Potentianus de Sens
1er ou 3. siècle

L’histoire qui va être résumée comportera sans doute plus d’un mystère pour certains, peut-être même quelque invraisemblance. Laissons là les discussions.
Sabinianus et Potentianus auraient été deux des soixante-douze (ou soixante-dix) disciples du Christ (cf. Lc 10:1), qui suivirent s.Pierre à Rome et furent envoyés par lui en Gaule.
Ils parvinrent près de Sens, et convertirent beaucoup de gens, parmi lesquels Serotinus, Eoaldus, Altinus et Victorinus, qui étaient mentionnés autrefois avec eux dans le Martyrologe.
Serotinus et Eoaldus furent ordonnés diacres ; Victorinus fut leur hôte. Sabinianus consacra une première église proche de Sens, puis envoya Altinus et Eoaldus prêcher à Orléans et Chartres, où ils furent arrêtés et battus, mais les convertis de Chartres réussirent à libérer les missionnaires, qui purent aller à Créteil. Là encore, la Providence leur permit de repartir avant d’être massacrés. 
Quant à Potentianus, avec Serotinus, ils partirent vers Troyes, d’où on les contraignit simplement à repartir pour Sens.
Sabinianus et Victorinus furent arrêtés à Sens ; ils reçurent sur les tempes des coups de verges plombées ; on leur enchaîna les mains, on leur serra le cou dans un collier de fer et on les jeta en prison. Le Christ vint guérir leurs plaies. Ils furent condamnés à mort.
Juste avant de mourir, Sabinianus eut la permission de célébrer la Messe une dernière fois, assisté de Potentianus, Altinus, Eoaldus, Serotinus. Il désigna alors Potentianus pour lui succéder. Victorinus était dans l’assistance, avec son jeune fils.
Alors les païens vinrent tuer Sabinianus d’un coup d’épée et d’un coup de hache ; Victorinus et son fils furent décapités, un 31 décembre ; mais Potentianus et les trois autres réussirent (?) à poursuivre leur prédication.
Serotinus fut bientôt arrêté et mourut flagellé par les soldats.
Les trois qui restaient, Potentianus, Eoaldus et Altinus, furent à leur tour arrêtés. Ils furent longuement et durement battus de verges ; Potentianus eut le bras droit coupé ; on les étendit sur des chevalets ; on devait les faire brûler lentement et leur arracher tous les ongles, mais un violent coup de foudre - un ange du ciel ? - vint mettre fin à ces tortures. On décapita les Héros du Christ, un 31 décembre, comme Sabinianus. Leurs corps furent abandonnés aux bêtes et aux oiseaux, mais restèrent intacts et furent dignement ensevelis par les Chrétiens.
Que nous dit-on aujourd’hui ?
Sabinianus et Potentianus furent sans doute envoyés en Gaule par un pape, mais au troisième siècle ; ce n’était pas s.Pierre en personne, mais très souvent on parle de «Pierre» pour désigner le pape de l’Eglise catholique.
Ils sont considérés comme les deux premiers évêques de la ville de Sens.
On invoquait particulièrement Potentianus pour les maladies oculaires et les rhumatismes.
Le Martyrologe Romain mentionne, seuls, saints Sabinianus et Potentianus de Sens au 19 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie S
commenter cet article
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 21:27

Saturianus en Afrique
5. siècle

Se reporter à la notice Martinianus, Saturianus et Maxima en Afrique

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie S
commenter cet article
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 11:44


Severus de Trèves
† 449

Severus fut d’abord un disciple de s.Loup de Troyes (v. 29 juillet).
En 447, il fut nommé douzième évêque de Trèves.
Il accompagna s.Germain d’Auxerre dans sa mission en Angleterre pour contrer l’erreur du pélagianisme.
Sa prédication s’étendit largement et contribua à maintenir de nombreuses populations dans la saine doctrine.
Il ne faut pas le confondre avec s.Severinus, l’évêque de Cologne (v. 23 octobre).
Le Martyrologe Romain mentionne saint Severus de Trèves au 15 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie S
commenter cet article
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 22:34

Scubiculus de Vaux-sur-Seine
? 3. siècle

Se reporter à la notice Nicasius, Quirinus, Scubiculus et Pientia de Vaux-sur-Seine

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie S
commenter cet article
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 22:27


Sanctinus de Verdun
4. siècle

Sanctinus passe pour avoir été le premier évêque de Verdun, où il est mentionné en 346, Maurus lui succédant en 356.
On attribue à Sanctinus l’érection du premier oratoire chrétien dédié aux saints Pierre et Paul sur le Mont Vanne, ce qui démontre un fort attachement à Rome. Peut-être fit-il construire aussi un baptistère et une autre église.
La tradition, mal assurée, le rend responsable de l’évangélisation de la région de Meaux, où il serait mort en prison, vers 356.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Sanctinus de Verdun au 11 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie S
commenter cet article
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 22:26


Sarmata de Thébaïde
† 357

Sarmata était un disciple de s.Antoine, l’abbé (v. 17 janvier), en Thébaïde (Egypte S).
Il fut lui-même abbé à son tour.
En 357, une irruption de Sarrasins s’abattit sur le monastère et Sarmata fut tué.
On lui attribue cet apophtegme : J’aime mieux un homme qui a péché et qui maintenant reconnaît son péché et fait pénitence, qu’un homme qui n’a pas péché et se croit juste.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Sarmata de Thébaïde au 11 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie S
commenter cet article
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 10:00

Sergius et Bacchus de Syrie
4. siècle

Sergius et Bacchus étaient deux jeunes officiers chrétiens qui avaient toute la confiance de l’empereur (Maximien, 250-310, ou Maximin Daia, 308-313), en Syrie.
Et comme cela arrive souvent dans les relations humaines, les collègues furent jaloux de cette estime : ils les dénoncèrent pour leur foi.
L’empereur les amena au temple de Zeus pour sacrifier, mais ils refusèrent d’y entrer. Furieux, l’empereur leur fit enfiler un vêtement de femme et les fit déambuler dans la ville pour les humilier.
N’aboutissant à aucun résultat, il les envoya à Antiochus, qui commandait des troupes sur les bords de l’Euphrate : c’était Sergius qui avait obtenu cette place pour Antiochus.
Ce dernier les fit jeter en prison et les invita à sacrifier. Devant leur refus, il fit flageller Bacchus avec une telle violence qu’il expira bientôt. C’était à Soura (ville disparue).
Le lendemain, Antiochus s’acharna sur Sergius, qui refusait aussi de sacrifier aux dieux païens. On le chaussa d’espadrilles garnies de clous et on le fit courir sur une quinzaine de kilomètres, jusqu’à Tetrapyrgia (auj. Qseyras Sêlé). On y fit une halte : mystérieusement, les plaies de Sergius se trouvèrent guéries. Antiochus fit décapiter Sergius à l’étape suivante, Resafa (Syrie C).
La date de ce double martyre semble se situer vers 305.
Le culte et la tombe de Bacchus ne furent pas très honorés, peut-être à cause du nom même du Martyr. La tombe de Sergius, en revanche, devint si célèbre et si fréquentée, que la ville de Rosafa devint Sergiopolis, une ville magnifique. Aujourd’hui il n’en reste que des ruines.
Le Martyrologe Romain mentionne saints Sergius et Bacchus au 7 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie S
commenter cet article
6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 18:57

Sagaris de Laodicée
† 170

L’évêque Sagaris subit le martyre à Laodicée sous Servilius Paulus, proconsul d’Asie.
C’était vers 170.
En faire un disciple de saint Paul équivaudrait à le faire vivre pendant quelque cent-trente années, ce qui n’est pas très raisonnable.
En revanche, on sait que peu avant 170 il y eut un débat important à Laodicée au sujet de la date de Pâque ; Sagaris était de ceux qui préféraient célébrer Pâques au 14 nisan et qu’on appelait pour cela les quatordécimans (du latin quatuordecim, quatorze).
Le Martyrologe Romain mentionne saint Sagaris de Laodicée au 6 octobre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie S
commenter cet article
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 21:43

Salonius de Genève
400- 461

On rencontrera le 16 novembre saint Eucher qui, sénateur, se retira à Lérins avec son épouse Galla et ses deux fils, Salonius et Veranus (v. 11 novembre). C’était vers 410.
Salonius devait être encore assez jeune, une dizaine d’années, et grandit sous la tutelle des moines de Lérins, en particulier Hilarius et Salvianus.
Vers 435, Eucher fut élu évêque de Lyon, et écrivit deux opuscules pour ses fils. Celui adressé à Salonius s’intitule Instructiones, et répond aux questions de Salonius sur des passages de l’Ecriture.
Salonius, en retour, ne resta pas inactif. Dès 440 - il n’était pas encore évêque - il publiait un livre A l’Eglise, qui était un réquisitoire contre l’avarice ; le même Salvianus, devenu prêtre et retiré à Marseille, lui écrivit à cette occasion en des termes élogieux et presque affectueux.
Peu après, vers 441, ce fut au tour de Salonius d’être élu pour le siège de Genève ; il en était le deuxième évêque. Et l’on verra que Veranus, son frère, serait évêque de Vence. Une sainte famille, qui rappelle celle des ss.Basile et Emmelie (v. 30 mai) et leurs trois fils évêques.
En 441-442, Salonius participa aux conciles d’Orange et de Vaison ; puis aussi, mais après 450, à un concile en Arles.
Dans une lettre commune de Salonius et Veranus adressée en 450 au pape Léon le Grand (v. 10 novembre), Salonius signe en ces termes : Salonius, qui te vénère ; je salue ton apostolat dans le Seigneur, en demandant les secours de tes prières.
On a de lui une Expositio Mystica, dialogue entre son frère et lui, où Veranus pose des questions sur le livre des Proverbes et du Qohélet et Salonius lui répond.
Il n’y a pas de dates plus précises pour la fin de la vie de Salonius. On sait qu’il reçut encore un ouvrage du même Salvianus, qui lui dédiait son De Gubernatione Dei. 
Salonius mourut vers 461.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Salonius de Genève au 28 septembre.

 

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie S
commenter cet article
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 19:06

Senator d’Albano
?

Senator fut assez probablement un Martyr.
Il est vénéré en la cité d’Albano, près de Rome, mais on ne sait s’il fut martyrisé là, ou seulement transféré d’ailleurs.
L’époque de sa mort semble  être vers le troisième ou quatrième siècle.
Le Martyrologe Romain mentionne saint Senator d’Albano au 26 septembre.

Repost 0
Published by samuelephrem - dans Hagiographie S
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de samuelephrem
  • Le blog de samuelephrem
  • : Plus de 8000 notices de Bienheureux et Saints. Déjà traités : 1.Personnages bibliques (AT et NT). 2.Papes. 3.Saints du Calendrier Romain. 4. Reconnus aux siècles XII-XXI. 5. Siècles VI-XI. 6 (en cours) : siècles II-V. En outre, des commentaires pour tous les dimanches et grandes fêtes (certains devant être très améliorés). Sur demande, nous pourrons vous faire parvenir en plusieurs fichiers pdf l'intégralité du Bréviaire romain latin, "LITURGIA HORARUM", qui vous permettront d'éviter beaucoup de renvois fastidieux, notamment pour les périodes de Noël et Pâques. Bonne visite !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens